Version classiqueVersion mobile

Autocensure et compromis dans la pensée politique de Kant

 | 
Domenico Losurdo

Remerciements

Texte intégral

1Ce travail n’aurait pas été possible sans l’aide et la collaboration que m’ont généreusement apportées la Bayerische Staatsbibliothek de München, la Biblioteca Universitaria d’Urbino et surtout l’Universitätsbibliothek de Tübingen : je leur adresse tous mes remerciements ainsi qu’à Messieurs les professeurs Pasquale Salvucci, Livio Sichirollo et Valerio Verra qui ont accepté de suivre et d’encourager ce travail.

© Presses universitaires du Septentrion, 1993

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search