Version classiqueVersion mobile

Professeurs des écoles en formation initiale au fil des réformes

 | 
Jean-François Thémines
, 
Patricia Tavignot

Partie 4. Des traits de compétences « critiques »

Chapitre 11. La prise en compte des élèves à besoins éducatifs particuliers : les effets paradoxaux d’une loi généreuse

Laurence Leroyer et Marc Bailleul

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En France, la loi du 11 février 2005 « pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » affirme que « Tout enfant, tout adolescent présentant un handicap ou un trouble invalidant de la santé est inscrit dans l’école […] la plus proche de son domicile […] ». Mais, ce n’est que dans la loi « d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République » du 9 juillet 2013 qu’apparaît la notion « d’école inclusive ». On peut ainsi lire que « Le service public reconnaît que tous les enfants partagent la capacité d’apprendre et de progresser. Il veille à l’inclusion scolaire de tous les enfants, sans distinction ». Cette notion, « même si elle continue à s’appuyer sur la scolarisation des élèves handicapés pose les bases d’une prise en compte plus large d’élèves à besoins éducatifs particuliers » (Bataille et Midelet, 2014). D’ailleurs, dans le référentiel de compétences professionnelles des métiers du professora...

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search