Version classiqueVersion mobile

L’Œdipe Roi de Sophocle. Tome 1

 | 
Jean Bollack

Sigles

Texte intégral

1L = Laurentianus XXXII 9.

2A = Parisinus Graecus 2712.

3Pour les manuscrits GR, voir ci-dessus, p. 109-124 ; les recentiores (de Dawe), p. 125-133 ; la tradition indirecte, p. 143-156 ; les papyrus, p. 148-151.

Lac Aac :

la leçon de L ou A avant correction.

Lc Ac :

la leçon corrigée de L ou A quand Lac ou Aac ne peuvent pas être lus.

Lpc :

la leçon de L après correction ; cas d’incertitude où on ne peut se prononcer ni pour Ls, ni pour Lδ, ni pour LA, ni pour L2

Apc :

la leçon de A corrigée par le scribe.

Ls :

la leçon de L corrigée de la main du scribe.

Lδ :

la leçon de L corrigée de la main du réviseur au moment de la confection du manuscrit.

L1 :

la leçon de L corrigée lorsque Ls et Lδ ne peuvent pas être distingués.

LA :

la leçon de L corrigée par le scribe du manuscrit A.

L2 :

la leçon de L corrigée par une main ultérieure à Ls ou Lδ et que l’on n’identifie pas ; soit A, soit une autre main.

L :

les scholies introduites dans L par la main du réviseur (on ne précise pas l’endroit, marge latérale, supérieure, etc...).

L lemma :

le lemme de la scholie.

L v.l. :

une variante introduite dans L par γρ. (γράφεται).

L in l. :

la leçon de L dans la ligne, en relation avec L s.l.

L s.l. :

la leçon de L au-dessus de la ligne.

L in marg. :

une glose ou leçon (variante non signalée comme telle) dans la marge de L.

* :

une lettre grattée illisible.

* (1 vel 2 litt.) :

l’étendue de l’espace gratté (1 ou 2 lettres).

ut vid. :

une interprétation probable de traces encore visibles.

fort. :

une conjecture pour une leçon devenue illisible.

4abréviations : cod., codd. (codex, -ices) ; rec., recc. (recentior,-es) ; edd. (editores) ; sp. (spiritus) ; acc. (accentus) ; punct. (punctum) ; ras. (rasura) ; lac. (lacuna) ; loc. evan. (locus evanidus) ; loc. desp. (locus desperatus) ; alt. (alter) ; non leg. (non legitur) ; om. (omisit) ; rest. (restituit) ; add. (addidit) ; trib. (tribuit) ; del. (delevit) ; permut. (permutavit) ; indic. (indicaverunt).

  • 1 Avec Colonna, Dain ne donne pas les fautes ; Dawe opère une sélection (cf. v. 276).

5La tradition indirecte n’est relevée que partiellement dans l’apparat critique, en fonction des éditions utilisées. Les indications données dans l’Introduction, p. 144-156 complètent l’apparat, comme, pour les papyrus, les p. 149-151. Pour les passages qui figurent dans l’apparat, la tradition est produite même quand elle est visiblement fautive1, comme un témoignage autonome. Pour les auteurs cités de la tradition indirecte, la distinction des manuscrits est, afin d’éviter des confusions, précédée dans l’apparat de la mention cod(d).

Notes

1 Avec Colonna, Dain ne donne pas les fautes ; Dawe opère une sélection (cf. v. 276).

© Presses universitaires du Septentrion, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search