Versión clásicaVersión móvil

L’anthropologie philosophique de Wilhelm von Humboldt

 | 
Jean Quillien

— B — L’exploration du monde humain. Le présent, le passé, l’éternel (politique, histoire, art)

Introduction

Los formatos HTML, PDF y ePub de este libro son accesibles para los usuarios de las bibliotecas e instituciones que lo han adquirido como parte de la oferta OpenEdition Freemium for Books. El libro también puede adquirirse en los sitios de las librerías asociadas, en formatos PDF y ePub, si el editor ha optado por esta distribución comercial. Si la edición en papel está disponible, en esta página se proponen enlaces a las librerías.

Extracto del texto

Nous ne suivrons pas davantage, pas à pas, cet itinéraire spirituel, qui nous a menés vers les années 1790-1791, pour plusieurs raisons. L’une, banale, est l’extension que prendrait ce travail. Ensuite un tel procédé évite difficilement la répétition : Humboldt commence à écrire et, même s’il publie peu, sa trajectoire intellectuelle se confond désormais, pour l’essentiel, avec la recherche même, ses résultats et ses échecs. Nous ne retiendrons pourtant pas l’ordre strict de naissance des textes pour une troisième raison, la plus importante : en 1791 les dés sont jetés. La lettre précitée (p. 129) du 27 novembre 1795 comparaît Kant et Schiller sous le rapport de la découverte de l’idée fondamentale, celle qui sous-tend toute l'œuvre — tardive chez l'un, précoce chez l'autre. Humboldt illustre un troisième cas de figure, proche de Kant pour la production effective (la réalisation de l'idée), mais de Schiller pour la perception de la signification d’ensemble de la tâche.

Tout est dans ...

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Esta publicación digital es el resultado de un proceso automático de reconocimiento óptico de caracteres.
Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search