Version classiqueVersion mobile

Figures de la violence et de la modernité

 | 
Gilbert Kirscher

Avant-propos

Texte intégral

1Le présent ouvrage rassemble neuf études portant sur le philosopher d’Éric Weil, tel qu’il se présente d’abord dans son ensemble et en son unité systématique (chap. I, II, IX), ensuite dans la diffraction du sens en ses diverses figures que la Logique de la Philosophie, œuvre majeure parue en 1950, analyse et articule (chap. III, IV, V), enfin dans la lecture, à la fois interprétation, compréhension et dialogue, des philosophies de Hegel et de Kant (chap. VI, VII, VIII).

2Ces études, malgré leurs destinations d'abord circonstancielles — revues, colloques, séances du Centre Éric Weil de Lille... — sont liées par une unité qui n’est pas de circonstance : l’unité même d’une œuvre philosophique singulière, l’un des plus hauts massifs de la philosophie du xxe siècle.

3Nous remercions les revues — Archives de Philosophie, Cahiers Philosophiques, Cahiers Éric Weil, Differenze — qui nous ont aimablement autorisé à reprendre ici les articles quelles avaient publiés (respectivement chap. VI, I, III, II).

4Nous remercions les Presses Universitaires de Lille d’accueillir ce recueil consacré au philosophe qui avait trouvé à Lille, où il enseigna à la Faculté des Lettres de 1956 à 1968, non pas un enracinement, mais un lieu de halte prolongée, favorable à l’exercice libre de la pensée et de l’éducation philosophique.

© Presses universitaires du Septentrion, 1992

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search