Versión clásicaVersión móvil

L’anthropologie philosophique de Wilhelm von Humboldt

 | 
Jean Quillien

Deuxième partie. L’anthropologie philosophique

Chapitre VIII. La philosophie pratique Humboldt et Kant

Los formatos HTML, PDF y ePub de este libro son accesibles para los usuarios de las bibliotecas e instituciones que lo han adquirido como parte de la oferta OpenEdition Freemium for Books. El libro también puede adquirirse en los sitios de las librerías asociadas, en formatos PDF y ePub, si el editor ha optado por esta distribución comercial. Si la edición en papel está disponible, en esta página se proponen enlaces a las librerías.

Extracto del texto

Toute analyse de la réalité humaine exige de porter le regard vers le bas et vers le haut, de plonger dans les profondeurs obscures de son être et de s’élever vers les hauteurs auxquelles elle peut accéder. Ce qui précède a porté essentiellement sur la première dimension car, avant d’étudier les plus belles productions de l’esprit humain, il est nécessaire de rechercher comment elles s’articulent sur celles de la nature pour les dépasser, bref, de montrer l’émergence de l’humain. Cette nécessité était d’autant plus impérieuse que la philosophie s’est toujours attachée à privilégier précisément cette part élevée en l’homme, ainsi qu’on le voit encore avec Kant. A séparer au départ nature et liberté, on est inévitablement conduit à une impasse, que Kant lui-même se trouve contraint d’avouer : les deux domaines, nature et liberté, « sont complètement isolés l’un de l’autre... par le grand fossé qui sépare le supra-sensible du monde des phénomènes... Il n’est pas possible... de jeter un...

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Esta publicación digital es el resultado de un proceso automático de reconocimiento óptico de caracteres.
Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search