Version classiqueVersion mobile

Le charme indiscret de Jan Schuermans

 | 
Ludo Milis

Troisième partie

Le terme de sa vie

Texte intégral

1Jan Schuermans est décédé un samedi de Pâques, le 16 avril 1672. Sur son lit de malade, il venait encore de baptiser un petit enfant, mais il n’était plus arrivé à rédiger l’acte de baptême dans le registre. Plus tard, c’est son confrère, le curé d’Eggewaarts, Petrus Marsillis, qui l’ajouta en marge.

  • 36 Conservé dans les Archives paroissiales à Eggewaartskapelle.

2Il ne reste pas trace de la tombe de Schuermans. Son savoir laissa toutefois une impression indélébile. Dans le registre des enterrements, on le désigne comme très instruit sieur eruditissimus dominus –, ce qui était beaucoup plus à l’époque qu’une formule de politesse, et on ne néglige pas d’y ajouter l’abréviation impressionnante aux yeux des villageois de S.T.L., licencié en théologie sacrée. Son grade universitaire a continué à piquer l’imagination de ses paroissiens. Il était le seul diplômé de ce niveau dont eût jamais pu se targuer Avekapelle et, sur une image pieuse à la mémoire de tous les curés décédés, imprimée dans les années 1920, on le qualifie à tort de L.U.J., licencié dans les deux droits. Son nom y est également estropié en Scheurmans au lieu de Schuermans.36

Notes

36 Conservé dans les Archives paroissiales à Eggewaartskapelle.

© Presses universitaires du Septentrion, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search