Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Politique de l’indépendance

 | 
Bastien François
, 
Antoine Vauchez

Partie I. L'entrée en politique de l'indépendance

Politique de l’indépendance en conjoncture politique fluide : le cas de la Tunisie post-Ben Ali

Larbi Chouikha et Éric Gobe

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Janvier-février 2011 à Tunis, le « peuple-évènement »1, est dans la « rue ». À partir du 20 février, rassemblé devant le palais du gouvernement sur la place de la Kasbah, il « veut la chute du régime ». Jusqu’au 3 mars « des groupes protestataires venus des régions dites “intérieures” et ralliés par des collectifs tunisois »2 alimentent ce sit-in populaire dont l’une des principales revendications est une nouvelle constitution et l’élection d’une assemblée constituante. Ce faisant, exit le scénario initial de l’organisation d’une élection présidentielle dans un délai de 6 mois. Prévu par un gouvernement de transition, dirigé par le dernier Premier ministre du président Ben Ali, Mohamed Ghannouchi, ce processus électoral devait être conduit par une commission supérieure technique dite de la réforme politique, composée de publicistes, principalement issus des facultés de droit de Tunis.

Si la « révolution tunisienne » est sans leaders et sans auteurs (au sens d’acteur politique structu...

© Presses universitaires du Septentrion, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540