Version classiqueVersion mobile

L’anthropologie philosophique de Wilhelm von Humboldt

 | 
Jean Quillien

Deuxième partie. L’anthropologie philosophique

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les chapitres précédents ont visé à reconstituer la genèse de la pensée humboldtienne, la base sur laquelle elle s’est construite et les aliments dont elle s’est enrichie, les objets sur lesquels elle s’est exercée, les obstacles, objectifs et subjectifs, auxquels elle a été confrontée. L’analyse se conduit, à travers les domaines particuliers, le monde politique et historique, la philologie et l’Antiquité, le beau, l’œuvre d’art et la poésie, sur fond d’un débat ininterrompu avec la philosophie, pendant environ une décennie, jusqu’en 1797.

Au terme de ces recherches intenses et variées Humboldt éprouve le besoin de faire le point et la même exigence s’impose à l’interprète de justifier, celui-ci étant effectué, le chemin choisi et d’établir, avant de poursuivre, le bilan, en vue de bien cerner, grâce à l’acquis, la tâche qui reste encore à accomplir.

1797 est, en effet, une date-charnière, beaucoup plus que 1800 que nous continuons à retenir pour des raisons de pure commodité, car el...

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search