Version classiqueVersion mobile

Europe de papier

 | 
Sylvie Aprile
, 
Cristina Cassina
, 
Philippe Darriulat
, 
et al.

Deuxième partie. L’Europe à l’épreuve des nationalités

Between Global Governance and European Union: The Writings of Constantin Pecqueur

Vanessa Lincoln Lambert

Résumé

Cet article examine les idées d’union européenne dans les écrits du socialiste français du dix-neuvième siècle Constantin Pecqueur. Il démontre comment Pecqueur a envisagé l’union européenne comme une étape vers son objectif final d’un état supranational et mondial, en fonction de sa philosophie, de sa politique, de sa sensibilité religieuse et de sa compréhension du progrès de l’Histoire. L’article démontre comment le projet européen de Pecqueur était unique – étant à la fois universaliste, bien que précis géographiquement, antinationaliste, démocrate et pacifiste – mais aussi typique de l’époque, puisqu’il faisait partie des conversations plus larges sur l’organisation politique nationale et transnationale du monde postrévolutionnaire.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction: Rethinking political organization in nineteenth-century Europe

The early nineteenth century was a period of great experimentation both in theory and practice. Just as the French state changed its form of government an astounding eight times between 1789 and 1848, the world of social and political thought was ripe with new projects to reorganize political configurations in France, Europe and the wider world. As Jonathan Beecher has noted, organization was a central concept of the time1. Within France, thinkers promoted political systems as diverse as a return to absolute monarchy, liberal constitutional monarchy, moderate republicanism based on civil and political rights, and democratic socialism through a full reorganization of economic relations by the state. Yet hopes of deep social and political re-organization extended beyond national borders as well. Transnational political configurations of all sorts were promoted in the early nineteenth-century – based on linguis...

Auteur

Historienne de l’Europe au dix-neuvième siècle, Institut d’Études Politiques de Paris, Campus de Reims. Docteur en Histoire de l’Université de Californie, Berkeley, ses recherches portent sur les courants internationalistes en France et en Europe au XIXe siècle.

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search