Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Qu’est-ce que la littérature russe ?

 | 
Serge Rolet

7. Qui sont « l’homme de trop » et « le petit homme » ?

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ces deux catégories, sans équivalents dans la littérature française, sont les deux plus grandes cases dans lesquelles les Russes rangent les personnages de la littérature russe du xixe siècle.

L’homme de trop ne ressemble pas aux personnages de la littérature française qui sont marqués par l’échec, comme Rubempré dans Illusions perdues, chez Balzac. L’homme de trop russe est comme amputé de quelque chose : il est insensible ou aboulique, perdu dans ses réflexions, à l’écart du monde et des autres, incapable d’agir. Quant au petit homme, pauvre gratte-papier en butte à l’autorité de ses chefs et aux moqueries de ses collègues, son existence minable inspire la compassion, mais en même temps la littérature et surtout la critique russe lui vouent une sorte de culte, avec l’idée que les derniers seront les premiers.

Eugène Onéguine et Akaki Akakiévitch

Les manuels russes de littérature disent que le maître de poste de Pouchkine, dans le récit du même nom, est le premier de la longue série d...

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540