Version classiqueVersion mobile

Rouge Hugo

 | 
Stéphanie Boulard

VII. H

3. L’être H

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

…profonde en sa hauteur
Montrez-nous le symbole empreint sur l’édifice,
Toujours au seuil du temple une âme en sacrifice,
Et la création pleine du créateur.
Victor HUGO

Un nom propre est une chose extrêmement importante dans un roman, une chose capitale.
Gustave FLAUBERT

Et il s’agit finalement du nom Hugo, comme des lettres de l’alphabet qui le composent : « l’alphabet est une source » (V, VI, 715). Source, où le texte vient puiser son imaginaire, construire son réseau labyrinthique de significations. Source, d’où le nom s’origine, tirant à sa suite tout ce qui veut bien venir s’y greffer, rêveries, imaginaire, fantômes, évanescence, fabuleux, fables, empreinte, surprises. Combien Hugo aime la puissance de ces lettres, leurs formes, leurs silhouettes, leur condensation de sens, la foudre de leur révélation, leur ruse.

Lettre

Or si Hugo, entre toutes les lettres de l’alphabet, ne devait en choisir qu’une ?

La lettre de Hugo c’est la lettre H
C’est avec cette lettre en tête qu’il écrit.

Curieuse...

© Presses universitaires du Septentrion, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search