Version classiqueVersion mobile

Albert Camus au Quotidien

 | 
André Benhaïm
, 
Aymeric Glacet

Avant-Propos

André Benhaïm et Aymeric Glacet

À Philippe Bonnefis

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Albert Camus est né le 7 novembre 1913. Le 4 janvier 1960, il disparaissait dans un accident de la route. À peine le cinquantième anniversaire de sa mort a-t-il été commémoré qu’il faut penser, c’est ainsi, à célébrer le centenaire de sa naissance. C’est ainsi, dit-on, parce que cela ne va pas de soi. Et pourtant, entre ces deux dates, s’est écoulée toute une vie aussi normale, naturelle et quotidienne que n’importe quelle autre vie, avec ses affaires et ses devoirs quotidiens, ses angoisses et ses bonheurs quotidiens, ses besognes et ses débats quotidiens, ses amours et ses luttes quotidiennes – toutes ces expressions utilisées par Albert Camus et qui résumaient, à n’en pas douter, une vie dans laquelle à chaque jour suffisait sa peine.

Mais aussi, en vérité, alors que pris par leur train quotidien d’autres que lui n’ont pas le temps de s’étonner de la vie, cet extraordinaire courage, qui est celui du condamné à mort marchant jusqu’au lieu de l’exécution, à dénoncer jour après jour ...

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search