Version classiqueVersion mobile

Albert Camus au Quotidien

 | 
André Benhaïm
, 
Aymeric Glacet

Esthétique de l’interruption : Camus entre quotidien et histoire

David R. Ellison

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La quatrième de couverture du présent volume met en avant deux aspects essentiels du quotidien tel qu’il est représenté dans l’œuvre camusienne et que le lecteur attentif de Camus est censé connaître : dans quelle mesure le quotidien – par l’intermédiaire du « petit fait vrai » ou du pilotis cher à Stendhal, du fait-divers ou de l’objet anodin – appelle une réponse de l’auteur à la brutalité de l’histoire ou à l’absurdité du monde ; et comment Camus, en invoquant la « révolte au jour le jour », cherche dans la vie le bonheur qu’il voyait comme la quête ultime de l’homme.

Prenons au sérieux la métaphore des « pilotis chers à Stendhal » qui soutiendraient la réponse que donne Camus « à la brutalité de l’histoire ou à l’absurdité du monde ». Contre l’absurdité de la condition humaine, ou contre la violence de l’histoire, il faut donc un rempart ou un support. Dans le dictionnaire que je possède, après la définition du terme, deux citations similaires mais pas tout à fait pareilles sont ...

Auteur

University of Miami

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search