Version classiqueVersion mobile

Approche philosophique du geste dansé

 | 
Anne Boissière
, 
Catherine Kintzler

Présentation des auteurs

Texte intégral

1Michel Bernard a consacré son œuvre à une analyse approfondie de la corporéité dans la pratique théâtrale et chorégraphique. Il a créé le département de Danse à l’UFR Arts-Philosophie-Esthétique de l’Université de Paris-8. Il est l’auteur de L’expressivité du corps, recherches sur les fondements de la théâtralité, Chiron, Saint-Quentin en Yvelines, 1986 ; Le corps, Seuil, Paris, 1995 (première édition en 1972) ; De la création chorégraphique, Pantin, Centre National de la Danse, Pantin, 2001.

2Anne Boissière enseigne la philosophie et l’esthétique à l’Université de Lille-3. Ancienne directrice de programme du Collège International de Philosophie sur « Les langages de la musique », elle a publié Adorno, la vérité de la musique moderne, Presses Universitaires du Septentrion, Villeneuve d’Ascq, 1999 et a dirigé le collectif, Musique et philosophie, CNDP, 1997.

3Véronique Fabbri est directrice de programme au Collège International de Philosophie, et professeur en Lettres supérieures au lycée Corot à Savigny sur Orge. Elle a publié La valeur de l’œuvre d’art, L’Harmattan, Paris, 1997 ; Esthétique de Hegel, éd. avec J. -L. Vieillard-Baron, L’Harmattan, Paris, 1997 ; « La critique du rythme et la danse », La force du langage, éd. J.-L. Chiss et G. Dessons, Champion, Paris, 2000 ; « Architecture et construction dans l’œuvre de Schlemmer », Oskar Schlemmer, l’homme et la figure d’art, éd. C. Rousier, CND, Pantin, 2001 ; « Poétique de la philosophie », Les gestes dans la voix, éd. Pascal Michon, Himéros, Rumeur des Âges, 2003.

4Jacques Gaillard est actuellement formateur d’enseignants à l’IUFM Nord-Pas-de-Calais. Chorégraphe de la Cie Interstice et performer en danse, il mène des recherches en improvisation et présente des compositions « dans l’instant ». La technique F. -M. Alexander dont il est professeur certifié depuis 1999, associée à l’approche psycho-phénoménologique développée dans le groupe du GREX (Groupe de recherche en explicitation), orientent ses recherches et son enseignement dans la clarification des rapports entre corps et pensée. Il a récemment publié Expérience sensorielle et apprentissage. Approche psycho-phénoménologique, L’Harmattan, Collection Santé/Société/Culture, Paris, 2004.

5Philippe Guisgand enseigne la danse à l’Université de Lille-2 et l’analyse chorégraphique à l’Université de Lille-3. Il est chercheur au Centre d’Étude des Arts Contemporains. Il a publié dernièrement « Pollock ou les états de corps du peintre », DEMéter, Juin 2004 ; « Jérôme Bel ou les figures du retrait », Opéra national de Paris, Septembre 2004, « La critique de danse ou les promesses de la description »

6Catherine Kintzler est professeur à l’Université de Lille-3 où elle enseigne la philosophie générale et l’esthétique. Entre autres ouvrages et articles de recherche d’esthétique et de philosophie politique, elle a collaboré au Dictionnaire de la danse (sous la dir. de Philippe Le Moal, Bordas, Paris, 1999) et signé une Poétique de l’opéra français de Corneille à Rousseau (Minerve, Paris, 1991). Dernier ouvrage paru : Théâtre et opéra à l’âge classique : une familière étrangeté (Fayard, Paris, 2004).

7Frédéric Pouillaude est ancien élève de l’École normale supérieure (Ulm), agrégé de philosophie, il enseigne à l’Université Lille-3 où il achève une thèse consacrée à la danse contemporaine. Il est l’auteur de plusieurs articles, dont « D’une graphie qui ne dit rien : les ambiguïtés de la notation chorégraphique », Poétique, no 137, février 2004, « Scène et contemporanéité », Rue Descartes, no 44, juin 2004, et « De l’espace chorégraphique : entre extase et discrétion », Philosophie, à paraître.

8François Raffinot est danseur et chorégraphe. Il a travaillé sur la danse baroque aux côtés de Francine Lancelot, a dirigé le Centre chorégraphique National du Havre/Haute-Normandie ; entre 1999 et 2002 il s’occupe du Département Chorégraphique de l’IRCAM à Paris. Il est l’auteur de nombreuses chorégraphies dont Adieu, Sin arrimo y con arrimo, Scandal Point, Rift, Play Back.

9Christiane Vollaire est professeur de philosophie, membre du comité de rédaction des revues Pratiques et Drôle d’époque. Elle intervient au Collège International de Philosophie sur « Les processus de désesthétisation en médecine ». Elle publie dans les domaines de l’esthétique contemporaine (photographie, arts plastiques, chorégraphie), de la philosophie de la médecine et de la philosophie politique.

© Presses universitaires du Septentrion, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search