Version classiqueVersion mobile

L’angoisse devant la mort

Journal

« Penser ma mort c’est aussi bien penser moi sans le monde que le monde sans moi, c’est penser à la rupture d’un rapport. Où l’angoisse commence c’est quand, au sentiment du monde comme réalité empirique, nous substituons une présence du monde en nous, qui serait le temps... Je n’étais pas plus satisfait du monde mais du moins je me sentais en sécurité dans un monde qui ne me satisfaisait pas. Ce sont ces deux conditions qui ont pu faire place en moi à l’angoisse de la mort : celle de disp...


Lire la suite
  • Éditeur : Presses universitaires du Septentrion
  • Collection : Philosophie
  • Lieu d’édition : Villeneuve d'Ascq
  • Année d’édition : 1990
  • Publication sur OpenEdition Books : 16 octobre 2020
  • EAN (Édition imprimée) : 9782859393755
  • EAN électronique : 9782757426142
  • DOI : 10.4000/books.septentrion.72388
  • Nombre de pages : 336 p.

Cinquième période. Bologne, 7 décembre 1958. Bologne, janvier 1959

© Presses universitaires du Septentrion, 1990

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

OpenEdition Books

Disciplines

Philosophie

Thèmes

Philosophie
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search