Versión clásicaVersión móvil

L’anthropologie philosophique de Wilhelm von Humboldt

 | 
Jean Quillien

Deuxième partie. L’anthropologie philosophique

Chapitre VII. Les concepts fondamentaux. La compréhension

Los formatos HTML, PDF y ePub de este libro son accesibles para los usuarios de las bibliotecas e instituciones que lo han adquirido como parte de la oferta OpenEdition Freemium for Books. El libro también puede adquirirse en los sitios de las librerías asociadas, en formatos PDF y ePub, si el editor ha optado por esta distribución comercial. Si la edición en papel está disponible, en esta página se proponen enlaces a las librerías.

Extracto del texto

§ 1. La force de l’esprit humain

Le concept central est celui de force, auquel se ramène tout ce qui est dans l’univers. Il a été analysé dans le chapitre V ; il convient d’en préciser maintenant la traduction dans le domaine humain.

La force est ce à quoi renvoie, comme en son fond ultime, fondement infondé, tout ce qui est, et elle se montre à travers ses manifestations, qui sont infinies. L’affirmation de la grande unité dynamique du Tout est le seul poser de la pensée sur le plan ontologique. Quand elle veut comprendre ce Tout, elle découvre, à l’intérieur de l’Un, de grandes totalités, ce qui introduit un premier ordre, la multiplicité des manifestations dans un domaine donné recevant leur unité et leur cohésion de la force fondamentale dans ce domaine. Le Tout se montre à l’homme sous trois grands domaines hiérarchisés : l’inerte, le vivant, l’humain ; chacun se construit sur le précédent —sauf le premier, par définition, qui simplement est—, s’élabore à partir de lui, continue ...

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Esta publicación digital es el resultado de un proceso automático de reconocimiento óptico de caracteres.
Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search