Version classiqueVersion mobile

Politique de l’indépendance

 | 
Bastien François
, 
Antoine Vauchez

Partie I. L'entrée en politique de l'indépendance

Devenir « les sages de la rue Cambon »

La construction d’une position d’indépendance à la Cour des comptes

Thomas Lépinay

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

À la Cour des comptes, le jugement des comptes, activité historique des magistrats depuis le XIXe siècle, a été en très large partie remplacé à partir des années 1960-1970 par des missions de nature extra-juridictionnelle : examen de la gestion des administrations ou des entreprises publiques, certification des comptes de l’État et de la Sécurité sociale, audit des finances publiques ou encore évaluation des politiques publiques1. Les conseillers ne consacrent désormais qu’un dixième de leur travail à l’activité juridictionnelle et c’est par des missions pouvant s’apparenter à du conseil ou à de l’audit qu’ils se font reconnaître dans leurs rapports publics. La défense du statut juridictionnel de l’institution constitue toutefois une figure récurrente dans les discours des dirigeants de la Cour. Par exemple, lors de son installation comme Premier président en 2004, Philippe Séguin affirmait que « toute atteinte au statut de la Cour aurait pour effet d’entamer son autorité et d’affai...

Auteur

Doctorant en science politique à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (CESSP)

© Presses universitaires du Septentrion, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search