Version classiqueVersion mobile

La Lettre tue

 | 
Philippe Met

Indications bibliographiques

Texte intégral

1. Ouvrages critiques

Aquien Michèle & Molinié Georges, Dictionnaire de rhétorique et de poétique, Paris, « La Pochothèque », Le Livre de Poche, 1996.

Ashley Mike, Starlight Man. The Extraordinary Life of Algernon Blackwood, London, Constable, 2001.

Barsch Karl-Heinrich, Pushkin and Mérimée as Short Story Writers, Ann Arbor, Hermitage, 1983.

Barthes Roland, Le Plaisir du texte, Paris, Seuil, 1973.

Barthes Roland, Roland Barthes par Roland Barthes, Paris, Seuil, 1975.

Barthes Roland, La Chambre claire. Note sur la photographie, Paris, Gallimard/Seuil, 1980.

Berman Antoine, L’Épreuve de l’étranger : culture et traduction dans l’Allemagne romantique, Paris, Gallimard, 1984.

Beyen Roland, Michel de Ghelderode ou la hantise du masque, Bruxelles, Palais des Académies, 1971.

Blanchot Maurice, L’Espace littéraire, Paris, Gallimard, 1955.

Blanchot Maurice, Le Livre à venir, Paris, Gallimard, 1959.

Bonnefis Philippe, Comme Maupassant, PU de Lille, 1981.

Bozzetto Roger & Huftier Arnaud, Les Frontières du fantastique. Approches de l’impensable en littérature, Presses Universitaires de Valenciennes, 2004.

breton André, Manifestes du surréalisme [1924], Paris, Gallimard, 1977.

Caillois Roger, Au cœur du fantastique, Paris, Gallimard, 1965.

Castex Pierre-Georges, Le Conte fantastique en France de Nodier à Maupassant, Paris, Corti, 1951.

Castricano Jodey, Cryptomimesis. The Gothic and Jacques Derrida’s Ghost Writing, Montréal, McGill-Queen’s University Press, 2001.

Chareyre-Mejan Alain, Expérience esthétique et sentiment de l’existence, Paris, L’Harmattan, 2000.

Chelebourg Christian, Prosper Mérimée : le sang et la chair, une poétique du sujet, Paris-Caen, Les Lettres modernes Minard, 2003.

Derrida Jacques, Schibboleth pour Paul Celan, Paris, Galilée, 1986.

Dumoulié Camille, Cet obscur objet du désir. Essai sur les amours fantastiques, Paris, L’Harmattan, 1995.

Ewers Hanns Heinz, E.A. Poe, Berlin, Schuster & Loeffler, 1905.

Felman Shoshana, La Folie et la chose littéraire, Paris, Seuil, 1978.

Felman Shoshana, Le Scandale du corps parlant. Don Juan avec Austin ou La séduction en deux langues, Paris, Seuil, 1980.

Fierobe Claude, De Melmoth à Dracula. La littérature fantastique irlandaise au XIXesiècle, Rennes, Terre de Brume, 2000.

Houellebecq Michel, H.P. Lovecraft. Contre le monde, contre la vie, Monaco, Éd. du Rocher, 1991.

Huftier Arnaud, Ontogenèse et phylogenèse fantastiques à travers l’œuvre de Jean Ray/John Flanders, Bruxelles, Recto-Verso, 1995.

Jeandillou Jean-François, Supercheries littéraires : la vie et l’œuvre des auteurs supposés, Paris, Usher, 1989 (rééd. Droz, 2001).

Jeandillou Jean-François, Esthétique de la mystification : tactique et stratégie littéraires, Paris, Éd. de Minuit, 1994.

Jeanneret Michel, La Lettre perdue. Écriture et folie dans l’œuvre de Nerval, Paris, Flammarion, 1978.

Joshi S. T., H. P. Lovecraft : A Life, West Warwick, R.I., Necronomicon Press, 1996.

Karadjitch Vouk, Contes populaires serbes (traduction, préface et notes de L. Huibna Fuzellier et R. Fuzellier), Lausanne, L’Age d’Homme, [1987].

Lacan Jacques, Ecrits I, Paris, Seuil, 1966.

Lévy Maurice, Lovecraft ou du fantastique, Paris, UGE, 10/18, 1972. Rééd. Christian Bourgois, 1985.

Lysøe Éric (dir.), Littératures fantastiques. Belgique, terre de l’étrange (t. 3 : 1914-1945), Bruxelles, Éd. Labor, 2005.

Malrieu Joël, Le Fantastique, Paris, Hachette, 1992.

Malrieu Joël, « Le Horla » de Guy de Maupassant, Paris, Gallimard, 1996.

Mellier Denis, L’Écriture de l’excès. Fiction fantastique et poétique de la terreur, Paris, Honoré Champion, 1999.

Mellier Denis, La Littérature fantastique, Paris, Seuil, 2000.

Mellier Denis, Textes fantômes. Fantastique et autoréférence, Paris, Kimé, 2001.

Mérimée Prosper, Études de littérature russe, Paris, Honoré Champion, 1931.

Mérimée Prosper, Introduction à Vreto Marino, Contes et poèmes de la Grèce moderne, Paris, Emile Audois, 1855.

Muller John P. & Richardson William J. (dir.), The Purloined Poe : Lacan, Derrida and Psychoanalytic Reading, Baltimore, Johns Hopkins University Press, 1988.

Ozwald Thierry, La Nouvelle, Paris, Hachette, 1996.

Ponnau Gwenhaël, La Folie dans la littérature fantastique, Paris, Éd. du CNRS, 1987.

Prince Nathalie, Les Célibataires du fantastique, Paris, L’Harmattan, 2002.

Raoul Valérie, The French Fictional Journal : Fictional Narcissism/Narcissistic Fiction, University of Toronto, 1980 [trad. française Le Journal fictif dans le roman français, Paris, PUF, 1999].

Rosset Clément, Principes de sagesse et de folie, Paris, Éd. de Minuit, 1992.

Schneider Marcel, Histoire de la littérature fantastique en France, Paris, Fayard, 1985.

Siebers Tobin, The Romantic Fantastic, Ithaca, Cornell University Press, 1984.

Sullivan Jack, Elegant Nightmares. The English Ghost Story from Le Fanu to Blackwood, Athens, Ohio University Press, 1978.

Terramorsi Bernard, Le Fantastique dans les nouvelles de Julio Cortázar. Rites, jeux et passages, Paris, L’Harmattan, 1994.

Terramorsi Bernard, Henry James ou le sens des profondeurs. Essai sur les nouvelles fantastiques, Paris, L’Harmattan, 1996.

Todorov Tzvetan, Introduction à la littérature fantastique, Paris, Seuil, 1970.

Vax Louis, La Séduction de l’étrange, Paris, PUF, 1965.

Vion-Dury Juliette & Brunel Pierre, Dictionnaire des mythes du fantastique, Limoges, PULIM, 2003.

Yovanovitch Voyslav M., « La Guzla » de Prosper Mérimée. Étude d’histoire romantique, Genève, Slatkine, 1973.

2. Articles et contributions à des ouvrages collectifs

Avni Ora, « L’Œdipe de la traduction : Lokis », Revue des sciences humaines nº 189 (janvier-mars 1983), p. 137-145.

Avni Ora, « Mystification de la lecture chez Mérimée. Lira bien qui rira le dernier », Littérature nº 58 (mai 1985).

Barthes Roland, « Analyse textuelle d’un conte d’Edgar Poe », in Claude Chabrol (éd.), Sémiotique narrative et textuelle, Paris, Larousse, 1973.

Barthes Roland, « Écoute », in L’Obvie et l’obtus, Paris, Seuil, 1982.

Bellemin-Noël Jean, « Notes sur le fantastique (textes de Théophile Gautier) », Littérature nº 8, décembre 1972.

Blancart-Cassou Jacqueline, « Sortilèges, autoportrait de Ghelderode », in Raymond Trousson (dir.), Michel de Ghelderode, dramaturge et conteur, Éd. de l’Université de Bruxelles, 1983.

Trousson (dir.), « Lecture », in Michel de Ghelderode, Sortilèges et autres contes crépusculaires, Bruxelles, Labor, 2001.

Burleson Donald R., « Algernon Blackwood’s « The Listener » : A Hearing », Studies in Weird Fiction, vol. 5 (Spring 1989), p. 15-19.

Calle-Gruber Mireille, « Journal intime et destinataire textuel », Poétique nº 59, septembre 1984.

Cannon Peter, « Letters, Diaries, and Manuscripts : The Handwritten Word in Lovecraft », in An Epicure in the Terrible : A Centennial Anthology of Essays in Honor of H. P. Lovecraft, Rutherford (N. J.), Fairleigh Dickinson University Press, 1991, p. 148-158.

Canvat Karl, « Fantastique et carnavalesque dans les “contes crépusculaires” de Michel de Ghelderode », Textyles nº 10 (1993).

Carion Jacques, « Lecture », in Jean Ray Le Grand Nocturne. Les Cercles de l’épouvante, Bruxelles, Éd. Labor, 1984.

Carion Jacques, « Aux lisières des ténèbres : d’un texte à d’autres », Otrante nº 14, automne 2003.

Cautru Elisabeth, « « On ne badine pas avec les mots » : fantastique et création poétique », in Georges Cesbron (dir.), Marcel Béalu, Université d’Angers, 1998.

Chambers Ross, « La lecture comme hantise : Spirite et Le Horla », Revue des sciences humaines, XLIX, nº 177 (janvier-mars 1980), p. 105-117.

Chareyre-Mejan Alain, « L’Effroi du blanc ou le Paradoxe du fantastique », in Guy de Maupassant, Les Horlas. Récits (dossier critique par Roger Bozzetto et Alain Chareyre-Méjan), Paris, Babel, 1995.

Chareyre-Mejan Alain, « Voix d’outre-tombe (sur le parler-mort) », in Cahiers de l’Herne. Dracula, Paris, Éd. de l’Herne, 1997.

Charles-Wurtz Ludmila, « Le lyrisme de La Guzla », in Antonia Fonyi (dir.), Prosper Mérimée. Écrivain, archéologue, historien, Genève, Droz, 1999.

Colin Mariella, « De Jettatura de Gautier aux Fatali de Tarchetti. Fantastique transposé, fantastique censuré », Les langues néo-latines, nº 277- 278, 2e et 3e tr., 1991.

Duhamel Joseph, « Dire et maudire. Le Psautier de Mayence », Textyles, nº 4, juin 1987, p. 22-36.

Duhamel Joseph, « Jean Ray, un narrateur dans le monde parallèle », Textyles, nº 10, 1993.

Finné Jacques, « Jean Ray ou « la cuisine des anges »», in Cahiers de L’Herne. Jean Ray, Paris, Éd. de L’Herne, 1980.

Fonyi Antonia, « La limite : garantie précaire de l’identité », RHLF, 94, 5, septembre-octobre 1994.

Freud Sigmund, « L’inquiétante étrangeté » [1919], in Essais de psychanalyse appliquée, Paris, Gallimard, 1933.

Georgin Robert, « Quand les miroirs ne réfléchissent pas assez : Lovecraft », in La Structure et le style, Lausanne, L’Age d’Homme, 1975, p. 39-44.

Grillou Jean-Louis, « Algernon Blackwood : vision et littérature », in Max Duperray (dir.), La Littérature fantastique en Grande-Bretagne au tournant du siècle, Aix-en-Provence, Publications de l’Université de Provence, 1997.

Hellens Franz, « Dramaturge ou conteur », in L’Avant-Poste (1938). Repris dans Marginales nº 112-113, mai 1967.

Huftier Arnaud, « L’Évangile selon Saint-Judas-de-la-Nuit : l’effroi du signe », in Éric Lysøe (éd.), Le Diable en Belgique du Prince de Ligne à Gaston Compère, Bologna, Clueb, 2001, p. 243-263.

James Henry, « Mérimée’s Last Tales », The Nation, t. XVIII, February 12, 1874. Reproduit dans Literary Reviews and Essays by Henry James, edited by Albert Mordell, New York, AMS Press Inc, 1971.

James Henry, « Prosper Mérimée », Literature, nº 40, 23 juillet 1898, p. 66-68.

Lacan Jacques, « Lituraterre », Littérature, nº 3, 1971.

Larbalet Jean-Pierre, « Le Journal d’une âme », Marginales nº 112-113, mai 1967.

Lysøe Éric, « L’homme qu’on voulait rendre invisible : pour une édition critique de l’œuvre de Jean Ray », Otrante, nº 14, automne 2003.

Man Paul de, « Walter Benjamin’s « The Task of the Translator »» [1983], in The Resistance to Theory, University of Minnesota Press, Minneapolis, 1986.

Marigny Jean, « Le Necronomicon ou la naissance d’un ésotérisme fictionnel », in H. P. Lovecraft. Fantastique, mythe et modernité, Paris, Éd. Dervy, 2002, p. 285-296.

Menegaldo Gilles, « La ville dans l’œuvre de H.P. Lovecraft », Caliban, XVI, 1979.

Menegaldo Gilles, « Le métadiscours ésotériste au service du fantastique dans l’œuvre de H. P. Lovecraft », Les Cahiers du GERF, nº 3, 1990, p. 209-228.

Menegaldo Gilles, « H. P. Lovecraft : fantastique et écriture », in Denis Mellier & Luc Ruiz (dir.), Dramaxes : de la fiction policière, fantastique et d’aventures, ENS Éditions Fontenay/Saint-Cloud, 1995, p. 341-356.

Meschonnic Henri, « Mallarmé au-delà du silence », préface à Stéphane Mallarmé, Ecrits sur le livre (choix de textes), Alençon, Éd. de l’Eclat, 1985.

Meschonnic Henri ( & Ladmiral Jean-René), « Poétique de… /Théorèmes pour… la traduction », Langue française nº 51, septembre 1981.

Met Philippe, « Fantastique et herméneutique : le clair-obscur des signes de Jettatura », Bulletin de la Société Théophile Gautier, 20, 1998, p. 73- 96.

Met Philippe, « Le Docteur Lerne, sous-dieu de Maurice Renard : un fantastique du texte et du sexe, ou « le triomphe de la greffe »», Lendemains, nº 110/111, 2003, p. 70-83.

Mortier Roland, « La fonction de l’espace dans les « Sortilèges »», in Raymond Trousson (dir.), Michel de Ghelderode, dramaturge et conteur, Éd. de l’Université de Bruxelles, 1983.

Mortimer Armine Kotin, « Mérimée palimpseste dans « Il viccolo di Madama Lucrezia »», Poétique, nº 77, février 1989, p. 77-92.

Owen Thomas, « D’un jardin malade », Marginales nº 112-113, mai 1967

Ozwald Thierry, « Mérimée ou la méprise du double : une esthétique du fragment », Romantisme, 20, 69, 1990.

Pollet Jean-Jacques, « Note sur la traduction fantastique », in La Traduction plurielle (textes réunis et présentés par M. Ballard), Lille, Presses Universitaires de Lille, 1990.

Ponnau Gwenhaël, « La perte du sens et le blanc du texte : l’envers du décor », La Licorne, 1985/10.

Ponnau Gwenhaël, « La Vénus d’Ille : texte-palimpseste ? », in Antonia Fonyi (dir.), Prosper Mérimée. Écrivain, archéologue, historien, Genève, Droz, 1999, p. 235-245.

Pujade Robert, « Là où mènent les mots… Essai sur la présence du livre dans le récit fantastique », in Françoise Dupeyron-Lafay (éd.), Le Livre et l’image dans la littérature fantastique et les œuvres de science-fiction, Publications de l’Université de Provence, 2003, p. 55-74.

Richard Claude, « Poe et l’esthétique du double », in Christian La Cassagnère (éd.), Visages de l’angoisse, Clermont-Ferrand, Publications de la Faculté des Lettres, 1989.

Rousset Jean, « Le journal intime, texte sans destinataire ? », Poétique nº 56 (novembre 1983), p. 435-443.

Salvador Ana Gonzalez, « Ecrire : s’installer, contaminer, raser (Michel de Ghelderode : Le Jardin malade) », in La littérature belge de langue française : au-delà du réel, Paris, L’Harmattan, 1995, p. 115-120.

Sangsue Daniel, « Nodier et le commerce des vampires », RHLF, 98e année, nº 2, mars-avril 1998.

Schaffner Alain, « Un fantastique du point de vue. Poésie, humour et étrangeté dans Le Journal d’un mort », in Marcel Béalu (textes réunis par Gilbert Cesbron), Presses de l’Université d’Angers, 1998, p. 233-240.

Shelley Mary Wollstonecraft, « Illyrian Poems-Feudal Scenes : Prosper Mérimée » (1829), in Raitt Alan William, Prosper Mérimée, New York, Scribner’s Sons, 1970.

St. Armand Barton Levi, « Synchronistic Worlds : Lovecraft and Borges », in S. T. Joshi & David E. Schultz (dir.), An Epicure in the Terrible : A Centennial Anthology of Essays in Honor of H.P. Lovecraft, Rutherford (N. J.), Fairleigh Dickinson University Press, 1991, p. 298- 323.

Stein Gérard, « Dracula ou la circulation du « sans »», Littérature nº 8, décembre 1972.

Switzer Richard, « Charles Nodier and the Introduction of Illyrian Literature into France », Mosaic, VI, 4, summer 1973.

Van Herp Jacques, « Jean Ray et ses masques », in La Littérature belge de langue française, Paris, L’Harmattan, 1995.

Venuti Lawrence, « Introduction », in Igino Ugo Tarchetti, Fantastic Tales, San Francisco, Mercury House, 1992.

Wilmart Jean-Marie, « Saint-Judas-de-la-Nuit, roman de la duplicité antinomique », Textyles, nº 4 (juin 1987), p. 16-21.

Jean Ray/John Flanders. Croisement d’ombres, revue Otrante, nº 14, automne 2003.

 

Plusieurs passages de cet ouvrage présentent une version entièrement remaniée de textes ayant fait l’objet d’une première parution dans des revues ou des collectifs. On trouvera ci-dessous les références de ces publications, dont je remercie les responsables d’avoir accueilli ces premiers états de ma recherche :

  • « Fantastique, mystification et traduction dans La Guzla de Mérimée », in Kathryn M. Grossman, Michael E. Lane, Bénédicte Monicat & Willa Z. Silverman (eds.), Confrontations. Politics and Aesthetics in Nineteenth-Century France, Amsterdam/Atlanta, Éd. Rodopi, 2001, p. 42-54.

  • « Necronomicon & Co. », Revue des Sciences Humaines nº 266-267, avril-septembre 2002, p. 43-56.

  • « Jean Ray : le livre et ses fantômes », in Françoise Dupeyron-Lafay (éd.), Le Livre et l’image dans la littérature fantastique et les œuvres de fiction, Aix-en-Provence, Publications de l’Université de Provence, coll. « Regards sur le fantastique », 2003, p. 75-103.

  • « Sortilèges. Le fantastique ghelderodien, ou l’intime de l’écriture entre confession et allégorie », IRIS/Les Cahiers du GERF nº 26, Hiver-Été 2004, p. 181-193.

© Presses universitaires du Septentrion, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search