Version classiqueVersion mobile

Europe de papier

 | 
Sylvie Aprile
, 
Cristina Cassina
, 
Philippe Darriulat
, 
et al.

Troisième partie. Le miroir de l’économie

From the Nation State to the Community of Europe: the Origins and Evolution of Michel Chevalier’s Theory of Complex Networks, 1829-1879

Michael Drolet

Résumé

Cet article examine la théorie des réseaux complexes de Michel Chevalier, un moyen tout à fait original de nous mener à une nouvelle compréhension de la sociabilité humaine. Par une exploration de l’interaction entre les sciences naturelles et les sciences humaines, cette contribution aborde un aspect entièrement négligé de la pensée de Chevalier : elle s’attache à démontrer comment la théorie des réseaux complexes a émergé de l’éducation scientifique reçue par Chevalier à l’École polytechnique et à l’École des mines. De plus, à travers une brève analyse d’un certain nombre de travaux importants, mais aussi d’autres écrits moins connus, cette contribution examine comment sa théorie des réseaux complexes faisait partie intégrante de sa vision d’un nouvel ordre politique et pacifique pour l’Europe.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

In 1814 Benjamin Constant published The Spirit of Conquest and Usurpation and their Relation to European Civilization. It was a wide-ranging attack on Napoleon’s military regime, and on military adventurism generally. Anticipating the themes of a speech he would give five years later, The Liberty of the Ancients compared with that of the Moderns, Constant drew a sharp distinction between the bellicosity of the peoples of antiquity with the mild manners of the moderns. In less than two pages he showed with concision and clarity how humanity had evolved from war to peace. This history was centred on a binary opposition between conquest and commerce.

War then comes before commerce. The former is all savage impulse, the latter civilized calculation. It is clear that the more the commercial tendency prevails, the weaker must the tendency to war become1.

It was on the basis of this reading of history that Constant made his scathing evaluation of Napoleon’s empire and militarism more general...

Auteur

Historien de la pensée politique, enseigne au Worcester College, University of Oxford. Il est spécialiste de la pensée politique et philosophique française. Ses recherches portent sur le libéralisme français du XIXe siècle.

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search