Version classiqueVersion mobile

L’angoisse devant la mort

 | 
Jean Fallot

Année 1954

Pornichet, 4 septembre

Texte intégral

1Nous sommes comme lancés dans l’espace de notre vie avec un parachute qui ne s’ouvrira pas.

2Joie de faire des mots sur la chose la plus triste (l’esprit fonctionne).

© Presses universitaires du Septentrion, 1990

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search