Version classiqueVersion mobile

L’Œdipe Roi de Sophocle. Tome 1

 | 
Jean Bollack

La matière du texte. Les manuscrits et les éditions

Préliminaires

Texte intégral

1Les chapitres sur les familles « parisienne » et « romaine » montrent combien il est difficile, parfois impossible, de faire le tri entre l’« ancien », qui transmet par hypothèse le texte de l’auteur, mais ne comporte pas moins les effets d’un travail éditorial ancien, et l’adaptation du texte par les recensions médiévales. La multiplicité est troublante ; on recherche partout l’argument pour s’arracher à la confusion. L’héritage est multiple ; pourtant l’œuvre écrite (et jouée) était une. On n’est pas livré à l’illimité ; on est en droit de postuler l’unicité d’un héritage qui s’affirma contre les transformations et la licence de l’exégèse, et dont on peut prendre le parti. A terme, la cause n’est pas perdue. Encore faut-il que ce terme d’une reconstitution soit reconnu pour qu’un travail méthodique puisse être conduit sur la base de cette distinction. La reconnaissance du principe se consolide dans les résultats qu’il permet d’atteindre.

© Presses universitaires du Septentrion, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search