Version classiqueVersion mobile

L’anthropologie philosophique de Wilhelm von Humboldt

 | 
Jean Quillien

Préface de la seconde édition

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Tous les penseurs post-kantiens sans exception s’accordent à reconnaître que le criticisme constitue une césure dans l’ordre de la pensée et inaugure la modernité. La révolution opérée par Kant réside dans la prise de conscience que l’interrogation directrice de la philosophie est : Qu’est-ce que l’homme ?, donc que la philosophie est fondamentalement anthropologie. Humboldt a assimilé très tôt cette vérité et n’a cessé en toutes ses recherches tout au long de sa vie de tenter de trouver une réponse à cette question. Kant, à ses yeux, a indiscutablement raison, mais le prix à payer est très élevé, car il maintient le dualisme. Humboldt se retrouve ainsi, de manière assez inattendue, en accord avec les tenants de ce qu’on appelle l’idéalisme allemand, dont il se sent pourtant par ailleurs si éloigné. Il a retenu la leçon de Jacobi, avec lequel il a eu des discussions approfondies et qu’il a lu de près : entre idéalisme et réalisme il faut choisir. Seul Kant n’a pas voulu le faire. En...

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search