Versione classicaVersione mobile

Albert Camus au Quotidien

 | 
André Benhaïm
, 
Aymeric Glacet

Quand le jeune Camus ouvre les yeux sur le quotidien

Agnès Spiquel

I formati HTML, PDF ed ePub di questo libro sono accessibili agli utenti di biblioteche e istituzioni che lo hanno acquistato come parte dell'offerta OpenEdition Freemium for Books. Il libro può anche essere acquistato sui siti dei librai partner, nei formati PDF ed ePub, se l'editore ha scelto questa distribuzione commerciale. Se l'edizione cartacea è disponibile, i link alle librerie sono proposti in questa pagina.

Estratto del testo

Quand paraît à Alger L’Envers et l’endroit (1937), Camus écrit déjà depuis plusieurs années puisque ses premiers textes datent de 1932, l’année de ses dix-neuf ans. Pendant ces cinq années, certains de ses textes sont publiés dans des revues auxquelles il participe au lycée puis à l’université d’Alger, où il mène ses études de philosophie. Les plus nombreux restent inédits, voire à l’état de brouillons ; c’est à ceux-ci que nous nous intéresserons1. Ils sont écrits comme en contrepoint à l’intense engagement politique et culturel de Camus dans cette période 1932-1937 : il adhère au Parti communiste algérien (avant d’en être exclu, dix-huit mois plus tard) ; il fonde le Théâtre du Travail et se livre avec passion à tous les aspects de ce métier d’homme de théâtre. C’est aussi la période où il se bat contre la tuberculose et vit une première expérience amoureuse aussi difficile qu’éphémère avec Simone Hié. Ce sont surtout des années où le jeune homme – qui a décidé qu’il serait écriva...

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540

Questa pubblicazione digitale è stata realizzata tramite il riconoscimento ottico dei caratteri automatico (OCR).
Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search