Version classiqueVersion mobile

Le questionnement moral de Nietzsche

 | 
André Stanguennec

Remerciements

Texte intégral

1Mes remerciements vont d’abord à mes étudiants nantais d’agrégation de 1997 et 1998, qui m’ont contraint à chercher et à faire comprendre la rigueur profonde de la pensée de Nietzsche. Ils vont ensuite à mes collègues : Florence Fabre pour ses précieuses informations concernant Nietzsche et la musique ; Robert Muller qui m’a aidé à préciser mainte référence allusive de Nietzsche à Platon ; Blaise Benoit pour ses interventions sur Nietzsche au Séminaire de Nantes et à la Société nantaise de Philosophie, avec les discussions qui ont suivi ; Antoine Grandjean pour son bénévole et ingrat travail de localisation de nombreux Fragments Posthumes dans l’Édition Gallimard ; Yvon Quiniou, enfin, pour son fécond « questionnement matérialiste de Nietzsche » qui a motivé l’écriture d’un Chapitre du livre. Que tous reçoivent ici l’expression de ma vive gratitude.

© Presses universitaires du Septentrion, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search