Version classiqueVersion mobile

L’anthropologie philosophique de Wilhelm von Humboldt

 | 
Jean Quillien

— B — L’exploration du monde humain. Le présent, le passé, l’éternel (politique, histoire, art)

Chapitre IV. Philologie et esthétique. La Grèce et l’art F.-A. Wolf et F. Schiller

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

I — F.-A. Wolf et la philologie. Les traductions. L’étude de l’Antiquité. Philologie et philosophie

L'intérêt de Humboldt pour l’Antiquité, et la grecque en particulier, a été noté, de même que son projet d’une philosophie de l’histoire. L’étude de sa formation a révélé son attrait précoce pour l’histoire et une solide culture historique, enrichie à l’Université grâce aux maîtres de « l’école de Göttingen ». Il ne « saute » nullement, comme l'abeille de fleur en fleur, d’un sujet à un autre, en éclectique, mais tout naturellement, ayant « épuisé » le présent — et quel présent ! —, il se tourne vers le passé — et quel passé ! — dont ce présent est le produit.

L’Essai sur l’Etat achevé en avril 1792, dès le mois suivant il se plonge dans la nouvelle recherche, rencontre en août F.-A. Wolf, dont il devient l'ami, écrit en septembre à Brinkmann qu’il n’est pas d’étude plus admirable que celle des Grecs et, pendant dix-huit mois environ, jusqu'en février 1794, se livre avec une rare intens...

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search