Version classiqueVersion mobile

L’Agamemnon d’Eschyle

 | 
Pierre Judet de La Combe

Bibliographie

Texte intégral

– I – Répertoires bibliographiques

B. Gladigow, « Auswahl-Bibliographie zu Aischylos », dans : H. Hommel (éd.), Wege zu Aischylos, vol. 2 (Wege der Forschung 87), Darmstadt, 1974, p. 381-393.

D. Jakob, « Bibliographie sélective concernant Eschyle, Sophocle et Euripide (1500-1900) », Mètis 3 (1-2, Théâtre grec et tragique, éd. par N. Loraux), 1988, p. 363-407.

S. Saïd, « Bibliographie tragique. 1900-1988. Quelques orientations », ibid., p. 409-512.

A. Wartelle, Bibliographie historique et critique d’Eschyle et de la Tragédie grecque, 1518-1974, Paris, 1978.

– II – Editions, éditions commentées, commentaires de l’Agamemnon

G.F. Torresano d’Asola (Asulanus), Αἰσχύλου τραγωιδίαι ξ. Προμηθεὺς πτα ἐπὶ Θήβαις. Πέρσαι. γαμέμνων. Εμενίδες. κέτιδες. Aeschyli tragoediae sex, Venise, 1518 (texte, v. 1-310 et 1167-1159, comme dans le manuscrit M ; enchaîne directement Ag., 1159 et Cho., 10, sans signaler le changement de pièce).

A. Turnèbe (Turnebus [= Tournebus]), Αἰσχύλου Προμηθεὺς δεσμώτης, πτα ἐπὶ Θήβαις, Πέρσαι, Ἀγαμέμνων, Εὐμενίδες, Ἱκέτιδες, Paris, 1552 (texte, comme supra).

F. Robortello (Robortellus), Αἰσχύλου τραγωιδίαι πτα. Aeschyli tragoediae septem, Venise, 1552 (texte, comme supra ; première éd. à noter la lacune dans Ag. et à attribuer la suite du texte de M aux Cho. [= v. 10 ss.]).

P. Vettori (Victorius), Αἰσχύλον τραγωιδίαι ζ, Προμηθεὺς δεςμώτης, πτa ἐπὶ Θήβαις, Πέρσαι, Ἀγαμέμνων, Χοηϕόροι, Εὐμενίδες, Ἱκέτιδες. Aeschyli tragoediae VII, Genève, 1557 (texte complet, scholies, avec notes d’H. Estienne).

W. Canter, Αἰσχύλου τραγωιδίαι ζ. Aeschyli tragoediae VII, Anvers, 1580 (texte complet, notes).

T. Stanley, Αἰσχύλου τραγωιδίαι πτα. Aeschyli tragoediae septem, cum scholiis graecis omnibus ; deperditorum dramatum fragmentis, versione et commentario, Londres, 1663.

J.C. De Pauw, Aeschyli tragoediae superstites, graeca in eas scholia, et deperditarum fragmenta, cum versione latina et commentario Thomae Stanleii et notis F. Robortelli, A. Turnebi, H. Stephani et G. Canteri, curante J.C. de P., cujus notae accedunt, 2 vol., La Haye, 1745.

C.G. Schütz, Aeschyli tragoediae quae supersunt ac deperditarum fragmenta. Recensuit et commentario illustravit C.G. S., vol. 2, Halle, 1783 (= editio major) ; 3e éd. 1811.

C.G. Schütz, Aeschyli tragoediae septem. Denuo Recensuit et versionem latinam adjecit C.G. S., vol. 2, Halle, 1800 (= editio minor).

S. Butler, Aeschyli tragoediae quae supersunt, deperditamm fragmenta et scholia graeca ex editione Thomae Stanleii cum versione latina ab ipso emendata et commentario longe quam antea fuit auctoriori ex manuscriptis ejus nunc demum edito. Accedunt variae lectiones et notae vv. dd. criticae ac philologicae quibus suas passim intertexuit S. B., vol. 3, Cambridge, 1811.

C.J. Blomfleld, Αἰσχύλου Ἀγαμέμνων. Aeschyli Agamemnon ad fidem manuscriptorum emendavit, notas et glossarium adjecit C.J. B., Cambridge, 1818. Cité d’après l’éd. de Leipzig, 1823.

A. Wellauer, Aeschyli tragoediae. Ad optimorum librorum fidem denuo Recensuit, integram lectionis varietatem notasque adiecit A. W, vol. 2, Leipzig, 1824.

J.F. Boissonade, Aeschylus, vol. 2, Paris, 1825 (texte).

J. Scholefield, Aeschylus, Cambridge, 1828 (texte).

F.M. Bothe, Poetae Scenici Graecorum, vol. 10, Leipzig, 1831 (texte, commentaire ; il y avait eu une édition séparée d’Eschyle en 1805).

R.H. Klausen, Aeschyli quae supersunt, vol. 1, Orestia, t. 1, Agamemno, Gotha/Erfurdt, 1833 ; 2e éd. revue par R. Enger, Leipzig, 1863. Cité d’après la 1re éd.

C.G. Haupt, Aeschylea Orestia, vol. 1, Berlin, 1837 (texte, commentaire, scholies et notes d’E. Spanheim ; contient p. 341-346 des notes d’I. Casaubon).

T.W. Peile, The Agamemnon of Aeschylus. A New Edition of the Text, with Notes, Critical, Explanatory, and Philological, designed for the Use of Students in the Universities, Londres, 1839 ; 2e éd. 1842.

G.C.W. Schneider, Aeschylus. Agamemnon. Griechisch, mit Anmerkungen von G.C.W. S., Weimar/Leipzig, 1839.

W. Dindorf, Αἰσχύλος. Aeschyli tragoediae superstites et deperditamm fragmenta, 2 vol., Oxford, 1841 ; 2e éd. 1851 (texte, commentaire) ; voir infra, section III, Scholies, pour le 3e vol., 1851 ; autres éd. de Dindorf.

E.A.J. Ahrens, Αἴσχυλος. Aeschyli tragoediae septem et perditarum fragmenta ; editionem Lipsiensem Guil. Dindorfii recognovit, translationem latinam condidit E.A.I. A., Paris (Didotiana), 1842.

F.A. Paley, Αἰσχύλου Ὀρέστεια. Aeschyli Orestea. Recensuit, emendavit, explanavit F.A. P., Cambridge, 1845 (voir aussi infra).

J. Franz, Des Aeschylos Oresteia. Griechisch und deutsch, Leipzig, 1846.

J. Conington, The Agamemnon of Aeschylus ; the Greek Text, with a Translation into English Verse, and Notes Critical and Explanatory, Londres, 1848.

G. Hermann, Aeschyli tragoediae, 2 vol., Berlin, 1852 ; 2e éd. 1859 (texte, commentaire).

J.A. Hartung, Aeschylos’ Werke. Griechisch mit metrischer Uebersetzung und prüfenden und erklärenden Anmerkungen, vol. 4, Die Ermordung Agamemnons, Leipzig, 1853.

R. Enger, Aeschylos. Agamemnon, mit erläuternden Anmerkungen, Leipzig, 1855 ; 2e éd. revue par W. Gilbert, Leipzig, 1874 ; 3e éd. revue par W. Gilbert et T. Plüss, Leipzig, 1895.

S. Karsten, Aeschyli Agamemnon. Recensuit emendavit annotationem et commentarium criticum adjecit S. K., Utrecht, 1855.

F.A. Paley, The Tragedies of Aeschylus. Re-edited with an English Commentary, Londres, 1855 ; 2e éd. 1861 ; 4e éd. 1879.

F.W. Schneidewin, Aeschylos. Agamemnon (éd. par E. von Leutsch), Berlin, 1856 (cité Schneidewin) ; 2e éd. revue par O. Hense, 1 883 (cité Schneidewin-Hense).

H. Weil, Aeschyli quae supersunt Tragoediae, vol. 1, t. 1, Aeschyli Agamemno. Recensuit, adnotationem criticam et exegeticam adjecit H. W., Giessen, 1858. Cité Weil.

K.H. Keck, Aeschylos. Agamemnon. Griechisch und deutsch, mit Einleitung, einer Abhandlung zur aeschylischen Kritik und Commentar, Leipzig, 1863.

L.F. von Nägelsbach, Aeschylus’ Agamemnon, mit Einleitung, Uebersetzung und Erklärung aus dem Nachlass L.F. von N.’s (édité par F. List), Erlangen, 1863.

J.A.C. van Heusde, Aeschyli Agamemnon. Ex fide codicum edidit, scholia subjecit, commentario instruxit J.A.C. van H., La Haye, 1864.

J.F. Davies, The Agamemnon of Aeschylus. Revised and Translated by J.F. D., Utrecht, 1868.

B.H. Kennedy, The Agamemnon of Aeschylus, with a Metrical Translation and Notes Critical and Illustrative, Cambridge, 1878 ; 2e éd. Dublin, 1882. Cité d’après la 1re éd.

A. Kirchhoff, Aeschyli tragoediae, Berlin, 1880 (texte).

A. Sidgwick, Aeschylus. Agamemnon, with Introduction and Notes, Oxford, 1881 ; 2e éd. 1884.

H. Weil, Aeschyli tragoediae, Leipzig (B.T.), 1884 ; 2e éd. 1907 (texte).

N. Wecklein, Aeschyli Fabulae. Cum lectionibus et scholiis codicis Medicei et in Agamemnonem codicis Florentini ab Hieronymo Vitelli denuo collatis, vol. 5, Agamemnon, Berlin, 1885 ; 2e éd. 1893. Avec un relevé des conjectures proposées par les éditeurs et commentateurs précédents.

U. von Wilamowitz-Moellendorff, Aeschylos. Orestie. Griechisch und Deutsch, vol. 1, Agamemnon, Berlin, 1885.

N. Wecklein, Äschylos Orestie. Mit erklärenden Anmerkungen, Leipzig, 1888. Cité Wecklein.

A.W. Verrall, Αἰσχύλου Ἀγαμέμνων. The ‘Agamemnon’ of Aeschylus. With an Introduction, Commentary, and Translation, Londres, 1889 ; 2e éd. 1904.

F.H.M. Blaydes, Aeschyli Agamemnon. Cum annotatione critica et commentario, Halle, 1898.

W. Headlam, Agamemnon of Aeschylus. With Verse Translation, Introduction and Notes, by W.H. (éd. par A.C. Pearson), Cambridge, 1910 (voir, ci-dessous, G. Thomson).

U. von Wilamowitz-Moellendorff, Aeschyli Tragoediae, Berlin, 1914 ; réimpr. 1958.

P. Mazon, Eschyle, vol. 2. Texte établi et traduit par P. M., Paris (C.U.F.), 1925 ; 2e éd. 1935 ; 12e tirage revu par J. Irigoin, 1997.

W. Smyth, Aeschylus, with an English Translation, vol. 2, Cambridge (Mass.)/Londres (The Loeb Classical Library), 1926.

J.C. Lawson, Aeschylus. The Agamemnon. A Revised Text with Introduction, Verse Translation and Critical Notes, Cambridge, 1932.

A.Y. Campbell, The Agamemnon of Aeschylus. A Revised Text with Critical Notes, Londres, 1936.

G. Murray, Aeschyli septem quae supersunt tragoediae, Oxford (O.C.T.), 1937 ; 2e éd. 1955 (texte).

G. Thomson, The Oresteia of Aeschylus. Edited with an Introduction and Commentary, in which is included the Work of the Late Walter Headlam, 2 vol., Cambridge, 1938 ; 2e éd. Amsterdam/Prague, 1966.

P. Groeneboom, Aeschylus’ Agamemnon. Met inleiding, critische noten en commentaar, Groningue, 1944. 2e éd. Amsterdam, 1966.

E. Chambry, Eschyle. Théâtre, Paris, Librairie Garnier, 1946 (texte, sans apparat-critique, traduction).

M. Untersteiner, Eschilo. Le tragedie. Edizione critica con traduzione e note italiane, vol. 2, Milan, 1947 ; rééd. partielle par W. Lapini : Eschilo. Orestea, Milan, 1994 (préface et notes suppl. de W. L.).

E.D. Fraenkel, Aeschylus. Agamemnon. Edited with a Commentary, 3 vol., Oxford, 1950 ; 2e éd. 1962.

G. Ammendola, Eschilo. Agamennone, con introduzione e commento, Florence, 1955 ; réimpr. 1963, 1967.

J.D. Denniston-D. Page, Aeschylus. Agamemnon, Oxford, 1957 (texte, commentaire). Cité D.-P.

H.J.R. Rose, A Commentary on the Surviving Plays of Aeschylus (Verhandelingen der Koninklijke Nederlandse Akademie van Wetenschappen, Afd. Letterkunde, n.s. 64, vol. 2), Amsterdam, 1958.

O. Werner, Aischylos. Tragödien und Fragmente, Munich (Tusculum-Bücherei), 1959 ; 2e éd. 1969 ; rééd. Munich/Zürich, 1988 (texte, traduction).

D. Page, Aeschyli septem quae supersunt tragoediae, Oxford (O.C.T.), 1972 (texte).

J. Bollack-P. Judet de La Combe, L’Agamemnon d’Eschyle. Le texte et ses interprétations (Cahiers de Philologie 6-8), 3 vol., Lille/Paris, 1981-1982 (texte, traduction, commentaire du prologue et des parties chorales).

G. et M. Morani, Tragedie eframmenti di Eschilo (Classici Greci 10), Turin, 1987 (texte, traduction).

M.L. West, Aeschyli Tragoediae cum incerti poetae Prometheo, Stuttgart (B.T.), 1990 ; 2e éd. 1998 (texte).

– III – Scholies

W. Dindorf, Aeschylus. Tragoediae superstites et deperditarum fragmenta, vol. 3, Scholia graeca ex codicibus aucta et emendata, Oxford, 1851 ; réimpr. Hildesheim, 1962.

O.L. Smith, Scholia graeca in Aeschylum quae exstant omnia, vol. 1, Scholia in Agamemnonem, Choephoros, Eumenides, Supplices continens, Leipzig (B.T.), 1976.

– IV – Histoire du texte

1. Tradition manuscrite

R. Aubreton, Démétrius Triclinius et les recensions médiévales de Sophocle, Paris, 1949.

R. Böhme, Bühnenarbeitung äschyleischen Tragédien, 2 vol., Bâle/Stuttgart, 1956-1959.

R.D. Dawe, The Collation and Investigation of Manuscripts of Aeschylus, Cambridge, 1964.

F. Heimsoeth, Die Wiederherstellung der Dramen des Aeschylus, Bonn, 1861.

F. Heimsoeth, Die indirecte Ueberlieferung des aeschyleischen Textes, Bonn, 1862.

J.J. Helm, « The Lost Manuscript tau of Aeschylus’ Agamemnon and Eumenides », Transactions and Proceedings of the American Philological Association 103, 1972, p. 575-598.

C. Miralles, « Il testo di Eschilo ? », Lexis 17, 1999, p. 5-16.

G. Pasquali, Storia della tradizione e critica del testo, Florence, 1934 ; 2e éd. 1952 ; réimpr. 1988.

O.L. Smith, Studies in the Scholia on Aeschylus, vol. 1, The Recensions of Demetrius Triclinius (Mnemosyne, suppl. 37), Leyde, 1975.

W. Spoerri, « Die Edition der Aischylosscholien », Museum Helveticum 37 (1), 1980, p. 1-24.

A. Tessier, « Aeschylus ‘more Triclinii’ », à paraître dans Lexis, 2001.

G. Thomson, « Simplex ordo », The Classical Quarterly, n.s. 15, 1965, p. 161-175.

G. Thomson, « The Intrusive Gloss », The Classical Quarterly, n.s. 17, 1967, p. 232-243.

R. Tosi, « Glosse dell’Agamennone di Eschilo nel lessico di Esichio », Museum Criticum 21-22, 1986-1987, p. 35-61.

R. Tosi, Studi sulla tradizione indiretta dei classici greci (Studi di filologia greca 3), Bologne, 1988.

R. Tosi, « Alcune esempi di polisemia nell’Agamennone di Eschilo : esegesi antica e filologia moderna », Lexis 3, 1989, p. 3-24.

A. Turyn, The Manuscript Tradition of the Tragedies of Aeschylus, New York, 1943 ; réimpr. Hildesheim, 1967.

A. Wartelle, Histoire du texte d’Eschyle dans l’Antiquité, Paris, 1971.

H. Weil, « Des traces de remaniement dans les drames d’Eschyle », Revue des Études Grecques 1, 1888, p. 7-26.

D.C.C. Young, « Some Types of Error in Manuscripts of Aeschylus’ Oresteia », Greek, Roman and Byzantine Studies 5, 1964, p. 85-89.

2. Tradition imprimée

M. Arnold, « Thomas Stanley’s Aeschylus : Renaissance Practical Criticism of Greek Tragedy », Illinois Classical Studies 9, 1984, p. 229-249.

G. Avezzù, « L’ars critica di Pier Vettori », à paraître dans Lexis, 2001.

R.D. Dawe, Repertory of Conjectures on Aeschylus, Leyde, 1965.

R.D. Dawe, « A.Y. Campbell : Method in Madness or Madness in Method ? », à paraître dans Lexis, 2001.

A.M. Galistu, « Le congetture eschilee di Adrien Turnèbe, parte prima : l’Orestea », Lexis 17, 1999, p. 155-182.

J.A. Gruys, The Early Printed Editions (1518-1664) of Aeschylus. A Chapter in the History of Classical Scholarship, Nieuwkoop, 1981.

P. Judet de La Combe, « Histoire d’une phrase (Eschyle, Agamemnon, 869-873) », dans : M. Espagne-M. Werner (éds.), Philologiques III. Qu’est-ce qu’une littérature nationale ? Approches pour une théorie interculturelle du champ littéraire, Paris, 1994, p. 431-448 (cf. supra, p. 374-385).

H.E. Kallergis, « Κριτικὰ καὶ ἐρμηνευτικὰ στὸν Ἀγαμέμνονα ἀπὸ τὸ ἀνέκδοτο ὑμόμνημα τοῦ Φραγκίσκου Πόρτου στὸν Αἰσχύλου », Ἀριάδνη 3, 1985, p. 295-307.

M. Mund-Dopchie, « Histoire du texte d’Eschyle à la Renaissance », L’Antiquité Classique 1977, p. 169-179.

M. Mund-Dopchie, La Survie d’Eschyle à La Renaissance. Éditions, traductions, commentaires et imitations, Louvain, 1984.

M. Mund-Dopchie, « La survie d’Eschyle à la Renaissance : vingt ans après », à paraître dans Lexis, 2001.

N. Wecklein, « Appendix ad Agamemnonem » (répertoire des conjectures), dans : Aeschyli fabulae, vol. 5, 1885 ; 2e éd. 1893 (voir supra, section II, Éditions).

Voir aussi section XIII, Théories et histoire de l’interprétation.

– V – Traductions citées

W. von Humboldt, Aeschylos. Agamemnon. Metrisch übersetzt, Leipzig, 1816 (avec les notes critiques de G. Hermann, p. 83-86) ; repris dans Gesammelte Werke, vol. 3, Berlin, 1843, p. 1-96 ; rééd. dans : Aischylos, Die Tragödien, Francfort, Fischer Büch., coll. Exempla Classica 30, 1961 ; trad. fr. partielle de la préface par D. Thouard, dans : W. von H., Sur le caractère national des langues et autres écrits sur le langage, Paris, 2000, p. 31-47.

J. Symmons, The Agamemnon of Aeschylus, Londres, 1824.

H. et J.H. Voss, Aeschylus. Tragédien, Heidelberg, 1826 ; 2e éd. 1839.

J.G. Droysen, Des Aischylos Werke, Berlin, 1832 ; nombreuses rééd. (notamment par E.G. Schmidt, Leipzig, Reclam, 1966).

G. Hermann, « Latinae interpretationis Aeschyli specimina, 1. Initium Agamemnonis », dans : Opuscula, vol. 5, Leipzig, 1834, p. 341-348.

A. Pierron, Théâtre d’Eschyle, Paris, 1841 ; rééds. 1851, 1869.

F. Robin, Théâtre d’Eschyle, Paris, 1846.

J.J.C. Donner, Aeschylos. Deutsch in den Versmaßen der Urschrift, vol. 1, Stuttgart, 1854 ; 2e éd. Berlin/Schöneberg, 1887.

P. Mesnard, Eschyle. L’Orestie, Paris, 1863.

A. Bouillet, Les tragédies d’Eschyle, Paris, 1865 ; éd. revue, 1878.

U. von Wilamowitz-Moellendorff, Griechische Tragödien, vol. 2, t. 1, Aischylos. Agamemnon, Berlin, 1900.

P. Claudel, L’Agamemnon d’Eschyle (1896) ; repris dans : Théâtre, vol. 4, Paris, 1912, et dans : Théâtre, Paris, vol. 1, 1956 (La Bibliothèque de la Pléiade).

E. Staiger, Aischylos. Agamemnon (Orestie I), Stuttgart (Reclam), 1958.

H. Lloyd-Jones, Agamemnon by Aeschylus. A Translation with Commentary (introd. par E.A. Havelock), Englewood Cliffs (NJ.), 1970 ; réimpr., Aeschylus. Oresteia, Berkeley, 1979.

D. Young, Aeschylus : The Oresteia. Translated into English Verse from a Scientifically Conservative Text, Norman (Oklahoma), 1974.

L. Bardollet-B. Deforce, Eschyle. Théâtre, 2 vol., Paris, 1975.

R. Fagles, Aeschylus. The Oresteia. Introduction, Notes and Glossary by W.B. Stanford, New York, 1975.

A. Mnouchkine, Théâtre du Soleil. L’Orestie. Agamemnon. Notes de P. Judet de La Combe, Paris, 1990.

V. Di Benedetto et al., Eschilo. Orestea. Agamennone. Coefore. Eumenidi. Introduzione di V. Di B., traduzione e note di E. Medda, L. Battezatto, M. Pattoni, Milan (B.U.R), 1995 (avec le texte de D. Page).

Voir aussi section I, Éditions.

– VI – Editions, traductions, commentaires d’autres œuvres d’Eschyle

Les Choéphores

T.G. Tucker, The Choephoroi of Aeschylus, with Critical Notes, Commentary, Translation and a Recension of the Scholia, Cambridge, 1901.

P. Mazon, Eschyle, vol. 2, Paris (C.U.F.), 1925 ; 2e éd. 1935.

A.F. Garvie, Aeschylus. Choephori, Oxford, 1986 (texte, commentaire).

A. Mnouchkine, Théâtre du Soleil. Eschyle. L’Orestie. Les Choéphores. Notes de J. Bollack, Paris, 1992 (traduction, notes).

Les Euménides

P. Mazon, Eschyle, vol. 2, Paris (C.U.F.), 1925 ; 2e éd. 1935.

A.J. Podlecki, Aeschylus. Eumenides, Warminster, 1989.

A.H. Sommerstein, Aeschylus. Eumenides (Cambridge Greek and Latin Classics), Cambridge, 1989 (texte, commentaire).

H. Cixous, Théâtre du Soleil. Eschyle. L’Orestie. Les Euménides. Notes de P. Judet de La Combe, Paris, 1992 (traduction, notes).

Les Perses

P. Mazon, Eschyle, vol. 1, Paris (C.U.F.), 1920 ; 2e éd. 1935 ; 13e tirage revu par J. Irigoin, 1995.

P. Groeneboom, Aeschylus Persae, Groningue/La Haye, 1930 ; trad. all. par H. Sönnischen, Aischylos’ Perser (Studientexte griechischer und lateinischer Schrifsteller 3), 2 vol., Gottingen, 1960 (texte, commentaire).

H.D. Broadhead, The Persae of Aeschylus, Cambridge, 1960 (texte, commentaire).

L. Belloni, Eschilo. I Persiani, Milan, 1988 ; 2e éd. 1994 (texte, traduction, commentaire).

E. Hall, Aeschylus. Persians, Warminster, 1996 (texte, traduction, commentaire).

M. Gondicas-P. Judet de La Combe, Eschyle. Les Perses, Chambéry, 2000 (traduction avec notes et un essai de P. J. : « Sur la tragédie des Perses », p. 73-90).

Prométhée

N. Wecklein, Äschylos. Prometheus, Leipzig, 1871 ; 3e éd. 1893 (texte, commentaire).

P. Mazon, Eschyle, vol. 1, Paris, 1920 (voir supra, Les Perses).

M. Griffith, Aeschylus. Prometheus Bound, Cambridge, 1983 (texte, commentaire).

M. Gondicas et P. Judet de La Combe, Eschyle. Prométhée enchaîné, Chambéry, 1996 (traduction).

Les Sept contre Thèbes

P. Mazon, Eschyle, vol. 1, Paris, 1920 (voir supra, Les Perses).

L. Lupas-Z. Petre, Commentaire aux Sept contre Thèbes d’Eschyle, Bucarest/Paris, 1981.

G.O. Hutchinson, Aeschylus. Septem contra Thebas, Oxford, 1985 (texte, commentaire).

Les Suppliantes

T.G. Tucker, The Supplices of Aeschylus. A Revised Text, with Introduction, Critical Notes, Commentary and Translation, Londres, 1889.

P. Mazon, Eschyle, vol. 1, Paris, 1920 (voir supra, Les Perses).

J. Vürtheim, Aischylos’ Schutzflehende, mit ausführlicher Einleitung/Text/Kommentar/Exkursen und Sachregister, Amsterdam, 1928 ; réimpr. Groningue, 1967.

H. Friis Johansen, Aeschylus. The Suppliants, vol. 1, The Text with Introduction, Critical Apparatus and Translation, Copenhague, 1970 (avec une éd. des scholies par O. L. Smith).

H. Friis Johansen-E.W. Whittle, Aeschylus. The Suppliants, 3 vol., Copenhague, 1980 (texte, commentaire).

Fragments

H.J. Mette, Die Fragmente der Tragödien des Aischylos (Deutsche Ak. der Wiss. zu Berlin. Schriften der Sekt. Altertumswiss. 15), Berlin, 1959 (texte).

H. Lloyd-Jones, « Appendix » à la réimpr. de l’éd. de H.W. Smyth, vol. 2, Cambridge (Mass.)/Londres, 1971, p. 523-603 (texte, traduction).

S.L. Radt, Tragicorum Graecorum Fragmenta, vol. 3, Aeschylus, Göttingen, 1985 (texte).

– VII – Langue et style

1. Dictionnaires, lexiques

Dictionnaires

H. Bechtel, Die historischen Personennamen des Griechischen bis zur Kaiserzeit, Halle, 1917 ; réimpr. Hildesheim, 1964.

É. Boisacq, Dictionnaire étymologique de la langue grecque, Paris, 1916 ; 4e éd. Heidelberg, 1950.

P. Chantraine, Dictionnaire étymologique de la langue grecque. Histoire des mots, 4 vol., Paris, 1968-1980 (vol. 4, 2, terminé par O. Masson, J.L. Perpillou, J. Taillardat).

H. Frisk, Griechisches etymologisches Wörterbuch, 3 vol., Heidelberg, 1954-1972.

H.G. Liddell-R. Scott, A Greek-English Lexicon, 9e éd. revue par H.S. Jones et R. McKenzie, Oxford, 1940 ; Supplement, éd. par E.A. Barber et al., 1968 ; Revised Supplement, éd. par P.G.W. Glare, avec A.A. Thomson, 1996.

W. Pape-G.E. Benseler, Wörterbuch der griechischen Eigennamen, 3e éd. revue par G.E.B., Braunschweig, 1863-1870.

B. Snell-H. Erbse (éds.), Lexikon des frühgriechischen Epos, Gottingen, 1979-...

D’arcy W. Thompson, A Glossary of Greek Birds, 2e éd. Londres, 1936.

Lexiques d’Eschyle et des autres Tragiques

A. Wellauer, Lexicon Aeschyleum, vol. 3 (2e part.) de l’édition d’Eschyle commencée en 1823, Leipzig, 1830-1831.

W. Linwood, A Lexicon to Aeschylus Containing a Critical Explanation of the Difficult Passages in the Seven Tragedies, Londres, 1843 ; 2e éd. 1847.

G. Italie, Index Aeschyleus, Leyde, 1955 ; 2e éd. revue par S.L. Radt, 1964.

F. Ellendt, Lexicon Sophocleum, 2e éd. revue par H. Genthe, Berlin, 1872 ; réimpr. Hildesheim, 1965.

J.T. Allen-G. Italie, A Concordance to Euripides, Berkeley/Los Angeles/Londres, 1954 ; C. Collard, Supplement, Groningue, 1971.

2. Travaux sur la langue grecque

Ouvrages

W.F. Barker, The Greek Imperative. An Investigation into Aspectual Differences between Present and Aorist in Greek Prayer from Homer up to the Present Day, Amsterdam, 1966.

F. Bechtel, Lexilogus zu Homer. Etymologie und Stammbildung homerischer Wörter, Halle/Saale, 1914 ; réimpr. Hildesheim, 1964.

É. Benveniste, Noms d’agent et noms d’action en Indo-européen, Paris, 1948.

É. Benveniste, Le Vocabulaire des institutions indo-européennes, 2 vol., Paris, 1969.

V. Bers, Enallage and Greek Style (Mnemosyne, suppl. 29), Leyde, 1974.

V. Bers, Greek Poetic Syntax in the Classical Age (Yale Classical Monographs 5), New Haven/Londres, 1984.

G. Björck, Das Alpha impurum und die tragische Kunstsprache. Attische Wort- und Stilstudien (Acta soc. litt. Hum. Upsal. 39, 1), Uppsala, 1950.

C.D. Buck, The Greek Dialects. Grammar, Selected Inscriptions, Glossary, Chicago/Londres, 1955.

P. Chantraine, La Formation des noms en grec ancien, Paris, 1933 ; réimpr. 1968.

P. Chantraine, Grammaire homérique, vol. 1, Phonétique et morphologie, Paris, 1942 ; 3e éd. 1958 ; vol. 2, Syntaxe, Paris, 1953.

P. Chantraine, Morphologie historique du grec, Paris, 1945 ; 2e éd. 1961.

P. Chantraine, Études sur le vocabulaire grec, Paris, 1956.

J.D. Denniston, The Greek Particles, Oxford, 1934 ; 2e éd. 1954.

H. Fournier, Les Verbes « dire » en Grec ancien, Paris, 1946.

E. Fraenkel, Griechische Denominativa in ihrer geschichtlichen Entwicklung und Verbreitung, Göttingen, 1906.

R. Hiersche, Grundzüge der griechischen Sprachgeschichte bis zur klassischen Zeit, Wiesbaden, 1970.

J. Humbert, Syntaxe grecque, Paris, 1945 ; 3e éd. 1960.

B. Jacquinod, Le Double accusatif en grec d’Homère à la fin du Ve siècle avant J.-C., Louvain-la-Neuve, 1989.

R. Kühner-F. Blass, Ausführliche Grammatik der griechischen Sprache. Formenlehre, 2 vol., Hanovre, 1890 (= 3e éd. revue par F. B. de R. K., Ausf Gr. der gr. Spr., 1re part., 1834) ; réimpr. Darmstadt, 1978. Cité KB.

R. Kühner-B. Gerth, Ausführliche Grammatik der griechischen Sprache. Satzlehre, 2 vol., Hanovre, 1898-1904 (= 3e éd. revue par B. G. de R. K., Ausf. Gr. der gr. Spr., 2e part., 1835) ; réimpr. Darmstadt, 1955. Cité KG.

O. Kujore, Greek Polymorphic Presents. A Study of their Development and Functional Tendencies, Amsterdam, 1973.

C. de Lamberterie, Les Adjectifs grecs en -υς. Sémantique et comparaison, 2 vol., Louvain-la-Neuve, 1990.

J.L. Perpillou, Recherches lexicales en grec ancien. Étymologie, analogie, représentations (Bibliothèque d’Études Classiques), Louvain/Paris, 1996.

E. Schwyzer, Griechische Grammatik (Handb. der Altertumswiss. II, 1, vol. 1-4), vol. 1, Munich, 1939 ; vol. 2, compl. et éd. par A. Debrunner, 1950 ; vol. 3, Register, par D.J. Georgacas, 1953 ; vol. 4, Stellenregister, par F. et S. Radt, 1971.

B. Snell, Der Weg zum Denken und zur Wahrheit. Studien zur frühgriechischen Sprache (Hypomnemata 57), Göttingen, 1978.

F. Solmsen-E. Fraenkel, Indogermanische Eigennamen als Spiegel der Kulturgeschichte, Heidelberg, 1922.

R. Strömberg, Greek Prefix Studies. On the Use of Adjective Particles, Göteborg, 1946.

F. Viger, De praecipuis Graecae dictionis orationis idiotismis, 4e éd. Leipzig, 1834.

J. Wackernagel, Vorlesungen über Syntax mit besonderer Berücksichtigung von Griechisch, Lateinisch und Deutsch, 2 vol., Bâle, 1920-1924 ; 2e éd. 1926-1928 ; 3e éd. 1950-1957 ; réimpr. du vol. 1, 1981.

K. Witte, Singular und Plural. Forschungen über Form und Geschichte der griechischen Poesie, Leipzig, 1907.

Articles

É. Benveniste, « Expression indo-européenne de l’éternité », Bulletin de La Société de Linguistique de Paris 112, 1937, p. 103-112.

B. Bravo, « Sulân. Représailles et justice privée contre des étrangers dans les cités grecques (Étude du vocabulaire et des institutions) », Annali della Scuola Normale Superiore di Pisa, 3e s. 10 (3), 1980, p. 675-987.

P. Chantraine-O. Masson, « Sur quelques termes du vocabulaire religieux des Grecs : la valeur du mot ἄγος et de ses dérivés », dans : Sprachgeschichte und Wortbedeutung. Festschrift A. Debrunner, Berne, 1954, p. 85-107.

A. Corlu, Recherches sur les mots relatifs à l’idée de prière, d’Homère aux Tragiques, Paris, 1967.

P. Demont, « Remarques sur le sens de τρέϕω », Revue des Études Grecques 91, 1978, p. 358-384.

M. Durante, « Epea pteroenta. La parola come ‘cammino’ in immagini greche e vediche », Atti dell’Accademia Nazionale dei Lincei, 8e s., Class, di Sc. mor. e filol. 13, 1958, p. 3-14 ; trad. all. de l’auteur dans : R. Schmitt (éd), Indogermanische Dichtersprache (Wege der Forschung 165), Darmstadt, 1968, p. 242-260.

E. Fraenkel, « Zur griechischen Laut- und Formenlehre », Glotta 2, 1910, p. 29-38.

J.B. Hainsworth, « ἄπτερος μῦθος : a Concealed False Division », Glotta 38, 1960, p. 263-268.

W. Headlam, « Metaphor, with a Note on Transference of Epithets », The Classical Review 16, 1902, p. 434-442.

F.E. Henry, « Valeur métaphorique et sens. À propos de συνωρίς », Revue Belge de Philologie et d’Histoire 49, 1979, p. 66-72.

G. Hermann, « De mensura utriusque ἄν », dans : Opuscula, vol. 4, Leipzig, 1831, p. 373-388.

B. Jacquinod, « Accusatif topique et verbes ‘dire’ », dans : Logopédies (Mélanges J. Taillardat), Paris, 1988, p. 103-110.

J. Jouanna-P. Demont, « Le sens d’ἰχώρ chez Homère et Eschyle en relation avec les emplois du mot dans la Collection hippocratique », Revue d’Études Anciennes 83, 1981, p. 197-209.

A.G. Laird, « On causal ταν », The Classical Quarterly 16, 1922, p. 37-43.

A. Laks, « Remarques sur χαίρων ἴθι et les formules apparentées », Glotta 60, 1982, p. 214-220.

C. de Lamberterie, « Grec homérique μῶλυ, étymologie et poétique », Lalies 6, 1984, p. 121-138.

V. Langholf, « Unmovierte Partizipien im Griechischen », Hermes 105, 1977, p. 290-307.

J. Latacz, « ἄπτερος μῦθος - ἄπτερος ϕάτις : ungeflügelte Worte ? », Glotta 46, 1968, p. 27-47.

P. Maas, « λόγχιμος » (1955) ; repris dans : Kleine Schriften (éd. par W. Buchwald), Munich, 1973, p. 204-206.

A.P McKinlay, « On the Way Scholars interpret ἀμαυρός », Antiquité Classique 26, 1957, p. 12-39.

J.L. Perpillou, « Verbes de sonorité à vocalisme expressif en grec ancien » (1982) ; repris dans : Recherches lexicales (cf. supra, Ouvrages), p. 7-39.

J.L. Perpillou, « εὔχομαι ou la revendication éloquente » (1972), ibid., p. 152-164.

G. Pinault, « Grec ἤπιος : védique api- ‘le proche, l’intime’ », Lalies 6, 1984, p. 111-128.

L. Robert, « ἀμϕιθαλής », Harvard Studies in Classical Philology, suppl. 1, 1940 (Mélanges Ferguson), p. 509-519.

K. Rupprecht, « ἀπτερέως », Philologus 78, 1922, p. 395 s.

J.M. Stahl, « Intransitives βάλλειν », Rheinisches Museum, n.s. 66, 1911, p. 626-628.

P.T. Stevens, « ἀλλοτρίας διαὶ γυναικός », The Classical Review 50, 1936, p. 162-164.

P. Thieme, « ἀριδείκετος, ἐρικυδής und Genossen » (1938) ; repris dans : R. Schmitt (éd.), Indogermanische Dichtersprache (Wege der Forschung 165), Darmstadt, 1968, p. 53-60.

J.A.K. Thomson, « Winged Words », The Classical Quarterly 30, 1936, p. 1-3.

J. Wackernagel, « Miszellen zur Grammatik », Kleine Schriften, vol. 1, Göttingen, 1953, p. 564-741.

3. Langue et style d’Eschyle et des autres Tragiques

M. Berti, « Anacoluti eschilei », Rendiconti della Reale Accad. Naz. dei Lincei. Class. di Sc. Mor., Stor. e Fil., 6e s. 6, 1930, p. 231-274.

E. Bruhn, « Anhang » (sur la langue de Sophocle) à F.W. Schneidewin-A. Nauck, Sophocles, vol. 9, 9e éd. Berlin, 1899.

V. Citti, Il linguaggio religioso e liturgico nelle tragedie di Eschilo (Studi pubblicati dall’Istituto di Filologia Classica 10), Bologne, 1962.

V. Citti, « Unicismi e neoformazioni nella parodos dell’Agamennone », dans : E. Corsini (éd.), La polis e il suo teatro, vol. 1, Padoue, 1986, p. 11-30.

V. Citti, Eschilo e la lexis tragica, Amsterdam, 1994.

J. Dumortier, Le Vocabulaire médical d’Eschyle et les écrits hippocratiques, Paris, 1935 ; 2e éd. 1975.

F.R. Earp, The Style of Aeschylus, Cambridge, 1948.

R.J. Edgeworthe, « Saffron-colored Terms in Aeschylus », Glotta 66, 1988, p. 179-182.

J. Herzer, Metaphorische Studien zu griechischen Dichtern. I. Die auf « Unglück und Verwandtes » bezüglichen Metaphern und Bilder bei den Tragikern, Progr. Zweibrücken, 1883-1884.

A. Marchiori, Memoria letteraria e metafrasi metrica (Studi Testi Documenti 5), Padoue, 1995.

A. Marchiori, « Sulla presenza di formule epiche in Eschilo », dans : G. Avezzù (éd.), Διδασκαλίαι. Tradizione e interpretazione del dramma attico (Studi Testi Documenti 9), Padoue, 1999, p. 41-70.

G. Matino, La sintassi di Eschilo, Naples, 1998.

A.C. Moorhouse, The Syntax of Sophocles (Mnemosyne, suppl. 75), Leyde, 1982.

S. Novelli, Anacoluti eschilei, Tesi di Laurea, Cagliari, 1997.

E. Petrounias, Funktion und Thematik der Bilder bei Aischylos (Hypomnemata 48), Göttingen, 1976.

D. Sansone, Aeschylean Metaphors for Intellectual Activity (Hermes Einzelschriften 35), Wiesbaden, 1975.

K. Schinkel, Die Wortwiederholung bei Aischylos (Diss. Tübingen 1972), Stuttgart, 1973.

F.G.L. Schulze, De imaginibus et figurata Aeschyli elocutione, Progr. Halberstadt, 1854.

J.A. Schuursma, De poetica vocabulorum abusione apud Aeschylum, Amsterdam, 1932.

A. Sideras, Aeschylus homericus. Untersuchungen zu den Homerismen der aischyleischen Sprache (Hypomnemata 31), Göttingen, 1971.

S. Srebrny, Wort und Gedanke bei Aischylos, Wroclaw/Varsovie/Cracovie, 1964.

E. Tsitsoni, Untersuchungen der K-Verbal-Komposita bei Sophokles, Kallmünz, 1.963.

D. Van Nes, Die maritime Bildersprache des Aischylos, Groningue, 1963.

M. West, « Colloquialism and Naïve Style in Aeschylus », dans : E.M. Craik (éd.), ‘Owls to Athens’ (Mélanges K.J. Dover), Oxford, 1990, p. 3-12.

– VIII – Métrique

M. Centanni, « Valenza, semantica e funzionalità drammatica del tetrametro trocaico net Persiani di Eschilo », Quaderni Urbinati di Cultura Classica, n.s. 32 (2), 1989, p. 39-46.

A.M. Dale, The Lyric Metres of Greek Drama, Cambridge, 1948 ; 2e éd. 1968.

A.M. Dale, Metrical Analyses of Tragic Choruses (Institute of Classical Studies. Bulletin Supplement), 3 vol., Londres, 1971-1983.

J.D. Denniston, « Pauses in the Tragic Senarius », The Classical Quarterly 30, 1936, p. 73-79.

J. Descroix, Le Trimètre iambique. Des iambographes à la comédie nouvelle, Mâcon, 1931.

T. Drew-Bear, « The Trochaic Tetrameter in Greek Tragedy », American Journal of Philology 89, 1968, p. 385-405.

A. Filippo, « Ricerche metrico-stilistiche sul trimetro di Eschilo », dans : C. Prato et al. (cf. infra), p. 35-64.

E. Fraenkel, « Lyrische Dactylen » (1918) ; repris dans : Kleine Beiträge zur klassischen Philologie, vol. 1 (Storia e letteratura 95), Rome, 1964, p. 166-233.

E. Harrison, « Interlinear Hiatus in Greek Tragic Trimeters », The Classical Review 55, 1941, p. 22-25.

G. Hermann, Elementa doctrinae metricae, Leipzig, 1816.

J. Irigoin, « Lois et règles dans le trimètre iambique et le tétramètre trochaïque », Revue des Études Grecques 72, 1959, p. 67-80.

D. Korzeniewski, Griechische Metrik, Darmstadt, 1968.

W. Kranz, De forma stasimi, Berlin, 1910.

W. Kraus, Strophengestaltung in der griechischen Tragédie (Oesterreichische Akademie der Wissenschaften, philos.-hist. Klasse. Sitzungsberichte 231-234), Vienne, 1957.

C. Lachmann, De choricis systematis tragicorum Graecorum, Berlin, 4 vol., 1819.

K.H. Lee, « Influence of Metre on Tragic Vocabulary », Glotta 46, 1968, p. 54-56.

P. Maas, Griechische Metrik, dans : A. Gercke-E. Norden (éds.), Einleitung in die Altertumswissenschaft, 2e éd., fasc. 7, Leipzig/Berlin, 1923 ; rééd. revues, 1927, 1929 ; trad. anglaise par H. Lloyd-Jones, The Greek Metre, Oxford, 1962 ; rééd. corrigées.

C. Prato et al. (éds.), Ricerche sul trimetro dei tragici greci : metro e verso (Studi di metrica classica 6), Rome, 1975.

O. Schroeder, Aeschyli cantica, Leipzig, 1907 ; 2e éd. 1916.

S.L. Schein, The Iambic Trimeter in Aeschylus and Sophocles. A Study in Metrical Form (Columbia Studies in the Classical Tradition 4), Leyde, 1979.

B. Snell, Griechische Metrik, Gottingen, 1955 ; 3e éd. 1962.

G. Stephan, « Zur Strukturenvielfalt jambischer Trimeter », Hermes 113, 1985, p. 31-44.

T.C.W. Stinton, « Interlinear Hiatus in Trimeter » (1977) ; repris dans : Collected Papers on Greek Tragedy, Oxford, 1990, p. 362-368.

M.L. West, Greek Metre, Oxford, 1982.

U. von Wilamowitz-Moellendorff, Griechische Verskunst, Berlin, 1921 ; réimpr. Darmstadt, 1975.

– IX – Autres auteurs anciens : éditions, commentaires, traductions, études

Alcée

Éditions, traductions, commentaires

E. Lobel-D. Page, Poetarum Lesbiorum Fragmenta, Oxford, 1955. Cité LP.

E.M. Voigt, Sappho et Alcaeus. Fragmenta, Amsterdam, 1971.

G. Liberman, Alcée. Fragments, 2 vol., Paris (C.U.F.), 1999.

Étude

D. Page, Sappho and Alcaeus. An Introduction to the Study of Ancient Lesbian Poetry, Oxford, 1955.

Alcman

D.L. Page, Poetae Melici Graeci, Oxford, 1962. Cité PMG.

C. Calame, Alcman (Lyricorum Graecorum quae exstant 6), Rome, 1983.

M. Davies, Poetarum Melicorum Graecorum Fragmenta, vol. 1, Oxford, 1991.

Étude

G.W. Most, « Alcman’s ‘Cosmogonic’ Fragment (Fr. 5 Page, 81 Calame) », The Classical Quarterly, n.s. 37, 1987, p. 1-19.

Anaximandre

Voir Présocratiques (DK).

Étude

C.H. Kahn, Anaximander and the Origins of Greek Cosmology, New York, 1960.

Antiphon

Voir Présocratiques (DK).

Archiloque

F. Lasserre-A. Bonnard, Archiloque. Fragments, Paris (C.U.F.), 1958.

G. Tarditi, Archilochus (Lyricorum Graecorum quae exstant 2), Rome, 1968.

M.L. West, Lambi et Elegi Graeci ante Alexandrum cantati, vol. 1, Oxford, 1971 ; 2e éd. 1989.

Aristophane

V. Coulon-H. Van Daele, Aristophane, 5 vol., Paris (C.U.F.), 1923-1930 ; plusieurs réimpr. corrigées.

Fragments

K. Kassel-C. Austin, Poetae Comici Graeci, vol. 3 (2), Aristophanes. Testimonia et fragmenta, Berlin/New York, 1984. Cité PCG.

Étude

C. Sourvinou, « Aristophanes, Lysistrata, 641-647 », The Classical Quarterly, n.s, 21, 1971, p. 339-342.

Aristote

Poétique

R. Dupont-Roc-J. Lallot, Aristote. La Poétique, Paris, 1980.

Athénée

A. Meineke, Athenaei Deipnosophistae, 4 vol., Leipzig (B.T.), 1858-1867.

Bacchylide

R.C. Jebb, Bacchylides. The Poems and Fragments. Edited with Introduction, Notes and Prose Translation, Cambridge, 1905 ; réimpr. Hildesheim, 1967.

B. Snell-H. Maehler, Bacchylidis carmina cum Fragmentis, 9e éd. revue par H. M., Leipzig (B.T.), 1970.

J. Irigoin-J. Duchemin-L. Bardollet, Bacchylide. Dithyrambes. Épinicies. Fragments, Paris (C.U.F.), 1993.

H. Maehler, Die Lieder des Bakchylides, vol. 1, Die Siegeslieder, 1re partie, Edition des Textes mit Einleitung und Übersetzung-, 2e partie, Kommentar (Mnemosyne, suppl. 62), Leyde, 1982 ; vol. 2, Die Dithyramben und Fragmente, Text, Übersetzung und Kommentar (Mn., suppl. 167), Leyde/New York/Cologne, 1997.

Callimaque

R. Pfeiffer, Callimachus (vol. 1, Fragmenta-, vol. 2, Hymni et Epigrammata), Oxford, 1949-1953.

Chærémon

B. Snell, Tragicorum Graecorum Fragmenta, vol. 1, Göttingen, 1971 (= no 71).

Cratinos

K. Kassel-C. Austin, Poetae Comici Graeci, vol. 4, Berlin/New York, 1983. Cité PCG.

Démétrios Lacon

C. Romeo, Demetrio Lacone. Lapoesia (La Scuola di Epicuro 9), Naples, 1988.

Empédocle

J. Bollack, Empédocle. Les origines, 3 vol., Paris, 1966-1969 ; réimpr. 1992.

C. Gallavotti, Empedocle. Poema fisico e lustrale, Milan (Fondazione L. Valla), 1975.

A. Martin-O. Primavesi, L’Empédocle de Strasbourg (P. Strasb. gr. Inv. 1665-1666), Strasbourg/Berlin/New York, 1999.

Voir Présocratiques (DK).

Études

J.F. Balaudé, « Parenté du vivant et végétarisme radicale : le « défi » d’Empédocle », dans : B. Cassin-J.L. Labarrière (éds.), L’Animal dans l’Anti-quité, Paris, 1997, p. 31-53.

J. Bollack, « ‘Voir la haine’. Sur les nouveaux fragments d’Empédocle », Methodos. Savoirs et textes 1 (La philosophie et ses textes), 2001, p. 173-185.

Euripide

L. Méridier et al., Euripide, 7 vol., Paris (C.U.F.), 1923-1983 ; plusieurs réimpr. corrigées.

J. Diggle, Euripidis Fabulae, 3 vol., Oxford (O.C.T.), 1981-1994.

Les Bacchantes

E.R. Dodds, Euripides. Bacchae. Edited with Introduction and Commentary Oxford, 1944 ; 2e éd. 1960.

H. Grégoire avec J. Meunier, Euripide, vol. 6 (2), Les Bacchantes, Paris (C.U.F.), 1961 ; 2e éd. revue par J. Irigoin, Paris, 1993.

J. Roux, Euripide. Les Bacchantes, (Bibliothèque de la Faculté des Lettres de Lyon 21), 2 vol., Paris, 1970-1972.

E.C. Koppf, Euripides. Bacchae, Leipzig (B.T.), 1982.

Électre

J.D. Denniston, Euripides. Electra. Edited with Introduction and Commentary, Oxford, 1939.

L. Parmentier-H. Grégoire, Euripide, vol. 4, Les Troyennes, Iphigénie en Tauride, Électre, Paris (C.U.F.), 1925 ; plusieurs réimpr. (éd. et trad. par L. P. pour l’Électre).

G. Basta Donzelli, Euripides. Electra, Leipzig (B.T.), 1995.

Hélène

H. Grégoire-L. Méridier, avec F. Chapouthier, Euripide, vol. 5, Hélène, Les Phéniciennes, Paris (C.U.F.), 1950 ; plusieurs réimpr. (éd. et trad. par H. G. pour l’Hélène).

R. Kannicht, Euripides. Helena, 2 vol., Heidelberg, 1969.

J. et M. Bollack, Euripide. Hélène, Paris, 1997 (trad.).

Héraclès

U. von Wilamowitz-Moellendorff, Euripides. Herakles, 2 vol., Berlin, 1889 ; 2e éd. 1895 (sans l’Einleitung in die griechische Tragödie de l’éd. précéd.) ; réimpr. Darmstadt, 3 vol. (avec l’Einleitung), 1959 ; réimpr. des vol. 1 et 2, 1984, du vol. 3, 1979.

L. Parmentier-H. Grégoire, Euripide, vol. 3, Héraclès, Les Suppliantes, Ion, Paris (C.U.F.), 1923 (éd. et trad. de L. P. pour l’Héraclès).

G.W. Bond, Euripides. Heracles, with Introduction and Commentary, Oxford, 1981.

K.H. Lee, Euripides. Hercules, Leipzig (B.T.), 1988.

Hippolyte

L. Méridier, Euripide, vol. 2, Hippolyte, Andromaque, Hécube, Paris (C.U.F.), 1927.

W.S. Barrett, Euripides. Hippolytos. Edited with Introduction and Commentary, 2 vol., Oxford, 1964.

W. Stockert, Euripides. Hippolytus, Leipzig (B.T.), 1994.

Iphigénie à Aulis

Eὐριπίδoυ παντα. Euripidis Opera omnia ; ex editionibus praestantissimis fideliter recusa ; latina interpretatione, scholiis antiquis, et eruditorum observationibus, illustrata... vol. 4 (notes de J. Markland pour Iphigénie à Aulis), Glasgow, 1821.

F. Jouan, Euripide, vol. 7 (1), Iphigénie à Aulis, Paris (C.U.F.), 1983.

H.C. Günther, Euripides. Iphigenia Aulidensis, Leipzig (B.T.), 1988.

J. et M. Bollack, Iphigénie à Aulis, Paris, 1990 (trad. et notes).

Médée

L. Méridier, Euripide, vol. 1, Le Cyclope, Alceste, Médée, Les Héraclides, Paris (C.U.F.), 1926.

H. van Looy, Euripides. Medea, Stuttgart/Leipzig (B.T.), 1992.

M. Gondicas-P. Judet de La Combe, Euripide. Médée, Chambéry, 2000 (trad.).

Oreste

F. Chapouthier-L. Méridier, Euripide, vol. 6 (1), Oreste, Paris (C.U.F.), 1959.

V. Di Benedetto, Euripidis Orestes, Florence, 1965.

C.W. Willink, Euripides. Orestes. With Introduction and Commentary, Oxford, 1986 ; 2e éd. 1989.

E. Medda, Euripide. Oreste, Milan (B.U.R.), 2001.

Les Phéniciennes

L.C. Valckenaer, Eὐριπίδoυ Φoιvίσσαι. Euripidis tragoedia Phoenissae. Interpretationem addidit H. Grotii ; graeca castigavit e mstis, atque adnotationibus instruxit ; scholia subiecit, L.C. V., Leyde, 1755.

H. Grégoire-L. Méridier, avec F. Chapouthier, Euripide, vol. 5, Hélène, Les Phéniciennes, Paris (C.U.F.), 1950 ; plusieurs réimpr. (éd. par F. C. et trad, par L. P. pour Les Phéniciennes).

D.J. Mastronarde, Euripides. Phoenissae, Leipzig (B.T.), 1988.

D.J. Mastronarde, Euripides. Phoenissae. Edited with Introduction and Commentary, Cambridge, 1994.

Les Suppliantes

L. Parmentier-H. Grégoire, Euripide, vol. 3, Héraclès, Les Suppliantes, Ion, Paris (C.U.F.), 1923 (éd. et trad, de H. G. pour Les Suppliantes).

C. Collard, Euripides. Supplices. Edited with Introduction and Commentary, 2 vol., Groningue, 1975.

C. Collard, Euripides. Supplices, Leipzig (B.T.), 1984.

Les Troyennes

L. Parmentier-H. Grégoire, Euripide, vol. 4, Les Troyennes, Iphigénie en Tauride, Électre, Paris (C.U.F.), 1925 ; plusieurs réimpr. (éd. et trad, par L. P. pour Les Troyennes).

K.H. Lee, Euripides. Troades. Edited with Introduction and Commentary, Londres/Basingstoke, 1976.

W. Biehl, Euripides Troades, Heidelberg, 1989.

Fragments

A. Nauck, Tragicorum Graecorum Fragmenta, Leipzig, 1856 ; 2e éd. 1889 ; réimpr. Hildesheim, 1964, avec un supplément par B. Snell.

F. Jouan-H. van Looy, Euripide, vol. 8, Fragments (1re part., Aigeus-Autolykos ; 2e part. Bellérophon-Protésilas), Paris (C.U.F), 1998-2000.

Études

P. Judet de La Combe, « Euripide et le Tragique du non-Tragique. À propos de l’Hippolyte », Europe 837-838, janvier-février 1999 (Les Tragiques grecs, éd. par B. Mezzadri), p. 183-200 ; trad. ital. par R. Saetta-Cottone, « Euripide e il tragico del non-tragico. A proposito dell’Ippolito », Lexis 15, 1997, p. 45-58.

J.P. Vernant, « Le Dionysos masqué des Bacchantes d’Euripide » (1985) ; repris dans : J.P. Vernant-P. Vidal-Naquet, Mythe et tragédie en Grèce ancienne, vol. 2, Paris, 1986, p. 237-270.

Eustathe

M. van der Valk, Eustathii Archiepiscopi Thessaloniensis Commentarii ad Homeri Iliadem pertinentes, 4 vol., Leyde, 1971-1987.

Héraclite

J. Bollack-H Wismann, Héraclite ou la séparation, Paris, 1972 ; 2e éd. 1995.

Voir Présocratiques (DK).

Hérodote

P. E. Legrand, Hérodote. Histoires, 11 vol., Paris (C.U.F.), 1932-1954.

D. Asheri et al., Erodoto. Le Storie, 9 vol., Milan (Fondazione L. Valla), 1977-1998.

H.B. Rosén, Herodoti Historiae, 2 vol., Leipzig (B.T.), 1987-1997.

Hérondas

Mimes

I.C. Cunningham, Herodas. Mimiambi. Edited with Introduction, Commentary, and Appendices, Oxford, 1971.

I.C. Cunningham, Herodae Mimiambi cum appendice fragmentorum mimorum papyraceorum, Leipzig (B.T.), 1987.

Hésiode

Théogonie

M.L. West, Hesiod. Theogony. Edited with Prolegomena and Commentary, Oxford, 1966.

Travaux

M.L. West, Hesiod. Works and Days. Edited with Prolegomena and Commentary, Oxford, 1978.

Fragments

R. Merkelbach-M.L. West, Fragmenta Hesiodea, Oxford, 1967. Cité M.W.

Études

F. Blaise, « L’épisode de Typhée dans la Théogonie d’Hésiode. La stabilisation du monde », Revue des Études Grecques 105, 1995, p. 349-370.

F. Blaise-P. Judet de La Combe-P. Rousseau (éds.), Le Métier du mythe. Lectures d’Hésiode (Cahiers de Philologie 17), Lille, 1996.

M. Crubellier, « Le mythe comme discours », ibid., p. 431-463.

P. Judet de La Combe, « La dernière ruse : ‘Pandore’ dans la Théogonie », ibid., p. 263-299.

M. Papathomopoulos, Nouveaux fragments d’auteurs anciens, Ioannina, 1980 (Publications de la Faculté Philosophique de l’Université de Loannina, série Πέλεια 5).

P. Pucci, Hesiod and the Language of Poetry, Baltimore/Londres, 1977.

H. Wismann, « Propositions pour une lecture d’Hésiode », dans : F. Blaise et al., Le Métier du mythe, p. 15-24.

Hésychius

M. Schmidt, Hesychii Alexandrini Lexicon, 5 vol., Halle, 1858-1868.

K. Latte, Hesychii Alexandrini Lexicon, 2 vol. (A-O), Copenhague, 1953-1966.

Hippocrate

É. Littré, Œuvres d’Hippocrate, 10 vol., Paris, 1839-1861.

Homère

Iliade

K.F. Ameis-C. Hentze, Homers Ilias, für den Schulgebranch erklärt, 8 fasc. en 2 vol., 1868-1884 ; dern. éd. modifiée 1905-1913 (fasc. 1 revu par P. Cauer, 1913) ; réimpr. Amsterdam, 1965 (éds. de 1905-1932).

K.F. Ameis-C. Hentze, Anhang zu Homers Ilias, Leipzig, 8 fasc. en 2 vol., 1868-1886 ; 2e éd. par C. Hentze (fasc. 1-6), 1877-1900 ; 3e éd. Du 1er fasc., 1896.

W. Leaf, The Iliad, 2 vol., Londres, 1886-1888 ; 2e éd. 1900-1902 ; réimpr. Amsterdam, 1971.

D.B. Monro-T.W. Allen, Homeri Opera, vol. 1-2, Oxford (O.C.T.), 1902 ; 3e éd. 1920.

T.W. Allen, Homeri Ilias, 3 vol., Oxford, 1931 ; réimpr. 2000.

M.M. Willcock, The Iliad of Homer, 2 vol., Londres, 1978-1984.

G.S. Kirk (éd.), The Iliad : a Commentary, 6 vol., Cambridge, 1985-1993.

M. West, Homerus. Ilias, vol. 1, Stuttgart/Leipzig (B.T.), 1998, vol. 2, Munich/Leipzig, 2000.

J. Latacz, Homers Ilias. Gesamtkommentar. Prolegomena, Munich/Leipzig, 2000.

Odyssée

K.F. Ameis, Homers Odyssee, für den Schulgebranch erklärt, 4 fasc. en 2 vol., Leipzig, 1856-1860 ; plusieurs éds. revues par C. Hentze à partir de 1871 (fasc. 2, 2) ; fasc. 2, 1 et 2, 2 revus par P. Cauer, 1910-1911 ; réimpr. Amsterdam, 1964 (éds. 1908-1911).

K.F. Ameis, Anhang zu Homers Odyssee, 8 fasc., Leipzig, 1865-1868 ; réed. par C. Hentze, 1871-1877.

T.W. Allen, Homeri Opera, vol. 3-4, Oxford (O.C.T.), 1908 ; 2e éd. 1917.

P. Von der Mühll, Homeri Odyssea, Bâle, 1946 ; rééd. Stuttgart (B.T.), 1984.

A. Heubeck et al., Omero, Odissea, 6 vol., Milan (Fondazione L. Valla), 1981-1986.

Études

G. Germain, Homère et la mystique des nombres, Paris, 1954.

G.W. Most, « The Structure and Function of Odysseus’ Apologoi », Transactions and Proceedings of the American Philological Association 119, 1989, p. 15-30.

P. Pucci, Odysseus Polutropos. Intertextual Readings in the Odyssey and the Iliad (Cornell Studies in Classical Philology 46), Ithaca/Londres, 1987 ; trad. fr. par J. Routier-Pucci, Ulysse polutropos. Lectures intertextuelles de l’Iliade et de l’Odyssée (Cahiers de Philologie 15), Lille, 1995.

P. Rousseau, « Le deuxième Atride. Le type épique de Ménélas dans l’Iliade », dans : Mélanges P. Lévêque, vol. 5, Besançon, 1991, p. 325-354.

P. Rousseau, Διòς δ’ τελείετο βονλή. Destin des héros et dessein de Zeus dans l’intrigue de l’Iliade, Doctorat d’État, Lille, 1995.

P. Rousseau, « L’intrigue de Zeus », Europe 865, 2001 (Homère, numéro dir. par B. Mezzadri), p. 120-158.

E. Schwartz, Die Odyssee, Munich, 1924.

M. van der Valk, « The Formulaic Character of Homeric Poetry and the Relation between the Iliad and the Odyssey », Antiquité Classique 35, 1966, p. 5-70.

P. Von der Mühll, Kritisches Hypomnema zur Ilias, Bâle, 1952.

Voir aussi infra, section XII. Représentations et pratiques anciennes : Traditions mythiques et poétiques.

Ibycos

D.L. Page, Poetae Melici Graeci, Oxford, 1962. Cité PMG.

M. Davies, Poetarum Melicorum Graecorum Fragmenta, vol. 1, Oxford, 1991.

Ménandre

J.M. Edmunds, The Fragments of Attic Comedy, vol. 3 b, Menander, Leyde, 1961.

Philolaos

C.A. Huffmann, Philolaus of Croton, Pythagorean and Presocratic. A Commentary on the Fragments and Testimonia with Interpretive Essays, Cambridge, 1993.

Voir Présocratiques (DK).

Pindare

A. Boeckh, Pindari opera quae supersunt, vol. 2 (2), Pindari Epiniciorum interpretatio latina cum commentario perpetuo, Leipzig, 1821 ; réimpr. Hildesheim, 1963.

L. Dissen, Pindari carmina quae supersunt cum deperditorum fragmentis selectis, 2 vol., Gotha/Erfurdt, 1830 ; 2e éd. revue par F.G. Schneidewin, 1843-1847.

B. Snell, Pindari carmina cum fragmentis, vol. 1, Epinicia, Leipzig (B.T.), 1964 ; éd. revue par H. Maehler, Leipzig/Stuttgart, 1997.

H. Maehler, Pindari carmina cum fragmentis, vol. 2, Fragmenta, indices, Leipzig (B.T.), 1989.

Études

J. Bollack, « L’or des rois. Le mythe de la Deuxième Olympique », Revue de Philologie 37, 1963, p. 234-254.

A. Köhnken, « Pindar as Innovator : Poseidon Hippios and the Relevance of the Pelops Story in Olympian I », The Classical Quarterly, n.s. 24, 1974, p. 199-206.

Platon

Cratyle

Étude

J. Bollack, « L’en-deçà infini » (1972) ; repris dans : La Grèce de personne, Paris, 1997, p. 341-348, 457.

Timée

A.E. Taylor, A Commentary on Plato’s Timaeus, Oxford, 1928.

F.M. Cornford, Plato’s Cosmology. The Timaeus of Plato. Translated with a Running Commentary, Londres, 1937.

Plutarque

De la musique

H. Weil-T. Reinach, Plutarque. De la musique, Paris, 1900.

F. Lasserre, Plutarque. De la musique. Texte, traduction, commentaire précédés d’une étude sur l’éducation musicale dans la Grèce antique, Olten/Lausanne, 1954.

Porphyre

J. Bouffartigue-M. Patillon, Porphyre. De l’abstinence, livre I, Paris (C.U.F.), 1977.

Présocratiques

H. Diels, Die Fragmente der Vorsokratiker, 1 vol., Berlin, 1903 ; 5e éd. revue par W. Kranz, 3 vol., 1934-1937 ; 6e éd. augm. 1951-1952. Cité DK.

Sappho

E. Lobel-D. Page, Poetarum Lesbiorum Fragmenta, Oxford, 1955. Cité LP.

E.M. Voigt, Sappho et Alcaeus. Fragmenta, Amsterdam, 1971.

D. Page, Sappho and Alcaeus. An Introduction to the Study of Ancient Lesbian Poetry, Oxford, 1955.

P. Reiner-D. Kovacs, « δέδυκε μὲν σελάννα : the Pleiades in Mid-Heaven (PMG frag, adesp. 976 = Sappho, fr. 168b Voigt) », Mnemosyne, 4e s. 46, 1993, p. 145-159.

Sémonide

M.L. West, Iambi et Elegi Graeci ante Alexandrum cantati, vol. 2, Oxford, 1972 ; 2e éd. 1992.

E. Pellizer-G. Tedeschi, Semonide (Lyricorum Graecorum quae exstant 9), Rome, 1990.

Solon

M.L. West, Iambi et Elegi Graeci ante Alexandrum cantati, vol. 2, Oxford, 1972 ; 2e éd. 1992.

F. Blaise, « Solon, fragment 36 W. Pratique et fondation des normes politiques », Revue des Études Grecques 108, 1995, p. 24-37.

Sophocle

R.C. Jebb, Sophocles. The Plays and Fragments, 7 vol., Cambridge, 1883-1896 ; plusieurs réed. ; réimpr. Amsterdam, 1962-1967 (les fragments ont été édités par A.C. Pearson, voir infra).

A. Dain-P.M. Mazon, Sophocle, 3 vol., Paris (C.U.F.), 1955-1960.

R.D. Dawe, Sophoclis Tragoediae, 2 vol., Leipzig (B.T.), 1975-1979 ; 2e éd. 1984-1985 ; 3e éd. 1996.

H. Lloyd-Jones-N.G. Wilson, Sophoclis Fabulae, Oxford (O.C.T.), 1990.

H. Lloyd-Jones, Sophocles, 3 vol., Cambridge (Mass.)/Londres (The Loeb Classical Library), 1994-1996.

Ajax

C.A. Lobeck, Sophoclis Aiax, Leipzig, 1809 ; 2e éd. Leipzig, 1835 ; 3e éd. Berlin, 1866 ; réimpr. Hildesheim, 1964.

G. Hermann, Sophoclis Aiax, Leipzig, 1825.

R.C. Jebb, Sophocles. The Plays and Fragments, vol. 7, The Ajax, Cambridge, 1896 ; réimpr. Amsterdam, 1967.

LC. Kamerbeek, The Plays of Sophocles. Commentaries, vol. 1, The Ajax, Leyde, 1953 ; 2e éd. 1963.

Antigone

R.C. Jebb, Sophocles. The Plays and Fragments, vol. 3, The Antigone, Cambridge, 1888 ; 3e éd. 1900 ; réimpr. Amsterdam, 1962.

J. et M. Bollack, Sophocle. Antigone, Paris, 1999 (trad.).

M. Griffith, Sophocles. Antigone, Cambridge, 1999.

Électre

R.C. Jebb, Sophocles, vol. 4, The Electra, Cambridge, 1894 ; réimpr. Amsterdam, 1962.

G. Kaibel, Sophokles. Elektra, Leipzig, 1896.

J.H. Kells, Sophocles. Electra, Cambridge, 1973.

J.C. Kamerbeek, The Plays of Sophocles. Commentaries, vol. 5, The Electra, Leyde, 1974.

Œdipe à Colone

R.C. Jebb, Sophocles. The Plays and Fragments, vol. 2, The Œdipus Coloneus, Cambridge, 1885 ; 3e éd. 1900 ; réimpr. Amsterdam, 1965.

Œdipe roi

J.C. Kamerbeek, The Plays of Sophocles. Commentaries, vol. 4, The Oedipus Tyrannus, Leyde, 1967.

J. Bollack, L’Œdipe roi de Sophocle. Le texte et ses interprétations (Cahiers de Philologie 11-13), 4 vol., Lille, 1990.

J. Bollack, Sophokles. König Ödipus, vol. 1 (Übersetzung, Text, Kommentar), vol. 2 (Essays), Francfort-sur-le-Main/Leipzig, 1994.

Philoctète

T.B.L. Webster, Sophocles. Philoctetes, Cambridge, 1970.

Les Trachiniennes

O. Longo, Commento linguistico alle Trachinie di Sofocle, Padoue, 1968.

P.E. Easterling, Sophocles. Trachiniae, Cambridge, 1982.

M. Davies, Sophocles. Trachiniae. With Introduction and Commentary, Oxford, 1991.

Fragments

R.F.P. Brunck, Sophoclis quae exstant omnia, vol. 2, Strasbourg, 1786 ; rééd. Londres, 1824 (vol. 3).

A.C. Pearson, The Fragments of Sophocles, 3 vol., Cambridge, 1917 ; réimpr. Amsterdam, 1963.

S.L. Radt, Tragicorum Graecorum Fragmenta, vol. 4, Sophocles (F 730a-g éd. par R. Kannicht), Göttingen, 1977.

Études

F. Blaise, « Une polémique tragique. Le second volet de l’Ajax de Sophocle », Revue des Études Grecques 112, 1999, p. 383-408.

J. Bollack, La Mort d’Antigone. La tragédie de Créon, Paris, 1999.

L. Döderlein, « Observationes criticae in Sophoclis Oedipum Coloneum », Acta Philologorum Monacensium 1, 1812, p. 27-70.

P. Pucci, Oedipus and the Fabrication of the Father. Oedipus Tyrannus in Modern Criticism and Philosophy, Baltimore/Londres, 1992.

P. Vidal-Naquet, « Œdipe à Athènes » (1973) ; repris dans : J.P. Vernant-P. Vidal-Naquet, Mythe et tragédie, vol. 2, Paris, 1986, p. 149-173.

T. von Wilamowitz-Moellendorff, Die dramatische Technik des Sophokles (éd. par E. Kapp, Philologische Untersuchungen 22), Berlin, 1917.

U. von Wilamowitz-Moellendorff, « Die beiden Elektren » (1883) ; repris dans : Kleine Schriften, vol. 6, Berlin/Amsterdam, p. 161-208.

U. von Wilamowitz-Moellendorff, « Exkurse zum Oedipus des Sophokles » (1889), ibid., p. 209-233.

La Souda

A. Adler, Suidae Lexicon (Lexicographi graeci 1), Leipzig, 5 vol., 1928-1938.

Stésichore

D.L. Page, Poetae Melici Graeci, Oxford, 1962. Cité PMG.

J. Bollack-P. Judet de La Combe-H. Wismann, La Réplique de Jocaste. Sur les fragments d’un poème lyrique découverts à Lille (Papyrus Lille 76 a, b et c), avec un Supplément sur le Papyrus 73 (Cahiers de Philologie 2), Lille/Paris, 1977.

M. Davies, Poetarum Melicorum Graecorum Fragmenta, vol. 1, Oxford, 1991.

Études

C.M. Bowra, « Stesichorus in the Peloponnese », The Classical Quarterly 28, 1934, p. 115-119.

P. Brize, Die Geryoneis des Stesichoros und die frühe griechische Kunst, Würzburg, 1980.

W. Ferrari, « L’Orestea di Stesicoro », Athenaeum 16, 1938, p. 1-7.

P. Judet de La Combe, « Abstraction et récit dans le poème thébain de Stésichore », dans : L. Dubois (éd.), Poésie et lyriques antiques, Lille, 1995, p. 11-27.

Terpandre

A. Gostoli, Terpandro (Lyricorum Graecorum quae exstant 8), Rome, 1990.

Théocrite

A.S.F. Gow, Theocritus, 2 vol., Cambridge, 1949 ; 2e éd. 1952.

Théognis

J. Carrière, Théognis. Poèmes élégiaques, Paris (C.U.F.), 1948 ; 2e éd. 1975.

D. Young, Théognis. Ps.-Pythagoras. Ps.-Phocylides. Chares. Anonymi Aulodia. Fragmentum Teliambicum, Leipzig (B.T.), 1971.

M.L. West, Iambi et Elegi Graeci ante Alexandrum cantati, vol. 1, Oxford, 1971 ; 2e éd. 1989.

Thucydide

L. Bodin-J. de Romilly-R. Weil, Thucydide. La Guerre du Péloponnèse, 5 vol., Paris (C.U.F.), 1953-1972.

F.M. Cornford, Thucydides Mythistoricus, Londres, 1907 ; réimpr. Philadelphie, 1971.

P. Huaret, Γνώμη chez Thucydide et ses contemporains, Paris, 1973.

C. Schneider, Information und Absicht bei Thukydides, Göttingen, 1974.

Tragiques anonymes

R. Kannicht-B. Snell, Tragicorum Graecorum Fragmenta, vol. 2, Fragmenta adespota, Göttingen, 1981.

Tyrtée

C. Prato, Tirteo (Lyricorum Graecorum quae exstant 3), Rome, 1968.

M.L. West, Iambi et Elegi Graeci ante Alexandrum cantati, vol. 2, Oxford, 1972 ; 2e éd. 1992.

– X – Sur Eschyle : critique textuelle et interprétation

F.L. Abresch, Animadversionum ad Aeschylum libri duo, Middelburg, 1743 ; rééd. avec un 3e livre (1763), Halle, 1832.

S.M. Adams, « Notes on Aeschylus, Agamemnon and Sophocles, Antigone », The Classical Review, n.s. 5, 1955, p. 132-134.

F.R. Adrados, « Sobre el aceite perfumado : Esquilo, Agam. 96, las tablillas Fr y la ambrosia », Kadmos 3, 1964, p. 122-148.

F.R. Adrados, « El tema del leόn en el Agamenόn de Esquilo (717-49) », Emerita 33, 1965, p. 1-5.

F.R. Adrados, « Struttura formale ed intenzione poetica dell’Agamennone di Eschilo », Dioniso 48, 1977, p. 91-121.

H.L. Ahrens, « Studien zum Agamemnon des Aeschylus », Philologus, suppl. 1, 1860, p. 213-304, 477-534, 535-640.

U. Albini, « Egisto nel finale dell’Agamennone », dans : E.G. Schmidt (éd.), Aischylos und Pindar, Berlin, 1981, p. 217-219.

B. Alexanderson, « Forebodings in the Agamemnon », Eranos 67, 1969, p. 1-23.

W.G. Arnott, « The Eagle Portent in the Agamemnon : an Ornithological Footnote », The Classical Quarterly, n.s. 29, 1979, p. 7-8.

H.C. Baldry, « The House of the Atridae », The Classical Review, n.s. 5, 1955, p. 16-17.

F. Bamberger, « Zur kritik und erklärung von Aeschylos’ Agamemnon » (1852) ; repris dans : Opuscula philologica maximum partem aeschylea (éd. par F.W. Schneidewin), Leipzig, 1856, p. 239-252.

G. Basta Donzelli, « Le colpe di Agamennone », dans : V. Criscuolo-R. Maisano (éds.), Synodia (Mélanges A. Garzya), Naples, 1997, p. 53-68.

A.J. Beattie, « Agamemnon, 1. 404 », The Classical Review, n.s. 2, 1952, p. 71.

A.J. Beattie, « Aeschylus, Agamemnon 281-316 », The Classical Review, n.s. 4, 1954, p. 77-81.

A.J. Beattie, « Aeschylus, Agamemnon 160-83 », The Classical Quarterly, n.s. 49, 1955, p. 13-20.

A.J. Beattie, « Aeschylus, Agamemnon 49-59 », The Classical Review, n.s. 5, 1955, p. 5-7.

R.H. Beck, Aeschylus : Playwright Educator, La Haye, 1975.

E. Belfiore, « The Eagles’ Feast and the Trojan Horse : Corrupted Fertility in the Agamemnon », Maia 35, 1983, p. 3-12.

S. Benton, « Two Notes », The Classical Quarterly, n.s. 10, 1960, p. 110-112.

L. Bergson, « The Hymn to Zeus in Aeschylus’ Agamemnon », Eranos 65, 1967, p. 12-24.

A. Bierl, Die Orestie des Aischylos auf der modernen Bühne. Theoretische Konzeptionen und ihre szenische Realisierung (Drama : Beiträge zum antiken Drama und seiner Rezeption 5), Stuttgart, 1997.

F. Blass, « Ad Aeschyli Agamemnonem », dans : Mélanges Henri Weil, Paris, 1898, p. 9-16.

J. Bollack, « La technique philologique et les limites de l’interprétation (Eschyle, Sept contre Thèbes, v. 650, Agamemnon, v. 7, v. 863 et 871) », Revue des Études Grecques 90, 1977, p. XVI-XVIII.

J. Bollack, « La part de l’écoute. Sur l’histoire de la critique d’Agamemnon, 615 sq. », Prometheus 7, 1981, p. 115-122.

J. Bollack, « Le pouvoir du discours et le pouvoir du vrai (le problème des vers 620-623 de l’Agamemnon d’Eschyle) », Sileno 5-6, 1979-1980, p. 229-37.

J. Bollack, « Le thrène de Cassandre (Agamemnon, 1322-1330) », Revue des Études Grecques 94, 1981, p. 1-13.

J. Bollack, « Le désordre cosmique : le naufrage de la flotte (Agamemnon, 636 sq.) », Quaderni di Storia 15, 1982, p. 135-62.

J. Bollack, « Deux appréhensions du futur : le calcul de l’attente et les chances de l’avenir (Agamemnon, 673-679) », Philologus 126, 1982, p. 1-9.

J. Bollack, « Un désir de dieu. Les effets d’une interversion de vers (Agamemnon, 1202-1206) », Revue de Philologie 56, 1982, p. 191-97.

J. Bollack, « Le masque de l’amitié et le miroir du prince (Agamemnon, 832-844) », Hermes 111, 1983, p. 180-90.

J. Bollack, « Notes sur le premier et le troisième stasimon des Choéphores d’Eschyle », Cahiers du GITA 10 (Les Choéphores d’Eschyle, éd. par A. Moreau et P. Sauzeau), 1997, p. 253-262.

A. Bonnafé, « Clytemnestre et ses batailles : Éris et Peitho », dans : R. Étienne et al. (éds.), Architecture et poésie dans le monde grec. Hommage à G. Roux (Collection de la Maison de l’Orient Méditerranéen 19), Lyon, 1989, p. 149-157.

N.B. Booth, « Zeus Hypsistos Megistos : An Argument for Enclitic που in Aeschylus, Agamemnon 182 », The Classical Quarterly, n.s. 26, 1976, p. 220-228.

N.B. Booth, « Two Passages in Aeschylus’ Agamemnon », Eranos 77, 1979, p. 85-95.

N.B. Booth, « A Further Note on κρόκου βαϕάς in Aeschylus Ag. 239 », Eranos 85, 1987, p. 64 s.

B. Borecky, « Die Polarität in der Deutung des Mythus und der Geschichte bei Aeschylus », Dioniso 48, 1977, p. 123-134.

E.K. Borthwick, « The ‘Flower of the Argives’ and a Neglected Meaning of ἄνθος », The Journal of Hellenic Studies 96, 1976, p. 1-7.

E.K. Borthwick, « ἱστοτρἱβης : An Addendum », The American Journal of Philology 102, 1981, p. 1-2.

H.D. Broadhead, « Some Passages of the Agamemnon », The Classical Quarterly, n.s. 9, 1959, p. 310-316.

H.D. Broadhead, Tragica. Elucidations of Passages in Greek Tragedy, Christchurch, 1968.

F.M. Bennett Anderson, « The Character of Clytemnestre in the Agamemnon of Aeschylus », Transactions and Proceedings of the American Philological Association 60, 1929, p. 136-154.

A.Y. Campbell, « Aeschylus Agamemnon 1223-38 and Treacherous Monsters », The Classical Quarterly 29, 1935, p. 26-36.

A.Y. Campbell, « Two Notes on the Agamemnon (78-9 and 238) », Hermes 82, 1954, p. 246-250.

R. Caradonna, « Una crux eschilea », Res Publica Litterarum 16, 1993, p. 7 s.

C. Casali, « Aesch. Ag. 412-413 », Orpheus, n.s. 5, 1984, p. 393-395.

Q. Cataudella, « Aeschylus, Agamemno, v. 7 », Philologus 118, 1974, p. 1-11.

M. Clarke, « Aeschylus on Mud and Dust », Hermathena 158, 1995, p. 7-26.

D. Clay, « The Daggers at Agamemnon 714-715 », Philologus 110, 1966, p. 128-132.

D. Clay, « Aeschylus’ Trigeron Mythos », Hermes 97, 1969, p. 1-9.

K. Clinton, « Apollo, Pan and Zeus, Avengers of Vultures : Agamemnon, 55-59 », American Journal of Philology 94, 1973, p. 282-288.

K. Clinton, « The ‘Hymn to Zeus’, πάθει μάθος, and the End of the Parodos of Agamemnon », Traditio 35, 1979, p. 1-19.

G.T. Cockburn, « Aeschylus, Agamemnon 49-51 », Liverpool Classical Monthly 5 (1), 1980, p. 131.

G.T. Cockburn, « Two points about Agamemnon 1232-1236 », Liverpool Classical Monthly 18 (6), 1993, p. 96.

D.J. Conacher, « Interaction between Chorus and Characters in the Oresteia », American Journal of Philology 95, 1974, p. 323-343.

D.J. Conacher, « Comments on an Interpretation of Aeschylus, Agamemnon 182-183 », Phoenix 30, 1976, p. 328-336.

D.J. Conacher, Aeschylus’ Oresteia. A Literary Commentary, Toronto/Buffalo/Londres, 1987.

P.H. Cooke, « Notes on some Fines in the Agamemnon », The Classical Review 31, 1917, p. 20 s.

B. Court, Die dramatische Technik des Aischylos (Beiträge zur Altertumskunde 53), Stuttgart/Leipzig, 1994.

G. Crane, « Politics of Consumption and Generosity in the Carpet Scene of the Agamemnon », Classical Philology 88, 1993, p. 117-136.

S. Crippa, « Glossolalia. Il linguaggio di Cassandra », Studi Italiani di Linguistica Teorica ed Applicata 19 (3), 1990, p. 487-508.

M. Croiset, Eschyle. Études sur l’invention dramatique dans son théâtre, Paris, 1928 ; réimpr. 1965.

J.C. Cunningham, « Aeschylus, Agamemnon 984-6 », The Journal of Hellenic Studies 86, 1966, p. 166 s.

H. Mac L. Currie, « ἔυτομα αὐτόματα : Aeschylus Agamemnon 560-2 », Hermes 96, 1968, p. 241 s.

O. Dalzell, « Pleisthenes in the Agamemnon of Aeschylus », Hermathena 110, 1970, p. 79 s.

B. Daube, Zu den Rechtsproblemen in Aischylos’ Agamemnon, Zurich/Leipzig, 1939.

R.D. Dawe, « Inconsistency of Plot and Character in Aeschylus », Proceedings of the Cambridge Philological Society, n.s. 9, 1963, p. 21-62.

R.D. Dawe, « The Place of the Hymn to Zeus in Aeschylus’ Agamemnon », Eranos 64, 1966, p. 1-21.

R.D. Dawe, « Miscellanea Critica », Classical Philology 83, 1988, p. 97-111.

R.D. Dawe, « Aeschylus, Agamemnon 160-91 », Lexis 17, 1999, p. 63-74.

H.S. Dawson, « On Agamemnon 108-120 », The Classical Review 41, 1927, p. 213-214.

B. Deforce, Eschyle, poète cosmique, Paris, 1986.

V. Di Benedetto, L’ideologia del potere e la tragedia greca. Ricerche su Eschilo, Turin, 1978.

V. Di Benedetto, « Sul testo dell’Agamennone di Eschilo », Rivista di Filologia e di Istruzione Classica 120, 1992, p. 129-53.

J. Diggle, « Notes on the Agamemnon and Persae of Aeschylus », The Classical Review, n.s. 18, 1968, p. 1-4.

E.R. Dodds, « Notes on the Oresteia », The Classical Quarterly, n.s. 3, 1953, p. 11-21.

E.R. Dodds, « Morals and Politics in the Oresteia » (1960) ; repris dans : The Ancient Idea of Progress and Other Essays on Greek Literature and Belief, Oxford, 1973, p. 45-63.

K.J. Dover, « Some Neglected Aspects of Agamemnon’s Dilemma », The Journal of Hellenic Studies 93, 1973, p. 58-69.

K.J. Dover, « I tessuti rossi dell’Agamennone », Dioniso 48, 1977, p. 55-69.

G. Dronke, « Die religiösen und sittlichen Vorstellungen des Aischylos und Sophokles », Jahrb. für class. Phil., suppl. 4, 1861, p. 1-116.

R. Drew Griffith, « πῶς λιπόναυς γένωμαι... ; (Aeschylus, Agamemnon 212) », American Journal of Philology 112, 1991, p. 173-177.

M. Dyson, « Aeschylus, Agamemnon 355-8 », The Classical Review, n.s. 21, 1971, p. 170.

P.E. Easterling, « Presentation of Character in Aeschylus » (1973) ; repris dans : I. McAuslan-P. Walcot (éds.), Greek Tragedy (Greece and Rome), Oxford, 1993, p. 12-28.

C.G. Elberling, Observationes in aliquot locos Agamemnonis Aeschyli, Copenhague, 1828.

P. Elmsley, « Review of Blomfield’s Agamemnon », Quaterly Review 25, 1821, p. 505-29 ; repris dans l’édition de 1’Agamemnon par Blomfield, Leipzig, 1823, p. 269-296.

G.F. Else, « Agamemnon 1421-24 », Classical Philology 52, 1957, p. 33.

A. Emperius, « In aliquot locos Aeschyli » (1835) ; repris dans : Opuscula philologica et historica (éd. par F.G. Schneidewin), Göttingen, 1847, p. 119-134.

A.M. van Erp Taalman Kip, « Aeschylus Agamemnon 153 : νεικέωυ τέκτονα σὑμϕυτον », Mnemosyne, 4e s. 39, 1986, p. 74-81.

M. Ewans, « Agamemnon at Aulis. A Study in the Oresteia », Ramus 4, 1975, p. 17-32.

L.R. Farnell, « On the Interpretation of Aeschylus’ Agam. 67-71 », The Classical Review 11, 1897, p. 293-298.

B. Feichtinger, « Zur Kassandra-Szene in Aischylos’ Orestie und ihren poetischen Funktionen », WürzburgerJahrbücher für die Altertumswissenschaft, n.s. 17, 1991, p. 49-67.

G. Ferrari, « Figures in the Text : Metaphors and Riddles in the Agamemnon », Classical Philology 92, 1997, p. 1-45.

J.H. Finley, Pindar and Aeschylus (Martin Classical Lectures 14), Cambridge (Mass.), 1955.

R.S. Fisher-A.M. Lewis, « Agamemnon, Troy and the Pleiades », Revue Belge de Philologie et d’Histoire 62, 1984, p. 5-15.

U. Fischer, Der Telosgedanke in den Dramen des Aischylos. Ende. Ziel. Erfüllung. Machtvollkommenheit (Spudasmata 6), Hildesheim, 1965.

A.D. Fitton-Brown, « Some Notes on the Agamemnon », Classical Philology 47, 1952, p. 150-156.

A.D. Fitton-Brown, « Aeschylea », The Classical Quarterly, n.s. 10, 1960, p. 79-83.

E. Flintoft, « The Treading of the Cloth », Quaderni Urbinati di Cultura Classica, n.s. 25, 1987, p. 119-30.

E. Flintoft, « Who is the Speaker at Agamemnon 489 ff. ? », Liverpool Classical Monthly 14 (10), décembre 1989, p. 147-150.

S. Fogelmark, « Two Cases of ἀδύνατον : Ag. 612 and Theodoridas AP XIII. 21 », Harvard Studies in Classical Philology, 79, 1975, p. 149-63.

E. Fraenkel, « Der Zeushymnus im Agamemnon des Aischylos » (1931) ; repris dans : Kleine Beiträge zur klassischen Philologie, vol. 1 (Storia e letteratura 95), Rome, 1964, p. 353-369.

E. Fraenkel, « ἀπένθεια τλησικάρδιος » (1933), ibid., p. 371-374.

E. Fraenkel, « Die Kassandraszene der Orestie » (1937), 1re publication ibid., p. 375-387.

E. Fraenkel, « Der Agamemnon des Aischylos. Ein Vortrag » (1957), ibid., p. 329-351.

H. Funke, « Aischylos Agamemnon 70 », Museum Helveticum 33, 1976, p. 122-124.

C. Fuqua, « Agamemnon 1446-47 », Classical Philology 67, 1972, p. 191 s.

M. Gagarin, Aeschylean Drama, Berkeley/Los Angeles/Londres, 1976.

J.F. Gannon, « Aeschylus, Agamemnon 984-6, 998 », The Classical Quarterly, n.s. 40, 1990, p. 46-53.

A.F. Garvie, c. r. de J. Bollack, L’Agamemnon d’Eschyle, vol. 1 (1981), de B. Otis, Cosmology and Tragedy (1981) et de P.M. Smith, On the Hymn to Zeus in Aeschylus’ Agamemnon (1980), dans : Journal of Hellenic Studies 103, 1983, p. 162-164.

B. Gladigow, « Aischylos und Heraklit. Ein Vergleich religiöser Denkformen » (1962) ; repris dans : H. Hommel (éd.), Wege zu Aischylos, vol. 1, Darmstadt, 1974, p. 312-329.

R.F. Goheen, « Aspects of Dramatic Symbolism : Three Studies in the Oresteia », American Journal of Philology 76, 1955, p. 113-137.

S. Goldhill, Language, Sexuality, Narrative ; the Oresteia, Cambridge/Londres/New-York, 1984.

F. Goujon, « Le nom et le drame : aspects de la fonction du Choeur dans l’Agamemnon d’Eschyle », dans : J. Lallot-A. Le Boulluec (éds.), Écriture et théorie poétiques. Lectures d’Homère, Eschyle, Platon, Aristote. Paris, 1976, p. 57-72.

A.S.F. Gow, « Notes on the Agamemnon », The Classical Quarterly 8, 1914, p. 1-6.

G. Grossmann, Promethie und Orestie. Attischer Geist in der attischen Tragödie, Heidelberg, 1970.

C.E. Hadjistephanou, « Aeschylus, Agamemnon 1056-1057 », Mnemosyne, 4e s. 45, 1992, p. 525-526.

J.A. Haldane, « Musical Themes and Imagery in Aeschylus », Journal of Hellenic Studies 85, 1965, p. 33-41 ; repris et trad. en all. dans : H. Hommel (éd.), Wege zu Aischylos, vol. 2, Darmstadt, 1974, p. 347-367.

N.G.L. Hammond, « The Conditions of Dramatic Production to the Death of Aeschylus », Greek, Roman and Byzantine Studies 13, 1972, p. 387-450.

N.G.L. Hammond, « Personal Freedom and its Limitations in the Oresteia », The Journal of Hellenic Studies 85, 1965, p. 42-55.

R.M. Harriott, « The Argive Elders, the Discerning Shepherd and the Fawning Dog : Misleading Communication in the Agamemnon », The Classical Quarterly 32, 1982, p. 9-17.

W. Headlam, « Aeschylea », The Classical Review 12, 1898, p. 189-93 et 245-249.

W. Headlam, Upon Aeschylus », The Classical Review 14, 1900, p. 106-119 et 194-201.

B. Heath, Notae sive lectiones ad Tragicorum graecorum veterum : Aeschyli, Sophoclis, Euripidis, quae supersunt dramata deperditorumque relliquias, Oxford, 1762.

L.J. Heirman, « Kassandra’s Glossolalia », Mnemosyne, 4e s. 28, 1975, p. 257-267.

G. Hermann, « De versibus spuriis apud Aeschylum dissertatio » (1814) ; repris dans : Opuscula, vol. 2, Leipzig, 1827, p. 76-86.

G. Hermann, « De Aeschyli Lycurgia dissertatio » (1831) ; repris dans : Opuscula, vol. 5, Leipzig, 1834, p. 3-30.

G. Hermann, « De Prometheo aeschyleo » (1845) ; repris dans : Opuscula, vol. 8, Leipzig, 1877, p. 144-158.

W.E. Higgins, « Wolf-God Apollo in the Oresteia », La Parola del Passato 31, 1976, p. 201-205.

R. Hölzle, Zum Aufbau der lyrischen Partien des Aischylos. Untersuchungen über die Bedeutung religiösen Gedanken- und Formengutes für die Gliederung der Lieder, Marbach, 1934.

G. Hoffmann, « L’enlèvement et le vol d’Hélène dans l’Agamemnon d’Eschyle », Quaderni di Storia 17, 1983, p. 47-67.

D. Holwerda, « Ad Aesch. Agam. 374/5 », Mnemosyne, 4e s. 9, 1956, p. 332.

H. Hommel, « Aischylos Orestie. Mythischer Stoff, geistige Voraussetzungen, historischer Rahmen », Antike und Abendland 20, 1974, p, 14-24.

H. Hommel (éd.), Wege zu Aischylos, 2 vol. (Wege der Forschung 87, 465), Darmstadt, 1974.

H. Hommel, « Schicksal und Verantwortung. Aischylos’ Agamemnon 1562 », ibid., vol. 2, p. 232-263.

H. Hommel, « Aisch., Agam. 1562 », Würzburger Jahrbücher für die Altertumswissenschaft, 6a, 1980, p. 31-38.

J.T. Hooker, « The Sacrifice of lphigeneia in the Agamemnon », Agon 1, 1968, p. 59-65.

A.E. Housman, « The Agamemnon of Aeschylus » (1888) ; repris dans : The Classical Papers of A.E. Housman (éd. par J. Diggle et F.R.D. Goodyear), vol. 1 (1882-1897), Cambridge, 1972, p. 55-90.

W. Hoving, Studiën over Aeschylus’ Agamemnon, Diss. Groningue 1928, Purmerend, 1928.

A. Hurst, « Qui fait marcher Agamemnon ? (Eschyle, Agamemnon, 908-957) », Revue Roumaine de Linguistique 38 (1-3), 1993, p. 193-197.

J. Jackson-M. Vermaak, « Blaming Agamemnon. Moral Conflict and the First Choral Sequence of Aeschylus’ Agamemnon », Akroterion 35 (3/4), 1990, p. 90-99.

M. Janda, « Eine Konjektur zu Aischylos, Agamemnon 557 », Hermes 117, 1989, p. 496-98.

P. Judet de La Combe, « Etéocle interprète. Action et langage dans la scène centrale des Sept contre Thèbes d’Eschyle », dans : P. Hoffmann-J. Lallot-A. Le Boulluec (éds.), Le Texte et ses représentations (Études de Littérature ancienne 3), Paris, 1987, p. 57-79.

P. Judet de La Combe, « La langue de Thèbes (les Sept contre Thèbes, 72 sqq. et 170) », Mètis 3(1-2, Théâtre grec et tragique, éd. par N. Loraux), 1988, p. 207-230.

P. Judet de La Combe, « La force argumentative du dérisoire. Agamemnon, 931-43 », Sacris Erudiri (Mélanges R. Bogaert et H. van Looy), 31, 1989-1990, p. 210-237.

P. Judet de La Combe, « Rationalisation du droit et fiction tragique : les Euménides », dans : J.F. Mattéi (éd.), La Naissance de la raison en Grèce, Paris, 1990, p. 265-277 ; trad. all. par B. Schulz, « Rationalisierung des Rechts und tragische Invention. Die Eumeniden und das heroische Individuum », Internationale Zeitschrift für Philosophie, 1993 (2, Individuum und Person), p. 228-243.

P. Judet de La Combe, « Espace public et individualité selon la tragédie. Sur l’Agamemnon d’Eschyle », Hermès 10 (Espacespublics, traditions et communautés), 1992, p. 39-56.

P. Judet de La Combe, « Sur la reprise d’Homère par Eschyle », Lexis 13, 1995, p. 129-144 ; version angl., « Remarks on Aeschylus’s Homer », dans : Postwar French Thought, vol 3 (Antiquities, éd. par N. Loraux, G. Nagy, L. Slatkin), New York, 2001, p. 384-394.

P. Judet de La Combe, « Sur le péan d’Agamemnon (Choéphores, 152-158) », Cahiers du GITA 10 (Les Choéphores d’Eschyle, éd. par A. Moreau et P. Sauzeau), 1997, p. 31-40.

P. Judet de La Combe, « Sur quelques passages de l’Agamemnon et des Choéphores d’Eschyle », Lexis 17, 1999, p. 83-102.

P. Judet de La Combe, « La guerre des Perses », dans : F. Lecercle (éd.), Théâtres de la guerre. Eschyle, Shakespeare, Genet, Paris, 2001, p. 107-141.

P. Judet de La Combe, « Lettre et niveaux de sens. Agamemnon, 1560-1576 », à paraître dans Lexis, 2001.

M. Kaimio, « The Theme of Victory in Aeschylus’ Oresteia and Ag. 314-316 », Arctos, suppl. 2 (Studia in honorem Iiro Kajanto), 1985, p. 79-97.

J.C. Kamerbeek, « De Aeschyli Agam. vss. 1001-1004 », Mnemosyne, 4e s. 26, 1973, p. 281.

D. Kaufmann-Buehler, Begriff und Funktion der Dike in den Tragödien des Aischylos (Diss. Heidelberg 1951), Bonn, 1955.

J.H. Kells, « Aeschylus, Agamemnon 926-7 », Philologus 107, 1963, p. 311 s.

B.H. Kennedy, « On the Agamemnon of Aeschylus, vv. 904-907 », The Journal of Philology 7, 1877, p. 14-18.

W. Kiefner, Der religiöse Allbegriff des Aischylos. Untersuchungen zur Verwendung von πᾶν, πάντα, πάντες und dergleichen als Ausdrucksmittel religiöser Sprache (Spudasmata 5), Hildesheim, 1965.

J.F. Killeen, « Aeschylus, Agamemnon 412 f. », Classical Philology 55, 1960, p. 253 s.

B.M.W. Knox, « The Lion in the House (Ag. 717-736) » (1952) ; repris dans : Word and Action. Essays on the Ancient Theater, Baltimore/Londres, 1979, p. 27-38.

B.M.W. Knox, c. r. de Pierre Judet de La Combe, Agamemnon 2 (1982), Classical World 77, 1983, p. 133.

G.L. Koniaris, « An Obscene Word in Aeschylus (On ἱστοτριβής, Ag. 1443) » (I), The American Journal of Philology 101, 1980, p. 42-44 (cf. infra, W.B. Tyrrell).

H. Konishi, « Agamemnon’s Reasons for Yielding », The American Journal of Philology 110, 1989, p. 210-222.

T. Kouremenos, « Parmenidean Influences in the Agamemnon of Aeschylus », Hermes 121, 1993, p. 259-265.

D. Kovacs, « The Way of a God with a Maid in Aeschylus’ Agamemnon », Classical Philology 82, 1987, p. 326-334.

W. Kraus, c. r. de H. Hommel (éd.), Wege zu Aischylos (1974), Gnomon 49, 1977, p. 743-747.

W. Kraus, « Drei Bemerkungen zum Text von Aischylos’ Agamemnon » (1978) ; repris dans : Aus allem eines. Studien zur antiken Geistesgeschichte (éd. par H. Petersmann), Heidelberg, 1984, p. 159-165.

W. Kraus, « Die Begegnung der Gatten in Aischylos’ Agamemnon » (1978), ibid., p. 138-58.

J. Lallot, « Xumbola kranai : Réflexions sur la formation du sumbolon dans l’Agamemnon d’Eschyle », Cahiers Internationaux de Symbolisme 26, 1974, p. 39-48.

J. Lallot, « πάλιν. Retour et renversement dans l’Agamemnon d’Eschyle » ; étude inédite (1974).

W.F. Lanahan, « Levels of Symbolism in the Red Carpet Scene of Agamemnon », The Classical Bulletin 51, 1974-1975, p. 24-27.

J. Lasso De La Vega, « Nuevas apostillas críticas al texto de Esquilo : Agamenon, 119-170 », Cuadernos de Filologa Clάsica (Estudios griegos e indoeuropeos), n.s. 3, 1993, p. 9-21.

J.F. Lavery, « Two more Asyndeta in Aeschylus Agamemnon ? (995 ff. & 170 ff.) », Liverpool Classical Monthly 12 (10), 1987, p. 154-156.

J.F. Lavery, « Aischylos, Agam. 1137 », Hermes 126, 1998, p. 241-243.

S.E. Lawrence, « Artemis in the Agamemnon », American Journal of Philology 97, 1976, p. 97-110

D.M. Leahy, « The Role of Cassandra in the Oresteia of Aeschylus », Bulletin of the John Rylands Library 52, 1969, p. 144-177.

A. Lebeck, « The Robe of Iphigenia in Agamemnon », Greek, Roman and Byzantine Studies 5, 1964, p. 35-41.

A. Lebeck, The Oresteia. A Study in Language and Structure (Publication of The Center for Hellenic Studies, Washington D.C.), Cambridge (Mass.), 1971.

O. Lendle, « ϕέπει ϕέροντ’ (Aesch. Agam. 1562) », Hermes 106, 1978, p. 27-31.

A. Lesky, « Die Orestie des Aischylos », Hermes 66, 1931, p. 190-214.

A. Lesky, « Decision and Responsibility in the Tragedy of Aeschylus », The Journal of Hellenic Studies 86, 1966, p. 78-85.

H. Lloyd-Jones, « The Robes of Iphigeneia », The Classical Review, n. s. 2, 1952, p. 132-135.

H. Lloyd-Jones, « Aeschylus, Agamemnon 146 ff. », The Classical Quarterly, n.s. 3, 1953, p. 96.

H. Lloyd-Jones, « Zeus in Aeschylus », The Journal of Hellenic Studies 76, 1956, p. 55-67.

H. Lloyd-Jones, « Three Notes on Aeschylus’ Agamemnon », Rheinisches Museum 103, 1960, p. 76-80.

H. Lloyd-Jones, « The Guilt of Agamemnon », The Classical Quarterly, n.s. 12, 1962, p. 187-99.

H. Lloyd-Jones, « Agamemnonea », Harvard Studies in Classical Philology 73, 1969, p. 97-104.

H. Lloyd-Jones, « Ten Notes on Aeschylus, Agamemnon », dans : R.D. Dawe et al. éds.), Dionysiaca. Nine Studies in Greek Poetry by Former Pupils Presented to Sir Denys Page on his Seventieth Birthday, Cambridge, 1978, p. 45-59.

H. Lloyd-Jones, c. r. de l’éd. de D. Page, Oxford, 1972, The Classical Review, n.s. 26, 1976, p. 6-8.

H. Lloyd-Jones, c. r. de l’édition de M. West, Stuttgart, 1990, Gnomon 65, 1993, p. 1-11.

O. Longo, « Il messaggio nel fuoco : approcci semiologici all’Agamennone di Eschilo (vv. 280-316) », Bollettino dell’Istituto di Filologia Greca dell’Università di Padova 3, 1976, p. 121-58.

H. van Looy, c.r. de P. Judet de La Combe, L’Agamemnon d’Eschyle, vol. 2 (1982), L’Antiquité Classique 54, 1985, p. 324 s.

N. Loraux, « La métaphore sans métaphore. À propos de l’Orestie » (1990) ; repris dans : Europe 837-838, janvier-février 1999 (Les Tragiques grecs, éd. par R. Mezzadri), p. 242-264.

A. Lorenzini, « Ares e i fanciulli (Aesch. Ag. 76ss.) », Eikasmos 3, 1992, p. 75-93.

H.L. Lorimer, « Two Notes on the Agamemnon », The Classical Review 45, 1931, p. 211 s.

W.L. Lorimer, « Aeschylus, Agamemnon, 1389 f », The Classical Review, n. s. 9, 1959, p. 108.

D.W. Lucas, « ἐπισπένδειν νεκρῷ ». Agamemnon, 1393-8 », Proceedings of the Cambridge Philological Society, n.s. 15, 1969, p. 60-68.

M. Lynn-George, « A Reflection on Homeric Dawn in the Parodos of Aeschylus’ Agamemnon », The Classical Quarterly, n.s. 43, 1993, p. 1-9.

P. Maas, « Aeschylus, Agam. 231 ff. Illustrated » (1951) ; repris dans : Kleine Schriften (éd. par W. Buchwald), Munich, 1973, p. 42, et en all. dans : H. Hommel (éd.), Wege zu Aishylos, vol. 2, Darmstadt, 1974, p. 200 s.

A.C.P. Mackworth, « Aeschylus, Agamemnon, Line 194 (204, Verrall) », The Classical Review 23, 1909, p. 11.

J. Mähly, « Zu Aeschylos Agamemnon », Neue Jahrbücher für Philologie und Paedagogik 95, 1867, p. 425-449 et 539-564.

T. Maguire, Notes on the Agamemnon of Aeschylus, chiefly in Defence of the Mss., Londres/Cambridge, 1868.

M. Marcovich, « On the Agamemnon, 1052 » (1962) ; repris dans : Studies in Greek Poetry (Illinois Classical Studies, suppl. 1), 1991, p. 85 s.

M. Marcovich, « Agamemnonea » (1974), ibid., p. 94-116.

P.A. Marino, « A Lion among the Flock », The Classical Bulletin 51, 1975, p. 77 s.

P. Mazon, « Sur deux passages d’Eschyle et sur une formule d’Homère », Revue des Études Grecques 63, 1950, p. 11-19.

C. McLeod, « Politics and the Oresteia » (1982) ; repris dans : Collected Essays, Oxford, 1983, p. 20-40.

E. Medda, « Testo e scena in Aesch. Ag. 1649-54 », à paraître dans Lexis, 2001.

A. Meineke, « Kritische bemerkungen über Aeschylus », Philologus 19, 1863, p. 193-246, p. 400, p. 764.

R. Meridor, « Aeschylus Agamemnon 944-57 : Why does Agamemnon give in ? », Classical Philology 82, 1987, p. 38-43.

C. Miralles, Tragedia y politica en Esquilo (Coleccion Convivium 7), Barcelone, 1968.

J.L. Moles, « A Neglected Aspect of Agamemnon 1389-92 », Liverpool Classical Monthly 4 (9), 1979, p. 179-189.

J.H. Molyneux, « Aeschylus, Agamemnon 562 », Hermes 91, 1963, p. 492-494.

G. Monaco, « Veste di terra, possesso di terra », dans : R. Pretagostini (éd.), Tradizione e innovazione nella cultura greca da Omero all’età ellenistica. Scritti in onore di Bruno Gentili, Rome, vol. 2, 1993, p. 545 s.

A. Moreau, Eschyle. La violence et le chaos, Paris, 1985.

A. Moreau, « L’angoisse de Cassandre. Voyance et malédiction », Kentron 4, 1988, p. 113-132.

A. Moreau, « La Clytemnestre d’Eschyle », Connaissance Hellénique 44, 1990, p. 65-79.

A. Moreau, « Une étape de la pensée d’Eschyle : Agamemnon, 750-781 », dans : Cahiers du GITA 10 (Les Choéphores d’Eschyle, éd. par A. Moreau et P. Sauzeau), 1997, p. 7-21.

A. Moreau, « Apollon, Oreste et les prédictions énigmatiques : un paradoxe », ibid., p. 139-153.

A. Moreau, « Portrait d’un simple, prélude au massacre. L’ouverture de l’Agamemnon d’Eschyle », Europe 837-838, janvier-février 1999 (Les Tragiques grecs, éd. par B. Mezzadri), p. 109-124.

K. Morgan, « Agamemnon 1391-1392 : Clytemnestra’s Defense Foreshadowed », Quaderni Urbinati di Cultura Classica, n.s. 42, 1992, p. 25-27.

H.E. Moritz, « Refrain in Aeschylus. Literary Adaptation of Traditional Form », Classical Philology 74, 1979, p. 187-213.

G. Müller, « Zwei Textvorschläge zu Aischylos’ Agamemnon », Museum Helveticum 36, 1979, p. 58-59.

K.O. Müller, c. r. de l’éd. de R.H.K. Klausen (1833) ; repris dans : Kleine deutsche Schriften über Religion, Kunst, Sprache und Literatur, Leben und Geschichte des Altertums (éd. par E. Müller), Breslau, vol. 1, 1847, p. 273-283 ; réimpr. Hildesheim/New York, 1979.

G. Murray, Aeschylus, the Creator of Tragedy, Oxford, 1940 ; 2e éd. 1962.

R.D. Murray, « Agamemnon, 469-470 », American Journal of Philology 69, 1948, p. 422 s.

A.E Näke, « Prooemia et programmata scholis festisque indicendis scripta I-XXXVI », Opuscula philologica (éd. par F. T. Welcker), vol. 1, Bonn, 1842, p. 71-275 (no XVIII [1829], p. 173-175).

C. Nappa, « Agamemnon 717-36 : the Parable of the Lion Cub », Mnemosyne, 4e s. 47, 1994, p. 82-87.

H. Neitzel, « Die Stichomythie zwischen Klytaimestra und Agamemnon (Aischylos, Agamemnon 933-943) », Rheinisches Museum, n. s. 120, 1977, p. 193-208.

H. Neitzel, « Funktion und Bedeutung des Zeus-Hymnus im Agamemnon des Aischylos », Hermes 106, 1978, p. 406-425.

H. Neitzel, « Artemis und Agamemnon in der Parodos des aischyleischen Agamemnon », Hermes 107, 1979, p. 10-32.

H. Neitzel, « ϕέρει ϕέροντ’ – Ein Aischyleisches Orakel (Ag. 1562) », Hermes 107, 1979, p. 133-146.

H. Neitzel, « πάθει μάθος – Leitwort der aischyleischen Tragödie ? », Gymnasium 87, 1980, p. 283-293.

H. Neitzel, « Agamemnons Ermordung in Kassandras Vision (A. Ag. 1125-1129) », Hermes 112, 1984, p. 271-81.

H. Neitzel, « ἱστοτριβής (Aischylos, Agamemnon 1443) », Glotta 62, 1984, p. 157-161.

H. Neitzel, « Zum Agamemnon des Aischylos (1603-1611. 1090-1092) », Hermes 113, 1985, p. 366-74.

H. Neitzel, « Das Thyestes-Mahl im Agamemnon des Aischylos (1096-1097. 1217-1222. 1590-1602) », Hermes 113, 1985, p. 403-416.

H. Neitzel, « Zur Syntax in Aischylos, Agamemnon 1468-1474 », Glotta 63, 1985, p. 33-45.

H. Neitzel, c. r. de P. Judet de La Combe, L’Agamemnon d’Eschyle, vol. 2 (1982), Gnomon 57, 1985, p. 4-7.

H. Neitzel, « Zur Interpretation von Aischylos, Agamemnon 783-809 », Hermes 114, 1986, p. 19-36.

H. Neitzel, « Interpretationen zu Aischylos’ Agamemnon », Hermes 114, 1986, p. 271-305.

H. Neitzel, « Zur Interpretation von Aischylos, Agamemnon 1227-1232 », Hermes 115, 1987, p. 119-24.

H. Neitzel, « Aischylos, Agamemnon 1521-1529 », Hermes 115, 1987, p. 241-47.

H. Neitzel, « Die erste Stichomythie der Kassandra-Szene (Aischylos, Agam. 1202-1213) », Würzburger Jahrbücher für die Altertumswissenschaft, n.s. 14, 1988, p. 71-86.

H. Neitzel, « Zu Aischylos, Agam. 1275-1278 », Rheinisches Museum, n.s. 133, 1990, p. 108-114.

A. Neschke, c. r. de J. Bollack-P. Judet de La Combe, L’Agamemnon d’Eschyle (1981-1982), Poetica 16, 1984, p. 356-360.

W. Nestle, Menschliche Existenz und politische Erziehung in der Tragödie des Aischylos (Tübinger Beitr. zur Altertumswiss. 23), Stuttgart, 1934.

M. Neuburg, « Clytemnestra and the Alastor (Aeschylus, Agamemnon 1497 ff) », Quaderni Urbinati di Cultura Classica, n.s. 38, 1991, p. 37-68.

E. Neustadt, « Wort und Geschehen in Aischylos Agamemnon », Hermes 64, 1929, p. 243-265.

W. Nicolai, Zum doppelten Wirkungsziel der aischyleischen Orestie (Bibliothek der klassichen Altertumswiss., n.s. [2] 80), Heidelberg, 1988.

G.J.P. O’Daly, « Clytemnestra and the Elders : Dramatic Technique in Aeschylus, Agamemnon 1372-1576 », Museum Helveticum 42, 1985, p. 1-19.

J.H. Oliver, « On the Agamemnon of Aeschylus », American Journal of Philology 81, 1960, p. 311-314.

N. O’Sullivan, «  θῆλυς ὅρος (Aeschylus, Agamemnon 485) », American Journal of Philology 110, 1989, p. 484-487.

B. Otis, Cosmos and Tragedy. An essay on the meaning of Aeschylus, Chapel Hill, 1981.

G.P. Ouellette, « La mort à la guerre dans l’Agamemnon d’Eschyle », Revue des Études Grecques 84, 1971, p. 297-313.

G.P. Ouellette, « La parole et le meurtre dans l’Agamemnon d’Eschyle », Revue des Études Grecques 107, 1994, p. 183-191.

G. Pasquali, « Passi difficili nell’ Agamennone », Studi Italiani di Filologia Classica, n.s. 7, 1929, p. 225-233.

J.J. Peradotto, « Cledonomancy in the Oresteia », American Journal of Philology 90, 1969, p. 1-21.

J.J. Peradotto, « The Omen of the Eagles and the ἦθος of Agamemnon », Phoenix 23, 1969, p. 237-263.

E. Petersen, « Zu Aischylos’ Agamemnon », Rheinisches Museum, n.s. 66, 1911, p. 1-37.

H. Petersmann, « Nochmals zu Aischylos Agamemnon 560 ff. : der sprachliche Ausdruck und die Bedeutung von ἔνθηρος », dans : Serta Indogermanica (Mélanges G. Neumann), Innsbruck, 1982, p. 259-263.

R. Pfeiffer, « Die Netzfischer des Aischylos und der Inachos des Sophokles. Zwei Satyrspiel-Funde », Sitzungsberichte der Bayerischen Akademie der Wissenschaften. Philosophisch-historiche Abteilung (cahier 2), Munich, 1938.

N.S. Philippides, A Grammar of Dramatic Technique : the Dramatic Structure of the Carpet Scene in Aeschylus’ Agamemnon, Diss. Irvine 1984.

C. Picard, « Le cénotaphe de Midéa et les ‘colosses’ de Ménélas. Ad Aeschyl. Agamemn., v. 414 sqq. », Revue de Philologie 59, 1933, p. 341-354.

A. Platt, « Agamemnonea », The Classical Review 11, 1897, p. 94-98.

T. Plüss, « Zu Aischylos Agamemnon und Homeros », Neue Jahrbücher für Philologie und Pädgogik 153, 1896, p. 433-445.

A.J. Podlecki, The Political Background of Aeschylean Tragedy, Ann Arbor (Mich.), 1966.

A.J. Podlecki, « The Aeschylean Chorus as Dramatic Persona », dans : Studi classici in onore di Q. Cataudella, Catane, 1972, vol. 1, p. 187-204.

E.H. Pool, « Clytemnestras first entrance in Aeschylus’ Agamemnon. Analysis of a Controversy », Mnemosyne, 4e s. 36, 1983, p. 71-116.

M. Pope, « Merciful Heavens ? A Question in Aeschylus’ Agamemnon », The Journal of Hellenic Studies 94, 1974, p. 100-113.

D.H. Porter, « A Note on Aeschylus Agamemnon 332 », Classical Philology 83, 1988, p. 307 s.

J.I. Porter, « Patterns of Perception in Aeschylus », dans : M. Griffith-D.J. Mastronarde (éds.), The Cabinet of the Muses. Essays on Classical and Comparative Literature in Honor of Thomas G. Rosenmeyer, Atlanta, 1990, p. 31-56.

J. Pòrtulas, c. r. de J. Bollack-P. Judet de La Combe, L’Agamemnon d’Eschyle (1981-1982), Emerita 55, 1987, p. 165-167.

W. Pötscher, « Die Funktion der Anapästpartien in den Tragödien des Aischylos », Eranos 57, 1959, p. 79-98.

A.J.N.W. Prag, « Clytemnestra’s Weapon yet once more », The Classical Quarterly, n.s. 41, 1991, p. 242-246.

C. Prien, « Des Aeschylos Oresteia von Johannes Franz », Rheinisches Museum, n.s. 7, 1850, p. 370-90.

P. Pucci, « The Drama of Language : the Oresteia », Helios 15, 1988, p. 3-8 (c. r. de S. Goldhill, Language, Sexuality, Narrative : the Oresteia, 1984).

P. Pucci, « πειθώ nell’Orestea di Eschilo », Museum Criticum 29, 1994, p. 75-137.

J.H. Quincey, « The Beacon-Sites in the Agamemnon », Journal of Hellenic Studies 83, 1963, p. 118-32.

S.L. Radt, « Zu Aischylos’ Agamemnon », Mnemosyne, 4e s. 26, 1973, p. 113-26.

N. Reed, « Aeschylus Agamemnon 513-14 », Classical Philology 70, 1975, p. 275 s.

C. Reinberg, « διαὶ Διός : Zeus come αἰτία e come ἔργον », Σύγκρισις 2, 1982, p. 122-124.

K. Reinhardt, Aischylos als Regisseur und Theologe, Berne, 1949 ; trad. fr. par E. Martineau, « Eschyle. Dramaturgie et théologie », dans : K.R., Eschyle, Euripide, Paris, 1972, p. 31-174.

A. Rivier « Remarques sur le ‘nécessaire’ et la ‘nécessité’ chez Eschyle », Revue des Études Grecques 81, 1968, p. 5-39.

D.H. Roberts, Apollo and his Oracle in the Oresteia (Hypomnemata 78), Göttingen, 1984.

D.S. Robertson, « ἄπαρις », The Classical Review 51, 1937, p. 162.

D.S. Robertson, « Aeschylus, Agamemnon 22-24 », The Classical Review, n.s. 10, 1960, p. 102.

J. Rode, Untersuchungen zur Form des aischyleischen Chorliedes, Diss. Tübingen 1966.

W. Rosler, Reflexe vorsokratischen Denkens bei Aischylos (Beiträge zur klassischen Philologie 37), Meisenheim am Glan, 1970

H.M. Roisman, « Clytaemnestra’s Ominous Words. Aeschylus, Agamemnon 345-347 », Zeitschrift für Papyrologie und Epigraphik 66, 1986, p. 279-84.

J. de Romilly, La Crainte et l’angoisse dans le théâtre d’Eschyle, Paris, 1958.

H.J. Rose, « Theology and Mythology in Aeschylus », Harvard Theological Review 39, 1946, p. 1-24.

T.G. Rosenmeyer, The Art of Aeschylus, Berkeley/Los Angeles/Londres, 1982.

G.S. Rousseau, « Dream and Vision in Aeschylus’ Oresteia », Arion 2, 1963, p. 101-136.

G. Roux, « Sur quelques passages obscurs de l’Agamemnon », Revue des Études Grecques 83, 1970, p. 15-25.

G. Roux, « Clytemnestre et le chemin de pourpre. Sur un jeu de scène incompris dans l’Agamemnon (v. 908 sq.) », dans : Hommages à Marie Delcourt (Collection Latomus 114), Bruxelles, 1970, p. 70-78.

G. Roux, « Commentaires à l’Orestie », Revue des Études Grecques 87, 1974, p. 33-79.

D. Sailor-S. Culpepper Stroup, « ϕθόνος δἀπέστω : The Translation of Transgression in Aiskhylos’ Agamemnon », Classical Antiquity 18 (1), 1999, p. 153-182.

F. Salviat, « Les théogamies attiques, Zeus Téleios et l’Agamemnon d’Eschyle », Bulletin de Correspondance Hellénique 88, 1964, p. 647-654.

G.G. Salzmann, Observationum in Agamemnonem specimen, Berlin, 1822.

T.J. Saunders, « The Stupefied Menelaus : Agamemnon 412-13 », The Classical Review, n.s. 16, 1966, p. 253-255.

P. Sauzeau, « Argos et l’Orestie d’Eschyle », dans : Cahiers du GITA 10 (Les Choéphores d’Eschyle, éd. par A. Moreau et P. Sauzeau), 1997, p. 191-212.

W. Schadewaldt, « Der Kommos in Aischylos’ Choephoren » (1932) ; repris dans : Hellas und Hesperien. Gesammelte Schriften zur Antike und zur neueren Literatur, 2e éd., Zurich/Stuttgart, 1970, vol. 1, p. 106-141.

E. Scheer, « Beiträge zur Erklärung und Kritik des Aischylos », Rheinisches Museum, n.s. 67, 1912, p. 481-514.

S.L. Schein, « The Cassandra Scene in Aeschylus’ Agamemnon », Greece and Rome 29, 1982, p. 11-16.

E.G. Schmidt, « Das Menschenbild bei Aischylos und Sophokles », dans : R. Müller (éd.), Der Mensch als Mass aller Dinge. Studien zum griechischen Menschenbild in der Zeit der Blüte und Krise der Polis, Berlin, 1976, p. 93-135.

F.W. Schneidewin, « Variae lectiones », Philologus 3, 1848, p. 523-542.

F.W. Schneidewin, « Aeschyleische briefe », Philologus 9, 1854, p. 129-159.

B. Schnyder, Angst in Szene gesetzt. Zur Darstellung der Emotionen auf der Bühne des Aischylos (Classica Monacensia 10), Tübingen, 1995.

G.F. Schoemann, « Vindiciae Iovis Aeschylei » (1846) ; repris dans : Opuscula academica, vol. 3, Berlin, 1858, p. 95-119.

G.F. Schoemann, « Emendationes Agamemnonis aeschyleae » (1854), ibid., p. 140-184.

I.A. Schuursma, « Aeschyli Apologus », Mnemosyne, 2e s. 60, 1932, p. 178-192.

R. Schweizer-Keller, Vom Umgang des Aischylos mit der Sprache. Interpretationen zu seinen Namendeutungen, Aarau, 1972.

W.C. Scott, « The Confused Chorus (Agamemnon 975-1034) », Phoenix 23, 1969, p. 336-346.

R. Seaford, « The Last Bath of Agamemnon », The Classical Quarterly, n. s. 34, 1984, p. 247-254.

M. Simpson, « Why does Agamemnon yield ? », La Parola del Passato 26, 1971, p. 94-101.

M.J. Smethurst, « The Authority of the Elders. The Agamemnon of Aeschylus », Classical Philology 67, 1972, p. 89-93.

O.L. Smith, « Once Again : The Guilt of Agamemnon », Eranos 71, 1973, p. 1-11.

P.M. Smith, On the Hymn to Zeus in Aeschylus’ Agamemnon (American Classical Studies 5), Chico (Calif.), 1980.

B. Snell, Aischylos und das Handeln im Drama (Philologus, suppl. 20, 1), Leipzig, 1928.

F. Solmsen, « Strata of Greek Religion in Aeschylus » (1947) ; repris dans : Kleine Schriften, Hildesheim, 1968, vol. 1, p. 121-136.

F. Solmsen, Hesiod and Aeschylus (Cornell Studies in Classical Philology 30), New York, 1949.

F. Solmsen, « Symphytos Aion (A. Ag. 106) », American Journal of Philology 100, 1979, p. 477-479.

A.H. Sommerstein, « Again Klytaimestra’s Weapon », The Classical Quarterly, n.s. 39, 1989, p. 296-301.

A.H. Sommerstein, Aeschylean Tragedy (Le Rane 15), Bari, 1996.

W.B. Stanford, « On Agamemnon 51 », Classical Philology 33, 1938, p. 307 s.

W.B. Stanford, « ’The Looking-Glass of Society’ in Aeschylus, Agamemnon 838-40 », The Classical Review, n.s. 4, 1954, p. 82-85.

W.B. Stanford, « A Reading of the Oresteia. The Serpent and the Eagle », introduction à la trad. angl. de l’Orestie par R. Fagles, New-York, 1975.

R. Stark, « Verkannte Apodosis » (1953) ; repris partiellement (« Aischylos Agamemnon 12 ff. ») dans : H. Hommel (éd.), Wege zu Aischylos, Darmstadt, 1974, vol. 2, p. 181-185.

J.C. Stephens, « Odysseus in Agamemnon 841-2 », Mnemosyne, 4e s. 24, 1971, p. 358-361.

T.C.W. Stinton, « Mr Dawe on Aeschylus : Some Notes » (1967) ; repris dans : Collected Papers on Greek Tragedy, Oxford, 1990, p. 84-90.

T.C.W. Stinton, « Agamemnon 1127 and the Limits of Hyperbaton » (1975), ibid., p. 98-112.

T.C.W. Stinton, « Iphigeneia and the Bears of Brauron » (1976), ibid., p. 186-189.

O. Taplin, The Stagecraft of Aeschylus. The Dramatic Art of Exits and Entrances in Greek Tragedy, Oxford, 1977.

T.A. Tarkow, « Thematic Implications of Costuming in the Oresteia », Maia, n.s. 32, 1980, p. 153-165.

W.G. Thalmann, « Aeschylus’ Physiology of the Emotions », American Journal of Philology, 107, 1986, p. 489-511.

R. Thiel, Chor und tragische Handlung im Agamemnon des Aischylos (Beiträge zur Altertumskunde 35), Stuttgart, 1993.

G. Thomson, Aeschylus and Athens. A Study in the Social Origins of Drama, Londres, 1941 ; 4e éd. 1973.

1. Thomson, « Aesch. Agam. 304 », The American Journal of Philology 96, 1975, p. 1 s.

S. Timpanaro, « Eschilo, Agamennone, 821-838 (con alcune osservazioni sull’ λιὰς μικρά) », Rivista di Filologia e di Istruzione Classica 125 (1), 1997, p. 5-47.

B. Todt, « Zur kritik des äschyleischen Agamemnon », Philologus 39, 1880, p. 396-405.

R. Tosi, « Aesch. Ag. 69 ss. », Giornale Filologico Ferrarese 5, 1982, p. 17-19.

R. Tosi, « Aesch. Ag. 534 ss. », Giornale Filologico Ferrarese 8, 1985, p. 71-74.

S.V. Tracy, « Darkness from Light : the Beacon Fire in the Agamemnon », The Classical Quarterly, n. s. 36, 1986, p. 257-260.

M. Treu, « Der Zeus-Hymnos im Agamemnon des Aischylos », πετηρὶς τῆς Φιλοσοϕικῆς Σχολῆς τοῦς ριστοτελείου Πανεπιστημίου Θεσσαλονίκης 9, 1965, p. 205-226.

O. Tsagarakis, « Zum tragischen Geschick Agamemnons bei Aischylos », Gymnasium 86, 1979, p. 16-38.

T.G. Tucker, « Adversaria (Aesch. Agam.) », The Classical Review 7, 1893, p. 340-343.

W.B. Tyrrell, « Zeus and Agamemnon at Aulis », Classical Journal 71, 1976, p. 328-334.

W.B. Tyrrell, « An Obscene Word in Aeschylus » (II), The American Journal of Philology 101, 1980, p. 44-46 (cf. supra, G.L. Koniaris).

T. Tyrwhitt, Conjecturae in Aeschylum, publié dans : C.J. Blomfield, Aeschyli Septem contra Thebas, Leipzig, 1823, p. 167-184.

R.G. Ussher, « Aeschylus : Agamemnon, 305-9 », Hermathena 87, 1956, p. 61-66.

J.W. Vaughn, « The Watchman of the Agamemnon », The Classical Journal 71, 1976, p. 335-338.

W.J. Verdenius, « Notes on the Prologue of Aeschylus’ Agamemnon », dans : J. den Boeft-A.H.M. Kessels (éds.), Actus. Studies in Honour of H.L.W. Nelson, Utrecht, 1982, p. 429-440.

W.J. Verdenius, c. r. de J. Bollack, L’Agamemnon d’Eschyle, vol. 1 (1981), Mnemosyne, 4e s. 39, 1986, p. 165-170.

J.P. Vernant, « Aspects du vocabulaire juridique dans la tragédie (les Euménides) », exposé au colloque Lectures du Tragique (au Centre Thomas More, l’Arbresle), mai 1988.

M. Vetta, « Aeschylus. Agamemnon 1343. Una nota di scena passata nel testo ? », Giornale Italiano di Filologia, n.s. 26, 1974, p. 159-164.

M. Vetta, « La prima apparizione di Clitemestra nell’Agamennone di Eschilo. Problemi di scena tragica », Maia, n.s. 28, 1976, p. 109-119.

F. Vian, « Le conflit entre Zeus et la Destinée dans Eschyle », Revue des Études Grecques 55, 1942, p. 190-216.

P. Vicaire, « Pressentiments, présages, prophéties dans le théâtre d’Eschyle », Revue des Études grecques 76, 1963, p. 337-357.

P. Vidal-Naquet, « Chasse et sacrifice dans l’Orestie d’Eschyle » (1969) ; repris dans : J.P. Vernant et P. Vidal-Naquet, Mythe et tragédie en Grèce ancienne, vol. 1, Paris, 1972, p. 133-158.

E. Viketos, « Aeschylus, Agamemnon 1269-1272 », Hermes 120, 1992, p. 238.

H. Voss, Curarum Aeschylearum specimen I, Heidelberg, 1812.

H. Weil, « Remarques sur Eschyle », Revue de Philologie 5, 1881, p. 65-84.

M.L. West, « Tragica I », Bulletin of the Institute of Classical Studies of the University of London 24, 1977, p. 89-103.

M.L. West, « The Parodos of the Agamemnon », The Classical Quarterly, n.s. 29, 1979, p. 1-6.

M.L. West, Studies in Aeschylus (Beiträge zur Altertumskunde 1), Stuttgart, 1990.

M.L. West, « Aeschylus, Agamemnon 104-59 », Lexis 17, 1999, p. 41-56.

W. Whallon, « Why is Artemis Angry ? », American Journal of Philology 82, 1961, p. 78-88.

W. Whallon, Problem and Spectacle. Studies in the Oresteia (.Bibliothek der klassischen Atertumswissenschaften, n.s. [2] 67), Heidelberg, 1980.

E.W. Whittle, « Textual Notes on Aeschylus », Classica etMediaevalia 29, 1968, p. 1-15.

F. Wieseler, « Beiträge zur kritik und erklärung von Aeschylos’ Agamemnon und Eumeniden », Philologus 7, 1852, p. 110-146.

U. Von Wilamowitz-Moellendorff, Aischylos. Interpretationen, Berlin, 1914 ; réimpr. Dublin/Zurich, 1966.

U. Von Wilamowitz-Moellendorff, « Lesefrüchte 39-56 » (1899) ; repris dans : Kleine Schriften, vol. 4 (éd. par K. Latte), Berlin/Göttingen, 1962, p. 72-110 (no 41, p. 82 s.).

U. Von Wilamowitz-Moellendorff, « Lesefrüchte 218-230 » (1927), ibid., p. 431-453.

K. Wilkens, « Zum Text von Aischylos Agamemnon 403-405 », Rheinisches Museum, n.s. 114, 1971, p. 226-230.

K. Wilkens, Die Interdependenz zwischen Tragödienstruktur und Theologie bei Aischylos (Bochumer Arbeiten zur Sprach- und Literaturwiss. 11), Munich, 1974.

G. Wills, « Agamemnon 1346-71, 1669-73 », Harvard Studies in Classical Philology 67, 1963, p. 255-267.

G. Wills, « Agamemnon, 78, 706, 1056-8, 1421-4 », The American Journal of Philology 86, 1965, p. 397-403.

R.P. Winnington-Ingram, « Clytemnestra and the Vote of Athena » (1948) ; repris dans : Studies in Aeschylus, Cambridge, 1983, p. 101-131.

R.P. Winnington-Ingram, « Aeschylus, Agamemnon 1343-71 » (1954), ibid., p. 208-216.

R.P. Winnington-Ingram, « Notes on the Agamemnon of Aeschylus » (1974), ibid., p. 199-208 (appendices B, C, D).

S. Witkowski, « Eine Strophe des aischyleischen Agamemnon (v. 250-257) », Wiener Studien 36, 1914, p. 329-330.

E. Wunder, De Aeschyli Agamemnone dissertatio critica et exegetica, Progr. Grimma, 1857.

D.C.C. Young, « Gentler Medicines in the Agamemnon », The Classical Quarterly, n.s. 14, 1964, p. 1-23.

F.I. Zeitlin, « The Motif of Corrupted Sacrifice in Aeschylus’ Oresteia », Transactions and Proceedings of the American Philological Association 96, 1965, p. 463-508.

F.I. Zeitlin, « Postscript to Sacrificial Imagery in the Oresteia (Ag. 1235-37) », Transactions and Proceedings of the American Philological Association 97, 1966, p. 645-653.

F.I. Zeitlin, « The Dynamics of Misogyny : Myth and Myth-making in the Oresteia », Arethusa 11, 1978, p. 149-184.

– XI – Sur la tragédie

K. Aichele, « Das Epeisodion », dans : W. Jens (éd.), Die Bauformen der griechischen Tragodie (cf. infra), p. 47-83.

J. Alaux, Le Liège et le filet. Filiation et lien familial dans la tragédie athénienne du Ve siècle av. J.-C., Paris, 1995.

A. Bernand, La Carte du tragique. La géographie dans la tragédie grecque, Paris, 1985.

A. Boeckh, Graecae Tragoediae principum, Aeschyli, Sophoclis, Euripidis, num ea, quae supersunt, et genuina omnia sint, et forma primitiva servata, an eorum familiis aliquid debeat ex iis tribui, Heidelberg, 1808.

V. Citti, Tragedia e lotta di classe in Grecia, Naples, 1978.

A.M. Dale, « The Chorus in the Action of Greek Tragedy » (1965) ; repris dans : The Collected Papers, Cambridge, 1969, p. 210-220.

E. Dettori, L’interlocuzione difficile. Corifeo dialogante nel dramma classico (Museum Criticum, suppl.), Pise, 1992.

G. Devereux, Tragédie et poésie grecques. Études ethnopsychanalytiques (trad. de l’anglais par l’auteur et al.), Paris, 1975.

G. Devereux, Dreams in Greek Tragedy. An Ethno-Psycho-Analytical Study, Oxford, 1976.

P.E. Easterling, « Constructing Character in Greek Tragedy », dans : C. Pelling (éd.), Characterization and Individuality in Greek Literature, Oxford, 1990, p. 83-99.

G.F. Else, The Origin and Early Form of Greek Tragedy (Martin Classical Lectures 20), Cambridge (Mass.), 1965 ; réimpr. New York, 1972.

L.R. Farnell, « Evidence of Greek Religion on the Text and Interpretation of Attic Tragedy », The Classical Quarterly 4, 1910, p. 178-190.

H. Flashar, Inszenierung der Antike. Das griechische Drama auf der Bühne der Neuzeit 1585-1990, Munich, 1991.

K. von Fritz, « Tragische Schuld und poetische Gerechtigkeit in der griechischen Tragödie » (1955) ; repris dans : Antike und moderne Tragödie. Neun Abhandlungen, Berlin, 1962, p. 1-112.

J. Geffcken, Die griechische Tragödie, Leipzig/Berlin, 1911 (rééd. revue de Das griechische Drama, 1904) ; 3e éd. 1921.

R. Hamilton, « Cries within and the Tragic Skene », American Journal of Philology 108, 1987, p. 585-599.

M. Heath, The Poetics of Greek Tragedy, Londres, 1987.

W. Helg, Das Chorlied der griechischen Tragödie in seinem Verhältnis zur Handlung, Diss. Zürich, 1950.

A. Henrichs, « Warum soll ich tanzen ? » Dionysisches im Chor der griechischen Tragödie (Lectio Teubneriana 4), Stuttgart/Leipzig, 1996.

W. Jens, « Strukturgesetze der frühen griechischen Tragodie » (1955) ; repris dans : H. Hommel (éd.), Wege zu Aischylos (cf. supra, section X, Sur Eschyle), vol. 1, p. 86-103 ; puis dans : W. J., Zur Antike, Munich, 1978, p. 30-45.

W. Jens (éd.), Die Bauformen der griechischen Tragödie (Beihefte zu Poetica 6), Munich, 1971.

P. Judet de La Combe, « Événement et critique dans la tragédie grecque. Quelques repères », Lalies 6, 1984, p. 195-229.

P. Judet de La Combe, « Dialogue et mythe dans la tragédie », Cahiers Confrontation 16 (Palimpsestes), 1986, p. 191-205.

P. Judet de La Combe, « La construction de l’idée de destin individuel dans la tragédie grecque », dans : J. Bessière (éd.), Théâtre et destin. Sophocle, Shakespeare, Racine, Ibsen, Paris, 1997, p. 15-40 ; trad. all. par B. Schulz, « Zur Darstellung des Individuums in der griechischen Tragödie durch ein pragmatisches Verfahren », dans : G. Boehm-E. Rudolph (éds.), Individuum. Probleme der Individualität in Kunst, Philosophie und Wissenschaft, Stuttgart, 1994, p. 25-47.

M. Kaimio, The Chorus of Greek Drama within the Light of the Person and Number Used (Soc. Sc. Fennica Comm. Hum. Lift. 46), Helsinki, 1970.

J.C. Kamerbeek, « Prophecy and Tragedy », Mnemosyne, 4e s. 18, 1965, p. 29-40.

H.D.F. Kitto, Greek Tragedy. A Literary Study, Oxford, 1939 ; 3e éd. 1961 ; réimpr. Londres, 1966.

H.D.F. Kitto, Form and Meaning in Drama. A Study of Six Greek Plays and of Hamlet, Londres, 1956 ; 2e éd. 1964 ; réimpr. 1977.

B. Knox, Word and Action. Essays on the Ancient Theater, Baltimore/Londres, 1979.

W. Kranz, Stasimon. Untersuchungen zu Form und Gehalt der griechischen Tragödie, Berlin, 1933.

G. Kremer, « Die Strukrur des Tragödienschlusses », dans : W. Jens (éd.), Die Bauformen der griechischen Tragödie (cf. supra), p. 117-141.

H. Kuch, « Zur Interpretation der griechischen Tragödie », Philologus 123, 1979, p. 202-215.

D. Lanza, Il tiranno e il suo pubblico, Turin, 1977 ; trad. fr. par J. Routier-Pucci, Le Tyran et son public, Paris, 1997.

D. Lanza, « Lo spettacolo », dans : M. Vegetti (éd.), Introduzione alle culture antiche, vol. 1, Oralità. Scrittura. Spettacolo, Turin, 1983, p. 107-126.

N. Loraux, « L’interférence tragique », Critique 317, 1973, p. 908-925 (c.r. de J.P. Vernant-P. Vidal-Naquet, Mythe et tragédie, vol. 1, Paris, 1972).

N. Loraux, Façons tragiques de tuer une femme, Paris, 1985.

N. Loraux, Les Mères en deuil, Paris, 1990.

N. Loraux, La Voix endeuillée. Essai sur la tragédie grecque, Paris, 1999.

C. Meier, Die politische Kunst der griechischen Tragödie, Munich, 1988 ; trad. fr. par J. Carlier, De la tragédie comme art politique, Paris, 1991.

C. Miralles, « Tragedia e sacrificio », Lexis 12, 1994, p. 27-36.

M. Pohlenz, Die griechische Tragödie, 2 vol., Leipzig/Berlin, 1930 ; 2e éd. Göttingen, 1954.

J. Pòrtulas, « Tragèdia grega i ideologia », dans : J. Vicente Bañuls et al. (éds.), El teatre clssic al marc de la cultura grega i la seua previvència dins la cultura occidental, Bari, 1998, p. 13-25.

P. Pucci, « Écriture tragique et récit mythique », Europe 837-838, janvier-février 1999 (Les Tragiques grecs, éd. par B. Mezzadri), p. 209-234.

R. Rehm, Marriage to Death. The Conflation of Wedding and Funeral Rituals in Greek Tragedy, Princeton, 1994.

J. Rode, « Das Chorlied » dans : W. Jens (éd.) Die Bauformen der griechischen Tragödie (cf. supra), p. 85-115.

W. Rösler, Polis und Tragödie. Funktionsgechichtliche Betrachtungen zu einer antiken Literaturgattung, Constance, 1980.

J. de Romilly, La Tragédie grecque, Paris, 1970 ; 2e éd., 1983.

J. de Romilly, Le Temps dans la tragédie grecque, Paris, 1971.

T. G. Rosemeyer, « Wahlakt und Entscheidungsprozess in der antiken Tragödie », Poetica 10, 1978, p. 1-24.

S. Saïd, La Faute tragique, Paris, 1978.

W. Schadewaldt, « Ursprung und frühe Entwicklung der attischen Tragödie » (1971), dans : H. Hommel (éd.), Wege zu Aischylos (cf. supra, section X, Sur Eschyle), vol. 1, p. 104-147.

R. Schlesier, « Pathos und Wahrheit. Zur Rivalität zwischen Tragödie und Philosophie », dans : J. Huber-A.M. Müller (éds.), « Kultur » und « Gemeinsinn » (Interventionen 3), Zurich, 1994, p. 127-148.

R. Schlesier, « Maskierte Texte. Religiöse Anspielung und Verheimlichung in der griechischen Tragödie », dans : H.G. Kippenberg-G.G. Strounsa (éds.), Secrecy and Concealement, Studies in the History of Mediterranean und Neareastern Religion, Leyde/New York/Cologne, 1995, p. 123-138.

R. Schlesier, « Lust durch Leid : Aristoteles’ Tragödientheorie und die Mysterien. Eine interpretationsgeschichtliche Studie », dans : W. Eder (éd.), Die athenische Demokratie im 4. Jahrhundert v. Chr., Stuttgart, 1995, p. 389-415.

C. Segal, Interpreting Greek Tragedy. Myth, Poetry, Text, Ithaca/Londres, 1986 ; trad. fr. de plusieurs chapitres, avec d’autres essais, par C. Malamoud et M.P. Gruenais, La Musique du Sphinx. Poésie et structure dans la tragédie grecque, Paris, 1987.

B. Seidensticker, « Die Stichomythie », dans : W. Jens (éd.), Die Bauformen der griechischen Tragödie (cf. supra), p. 183-220.

A.D. Stéfanis, Le Messager dans la tragédie grecque (Πονήµατα 1), Athènes, 1997.

J.P. Vernant, « Le moment historique de la tragédie en Grèce : quelques conditions sociales et psychologiques » (1968) ; repris dans : J.P. Vernant-P. Vidal-Naquet, Mythe et tragédie en Grèce ancienne, vol. 1, Paris, 1972, p. 11-17.

J.P. Vernant, « Ébauches de la volonté dans la tragédie grecque » (1972), ibid., p. 41-74.

J.P. Vernant, « Tensions et ambiguïtés dans la tragédie grecque », ibid., p. 19-40.

J.P. Vernant, « Le sujet tragique : historicité et transhistoricité » (1979) ; repris dans : J.P. Vernant-P. Vidal-Naquet, Mythe et tragédie en Grèce ancienne, vol. 2, Paris, 1986, p. 79-90.

B. Vickers, Towards Greek Tragedy. Drama, Myth, Society, Londres, 1973.

T.B.L. Webster, The Greek Chorus, Londres, 1970.

U. von Wilamowitz-Moellendorff, Einleitung in die griechische Tragödie, Berlin, 1907 (paru d’abord dans : Euripides. Herakles, vol. 1, 1889 ; repris comme vol. 1 de la rééd. en 3 vol. de 1959, cf. supra, section IX) ; trad. fr. du 2e chap., par A. Hasnaoui, Qu’est-ce qu’une tragédie attique ?, Paris, 2001.

F.I. Zeitlin, « Playing the Other : Theater, Theatricality, and the Feminine in Greek Drama » (1985) ; repris dans : J.J. Winkler-F.I. Zeitlin (éds.), Nothing to Do with Dionysos ? Athenian Drama in its Social Context, Princeton, 1990, p. 63-96.

T. Zielinski, Tragodumenon libri tres, Cracovie, 1925.

– XII – Représentations et pratiques anciennes

1. Sur des catégories générales de la pensée grecque

E. Degani, Aἰώv da Omero ad Aristotele, Padoue/Florence, 1961.

M. Detienne-J.P. Vernant, Les Ruses de l’intelligence. La mètis des Grecs, Paris, 1974.

E.R. Dodds, The Greeks and the Irrational, Berkeley, 1951 ; trad. fr. par M. Gibson, Les Grecs et l’irrationnel, Paris, 1965 ; réimpr. 1977.

H. Fränkel, « Die Zeitauffassung in der frühgriechischen Literatur » (1931) ; repris dans : Wege und Formen frühgriechischen Denkens. Literarische und philosophiegeschichtliche Studien (éd. par F. Tietze), Munich, 1955, p. 1-22 ; 2e éd. 1960.

W. Jaeger, Paideia. Die Formung des griechischen Menschen, vol. 1, Berlin, 1933 ; 3e éd. 1954 ; tr. fr. par A. et S. Devyver, Paideia. La formation de l’homme grec, vol. 1, Paris, 1964.

R.B. Onians, The Origins of European Thought about the Body, the Mind, the Soul, the World, Time, and Fate..., Cambridge, 1951 ; réimpr. New York, 1973 ; tr. fr. par B. Cassin et al., Les Origines de la pensée européeene sur le corps, l’esprit, l’âme, le monde, le temps et le destin..., Paris, 1999.

H. Schreckenberg, Ananke. Untersuchungen zur Geschichte des Wortgebrauchs (Zetemata 36), Munich, 1964.

B. Snell, Die Entdeckung des Geistes. Studien zur Entstehung des europaïschen Denkens bei den Griechen, Hambourg, 1946 ; 4e éd. revue, Gottingen, 1975 ; trad. fr. d’après la 4e éd. par M. Charrière et P. Escaig, La Découverte de l’esprit. La genèse de la pensée européenne chez les Grecs, Combas, 1995.

2. Éthique, droit, politique, économie

A.W.H. Adkins, Merit and Responsibility. A Study in Greek Values, Oxford, 1960.

R.J. Bonner-G. Smith, The Administration of Justice from Homer to Aristotle, Chicago, 2 vol., 1930-1938.

R.D. Dawe, « Some Reflections on Ate and Hamartia », Harvard Studies in Classical Philology 72, 1967, p. 89-123.

M. Detienne-J. Svenbro, « Les loups au festin ou la Cité impossible », dans : M. Detienne-J.P. Vernant (éds. J, La Cuisine du sacrifice en pays grec, Paris, 1979, p. 215-237.

H. Dörrie, « Leid und Erfahrung. Die Wort- und Sinn-Verbindung παθεῖνµαθεῖν im griechischen Denken », Akad. der Wiss. und der Lit. in Mainz, Abh. der Geistes-und Sozialwiss. Kl., 1956, 5, p. 307-344.

R.E. Doyle, « ὄλβος, κόρος, ὕβρις and ἄτη from Hesiod to Aeschylus », Traditio 26, 1970, p. 293-303.

L. Gernet, Recherches sur le développement de la pensée juridique et morale en Grèce (étude sémantique), thèse Paris, 1917 ; réimpr. Paris, 2001.

L. Gernet, « La notion mythique de la valeur en Grèce » (1948) ; repris dans : Anthropologie de la Grèce antique, Paris, 1982, p. 121-179.

L. Gernet, « Droit et prédroit en Grèce ancienne » (1948-1949) ; repris dans : Droit et institutions en Grèce antique, Paris, 1982, p. 7-119.

C. Gill, « The Character-Personality Distinction », dans : C. Pelling (éd.), Characterization and Individuality in Greek Literature, Oxford, 1990, p. 1-31.

C. Gill, Personality in Greek Epic, Tragedy and Philosophy. The Self in Dialogue, Oxford, 1996.

G. Glotz, La Solidarité de la famille dans le droit criminel en Grèce, Paris, 1904.

E.A. Havelock, The Greek Concept of Justice. From Its Shadow in Homer to Its Substance in Plato, Cambridge (Mass.)/Londres, 1978.

A.O. Hirschman, The Passions and the Interests. Political Arguments for Capitalism before Its Triumph, Princeton, 1977 ; trad. fr. par P. Andler, Les Passions et les intérêts. Justifications politiques du capitalisme avant son apogée, Paris, 1980.

R. Hirzel, Themis, Dike und Verwandtes. Ein Beitrag zur Geschichte der Rechtsidee bei den Griechen, Leipzig, 1907.

D. Lanza et al., L’ideologia della città, Naples, 1977.

K. Latte, « Beiträge zum griechischen Strafrecht » (1931) ; repris dans : E. Berneker (éd.), Zur griechischen Rechtsgeschichte (Wege der Forschung 45), Darmstadt, 1968, p. 263-314.

N. Loraux, « L’oubli dans la cité », Le Temps de la Réflexion 1, 1980, p. 213-242.

N. Loraux, Né de la Terre. Mythe et politique à Athènes, Paris, 1996.

C. Meier, Die Entstehung des politischen bei den Griechen, Francfort-sur-le-Main, 1980 ; trad. fr. par D. Tierweiler, La Naissance du politique, Paris 1995.

M.C. Nussbaum, The Fragility of Goodness. Luck and Ethics in Greek Tragedy and Philosophy, Cambridge/New York/New Rochelle/Melbourne/Sydney, 1986.

E. Ruschenbusch, « δικατήριον πάντων κύριον » (1957) ; repris dans : E. Berneker (éd.), Zur griechischen Rechtsgeschichte (Wege der Forschung 45), Darmstadt, 1968, p. 350-373.

B. Williams, Shame and Necessity, Berkeley/Los Angeles, 1993 ; trad. fr. par J. Lelaidier, La Honte et la nécessité, Paris, 1997.

3. Religion : rites

M. Alexiou, The Ritual Lament in Greek Tradition, Cambridge, 1974.

W. Burkert, Homo necans. Interpretationen altgriechischen Opferriten und Mythen (Religionsgeschichtliche Versuche und Vorarbeiten 32), Berlin/New York, 1972 ; trad. angl. par B. Bing, Homo necans. The Anthropology of Ancient Greek Sacrificial Ritual and Myth, Berkeley/Los Angeles/Londres, 1983.

W. Burkert, Structure and History in Greek Mythology and Ritual, Berkeley/Los Angeles/Londres, 1979.

A.B. Cook, Zeus. A Study in ancient religion, 3 t. en 5 vol., Cambridge, 1940-1965.

G. Daux, « La grande démarchie. Un nouveau calendrier sacrificiel d’Attique (Erchia) », Bulletin de Correspondance Hellénique 87, 1963, p. 603-634.

M. Detienne, « Pratiques culinaires et esprit de sacrifice », dans : M. Detienne-J.P. Vernant (éds.), La Cuisine du sacrifice en pays grec, Paris, 1979, p. 7-35.

L. Deubner, « Die Bedeutung des Kranzes im klassischen Altertum » (1933) ; repris dans : Kleine Schriften zur klassischen Altertumskunde (Beiträge zur klassischen Philologie 140), Königstein, 1982, p. 389-423.

P. Foucart, « La course aux flambeaux », Revue de Philologie 23, 1899, p. 112-116.

F. Frontisi-Ducroux, Du masque au visage. Aspects de l’identité en Grèce ancienne, Paris, 1995.

K.F. Hermann, Lehrbuch der gottesdienstlichen Alterthümer der Griechen, Heidelberg, 1846.

L. Kahil, « L’Artémis de Brauron. Rites et mystère », Antike Kunst 20, 1977, p. 86-98.

K. Latte, « The Coming of the Pythia », Harvard Theological Review 23, 1940, p. 9-18.

M.P. Nilsson, Geschichte der griechischen Religion (Handbuch der Altertumswissenschaft V, 2), 2 vol., Munich, 1941-1950 ; 2e éd. 1955-1961 ; 3e éd. Du 1er vol., 1967.

E. Norden, « Agnostos Theos ». Untersuchungen zur Formengeschichte religiöser Rede, Leipzig, 1913 ; réimpr. Darmstadt, 1958.

P. Pucci, « Inscriptions archaïques sur les statues des dieux », dans : M. Detienne (éd.), Les Savoirs de l’écriture. En Grèce ancienne (Cahiers de Philologie 14), Lille, 1988, p. 480-497.

E. Reiner, Die rituelle Totenklage der Griechen, Stuttgart/Berlin, 1938.

E. Rohde, Psyche. Seelenkult und Unsterblichkeitsglaube der Griechen, Fribourg-en-Brisgau, 1894 ; 2e éd., 2 vol., 1898 ; trad. fr. par A. Raymond, Psyché. Le culte de l’âme chez les Grecs et leur croyance à l’immortalité, Paris, 1928 ; réimpr. 1999.

J. Rudhardt, Notions fondamentales de la pensée religieuse et actes constitutif du culte dans la Grèce classique, Genève, 1958 ; 2e éd., Pensée religieuse et actes..., Paris, 1992.

R. Seaford, Reciprocity and Ritual. Homer and Tragedy in the Developing City-State, Oxford, 1994.

J. Svenbro, « J’écris, donc je m’efface. L’énonciation dans les premières inscriptions grecques », dans : M. Detienne (éd.), Les Savoirs de l’écriture. En Grèce ancienne (Cahiers de Philologie 14), Lille, 1988, p. 459-479.

U. von Wilamowitz-Moellendorff, Der Glaube der Hellenen, 2 vol., Berlin, 1931-1932 ; réimpr. Darmstadt, 1959.

N. Wecklein, « Der Fackelwettlauf », Hermes 7, 1873, p. 437-452.

Voir aussi infra, 4, et supra, section XI, Sur la tragédie.

4. Religion et poésie : traditions mythiques et poétiques

J. Alsina, « Observaciones sobre la figura de Clitemestra », Emerita 27, 1959, p. 279-321.

G. Aricò, « Le morti di Agamennone (da Omero a Seneca) », Aevum Antiquum 3, 1990, p. 29-41.

J. Bollack, « Styx et serment » (1958) ; repris dans : La Grèce de personne, Paris, 1997, p. 265-287, 435-443.

J. Bollack, « L’interprétation du mythe » (1971) ; ibid., p. 137-180, 400-421.

J. Bollack, Les Oresties archaïques, étude inédite.

C. Calame, Thésée et l’imaginaire athénien. Légende et culte en Grèce antique, Lausanne, 1990 ; 2e éd. 1996.

C. Calame, Poétique des mythes dans la Grèce antique, Paris, 2000.

M. Constantini-J. Lallot, « Le προοίμιον est-il un proème ? », dans : P. Hoffmann-J. Lallot-J. Le Boulluec (éds.), Le Texte et ses représentations (Études de Littérature Ancienne 3), Paris, 1987, p. 13-27.

M.I. Davies, « Thoughts on the Oresteia before Aischylos », Bulletin de Correspondance Hellénique 93, 1969, p. 214-260.

M. Detienne (éd.), Les Savoirs de l’écriture. En Grèce ancienne (Cahiers de Philologie 14), Lille, 1988.

K.J. Dover, « λιος κῆρυξ, » (1976) ; repris dans : Greek and the Greeks. Collected Papers, vol. 1, Langage, Poetry, Drama, Oxford, 1987, p. 186-189.

P. Ellinger, La Légende nationale phocidienne. Artémis, les situations extrêmes et les récits de guerre d’anéantissement (Bulletin de Correspondance Hellénique, suppl. 27), Athènes/Paris, 1993.

R. Garner, From Homer to Tragedy. The Art of Allusion in Greek Poetry, Londres/New York, 1990.

L. Gernet, « Dolon le loup » (1936) ; repris dans : Anthropologie de la Grèce antique, Paris, 1982, p. 201-223.

J.A. Girard, Le Sentiment religieux en Grèce d’Homère à Eschyle, étudié dans son développement moral et dans son caractère dramatique, Paris, 1869 ; 3e éd. 1887.

A.J. Greimas, Des dieux et des hommes. Études de mythologie lithuanienne, Paris, 1985.

A.J. Greimas, « Les voix du mythe en Lithuanie » (entretien), Lalies 6, 1984, p. 9-39.

J. Herington, Poetry into Drama. Early Tragedy and Greek Poetic Tradition (Sather Classical Lectures 49), Berkeley/Los Angeles/Londres, 1985.

E.A. Havelock, The Literate Revolution in Greece and Its Cultural Consequences, Princeton, 1982.

J.T. Kakridis, « Pleistheniden oder Atriden ? Zu Hesiods frg. 195 M.W. » Zeitschrift für Papyrologie und Epigraphik 30, 1978, p. 1-4.

A. Lesky, « Pleisthenes », Realencyclopädie, XXI, 1, Stuttgart, 1951, coll. 199-205.

N. Loraux, « Le corps vulnérable d’Arès », Le Temps de la Réflexion 7 (Corps des dieux, éd. par C. Malamoud-J.P. Vernant), 1986, p. 335-354.

R.P. Martin, The Language of Heroes. Speech and Performance in the Iliad, Ithaca/Londres, 1989.

P.G. Mason, « Kassandra », The Journal of Hellenic Studies 79, 1959, p. 80-93.

A. Moreau, « Les sources d’Eschyle dans l’Agamemnon : silences, choix, innovations », Revue des Études Grecques 103, 1990, p. 30-53.

A. Moreau, « La tumultueuse famille de Tantale », dans : Cahiers du GITA 10 (Les Choéphores d’Eschyle, éd. par A. Moreau et P. Sauzeau), 1997, p. 247-251.

K.A. Morgan, « Apollo’s Favorites », Greek, Roman and Byzantine Studies 35, 1994, p. 121-143.

G. Nagy, The Best of the Achaeans. Concepts of the Hero in Archaic Greek Poetry, Baltimore/Londres, 1979 ; trad. fr. par J. Carlier et N. Loraux, Le Meilleur des Achéens. La fabrique du héros dans la poésie grecque archaïque, Paris, 1994.

G. Nagy, « Early Greek View of Poets and Poetry », dans : The Cambridge History of Literary Criticism, vol. 1 (Classical Criticism, éd. par G.A. Kennedy), Cambridge, 1989, p. 8-18.

G. Nagy, Pindar’s Homer. The Lyric Possession of an Epic Past, Baltimore/Londres, 1990.

G. Nagy, Greek Mythology and Poetics, Ithaca/Londres, 1990.

D. Neblung, Die Gestalt der Kassandra in der antiken Literatur (Beiträge zur Altertumskunde 97), Stuttgart/Leipzig, 1997.

T.F. Preisshofen, Untersuchungen zur Darstellung des Greisenalters in der frühgriechischen Dichtung (Hermes Einzelschriften 34), Wiesbaden, 1977.

L. Preller, Die Heroen (Die griechische Heldensage), 4e éd. revue par C. Robert, Griechische Mythologie, II, 2 vol., Berlin, 1920-1921.

P.W. Rose, Sons of the Gods, Children of Earth. Ideology and Literary Form in Ancient Greece, Ithaca/Londres, 1992.

W. Schmid, Geschichte der griechischen Literatur, I, vol. 2 (Handb. der Altertumwiss., VII, 1, vol. 2), Munich, 1934.

W.B. Stanford, The Ulysses Theme. A Study in the Adaptability of a Traditional Hero, Oxford, 1954 ; 2e éd. 1963 ; réimpr. Ann Arbor, 1968.

J.P. Vernant, « Le Tyran boiteux : d’OEdipe à Périandre » (1981) ; repris dans : J.P. Vernant-P. Vidal-Naquet, Mythe et tragédie en Grèce ancienne, vol. 2, Paris, 1986, p. 45-69.

F. Vian, La Guerre des Géants. Le mythe avant l’époque hellénistique, Paris, 1952. Voir aussi supra, 4, (Religion : rites).

5. Physique, cosmologie, sciences

D.M. Balme, « Development of Biology in Aristotle and Theophrastus. Theory of Spontaneous Generation », Phronesis 7, 1962, p. 91-104.

D.D. Boedeker, Descent from Heaven. Images of Dew in Greek Poetry and Religion (American Classical Studies 13), Chico (Calif.), 1984.

W. Burkert, Weisheit und Wissenschaft. Studien zu Pythagoras, Philolaos und Platon (Erlanger Beiträge zur Sprach- und Kunstwissenschaft 10), Nuremberg, 1962 ; trad. angl. par E. L. Minar Jr., Lore and Science in Ancient Pythagoreanism, Cambridge (Mass.), 1972.

W. Capelle, « Das Problem der Urzeugung bei Aristoteles und Theophrast und in der Folgezeit », Rheinisches Museum, n.s. 98, 1955, p. 150-180.

H. Flashar, Melancholie und Melancholiker in den medizinischen Theorien der Antike, Berlin, 1966.

J. Jouanna, « Médecine hippocratique et tragédie grecque », Cahiers du GITA 3 (Anthropologie et théâtre antique), 1987, p. 109-31.

J. Kerschensteiner, Kosmos. Quellenkritische Untersuchungen zu den Vorsokratikern (Zetemata 30), Munich, 1962.

O. Longo, « Micene/Argo : un modello aristotelico di interpretazione geostorica », Studi Italiani di Filologia Classica, 3e s. 2, 1984, p. 202-216.

G. Simon, Le Regard, l’être et l’apparence dans l’Optique de l’Antiquité, Paris, 1988.

O. Wenskus, Astronomische Zeitangaben von Homer bis zur Theophrast (Hermes Einzelschriften 55), Stuttgart, 1990.

– XIII – Théories et histoire de l’interprétation

J. Bollack, « Réflexions sur la pratique philologique des oeuvres » (1977) ; repris dans : La Grèce de personne, Paris, 1997, p. 93-103, 395 s. ; trad. angl. par B. Goldhammer, « Reflections on Philological Pratice », dans : Postwar French Thought, vol. 3 (Antiquities, éd. par N. Loraux, G. Nagy, L. Slatkin), New York, 2001, p. 31-40.

J. Bollack, « M, de W.-M. (en France). Sur les limites de l’implantation d’une science » (1984) ; repris dans : La Grèce de personne, Paris, 1997, p. 60-92, 382-395.

J. Bollack, Sens contre sens. Comment lit-on ? Entretiens avec Patrick Llored, Genouilleux, 2000.

M. Bollack, « L’Horace d’Eduard Fraenkel », dans : L. Dubois (éd.), Poésie et lyriques antiques, Lille, 1995, p. 227-245.

E. Cassirer, Philosophie der symbolischen Formen, vol. 1, Die Sprache, Berlin, 1923 ; trad. fr. par O. Hansen-Løve et J. Lacoste, La Philosophie des formes symboliques, vol. 1, Le Langage, Paris, 1972.

E. Cassirer, « Der Begriff der symbolischen Formen im Aufbau der Geisteswissenschaften » (1923) ; repris dans : Wesen und Wirkung des Symbolbegriffs, Darmstadt, 1956, p. 171-200 ; trad. fr. par J. Carro et J. Gaubert, « Le concept de forme symbolique dans l’édification des sciences de l’esprit », dans : Trois essais sur le symbolique (Œuvres, vol. 6), Paris, 1997, p. 7-37.

O. Ducrot, Le Dire et le dit, Paris, 1984.

F. Ferrari, « L’Eumenidenstreit », Annali della Scuola Normale Superiore di Pisa. Lettere e Filosofia, 3e s. 14, 3, 1984, p. 1173-1184.

J.M. Ferry, Habermas. L’éthique de la communication, Paris, 1987.

J.M. Ferry, Les Puissances de l’expérience. Essai sur l’identité contemporaine, Paris, 2 vol., 1991.

L. Ferry, Philosophie politique, vol. 2, Le Système des philosophies de l’histoire, Paris, 1984.

W. Fietkau, « À la recherche de la révolution perdue. Walter Benjamin entre la théologie de l’histoire et le diagnostic social », dans : H. Wismann (éd.), Walter Benjamin et Paris, Paris, 1986, p. 285-332.

E. Goffmann, The Presentation of Self in Everyday Life, Harmondsworth, 1969 ; trad. fr. par A. Accardo, La Présentation de soi (vol. 1 de : La Mise en scène de la vie quotidienne), Paris, 1973.

J. Habermas, Theorie des kommunikativen Handelns, 2 vol., Francfort-sur-le-Main, 1981 ; trad, fr. par J.M. Ferry (vol. 1) et J.L. Schlegel (vol. 2), Théorie de l’agir communicationnel, Paris, 1987.

A. Horstmann, Antike Theorie und moderne Wissenschafi. August Boeckhs Konzeption der Philologie, Francfort-sur-le-Main, 1992.

P. Judet de La Combe, « Philologie classique et légitimité. Quelques questions sur un ‘modèle’ », dans : M. Espagne-M. Werner (éds.), Philologiques I. Contribution à l’histoire des disciplines littéraires en France et en Allemagne au XIXe siècle, Paris, 1990, p. 23-42.

P. Judet de La Combe, « Sur la relation entre interprétation et histoire des interprétations », Revue Germanique Internationale 8 (Théorie de la littérature, éd. par C. König), 1997, p. 9-29.

P. Judet de La Combe, « Klassische Philologie als moderne Kulturkritik. Wilamowitz und die Orestie (1900) » (trad. all. par B. Schulz), dans : C. König-E. Lämmert (éds.), Konkurrenten in der Fakultät. Kultur, Wissen und Universität um 1900, Francfort-sur-le-Main, 1999, p. 248-259.

P. Judet de La Combe, « Untersteiner-l’Orestie-Wilamowitz. Esquisse d’un dialogue implicite », dans : L. Belloni-V. Citti-L. de Finis (éds.), Dalla lirica al teatro : nel ricordo di Mario Untersteiner (1899-1999) (Labirinti 43), Trente, 1999, p. 107-118.

P. Judet de La Combe, « Entre philosophie et philologie. Définitions et refus du tragique », dans : C. Morenilla-B. Zimmermann (éds.), Das Tragische (Drama : Beiträge zum antiken Drama und seiner Rezeption 9), Stuttgart/Weimar, 2000, p. 97-107.

H. Lloyd-Jones, « Tycho von Wilamowitz-Moellendorff on the Dramatic Technique of Sophocles », Classical Quarterly, n. s. 22, 1972, p. 214-288 (contient des notes d’E. Fraenkel sur le livre de T. von W.M.).

G.W. Most, « K.O. Müller’s Edition of Aeschylus’ Eumenides », dans : W.M. Calder III-R. Schlesier (éds.), Zwischen Rationalismus und Romantik. Karl Otfried Müller und die antike Literatur, Berlin, 1998, p. 349-373.

A. Neschke-A. Laks (éds.), La Naissance du paradigme herméneutique. Schleiermacher, Humboldt, Boeckh, Droysen (Cahiers de Philologie 10), Lille, 1990.

P. Pucci, Enigma, segreto, oracolo (Filologia e Critica 77), Pise/Rome, 1996.

P. Ricœur, Soi-même comme un autre, Paris, 1990.

F.D.E. Schleiermacher, Allgemeine Hermeneutik von 1809/10, éd. par W. Virmond, dans : K.V. Selge (éd.), Internationaler Schleiermacher-Kongress Berlin 1984, Berlin/New York, 1985, p. 1270-1310 ; trad. fr. par C. Berner dans : F.D.E. S., Herméneutique, Paris, 1987, p. 73-110.

K.W.F. Solger, Vorlesungen über Ästhetik, Leipzig, 1829.

W.B. Stanford, Ambiguity in Greek Literature. Studies in Theory and Practice, Oxford, 1939.

P. Szondi, Versuch über das Tragische, Francfort-sur-le Main, 1961 ; 2e éd. 1964 ; repris dans : Schriften, vol. 1, Francfort-sur-le-Main, 1978, p. 149-260 ; trad. fr. partielle dans : P. S., Poésie et poétique de l’idéalisme allemand, Paris, 1975, p. 9-25 ; trad. complète par M. Gondicas, J.L. Besson, J. Jourdheuil, à paraître.

P. Szondi, « Über philologische Erkenntnis » (1962) ; repris comme introduction à Hölderlin-Studien dans : Schriften, vol. 1, Francfort-sur-le-Main, 1978, p. 263-286 ; trad. fr. par A. Laks, « Sur la connaissance philologique », dans : P. S., Poésies et poétiques de la modernité (éd. par M. Bollack), Lille, 1981, p. 9-29.

D. Thouard, Critique et herméneutique dans le premier romantisme allemand (Collection Opuscule ϕ 10), Lille, 1996.

D. Thouard, « Les trois possibilités de l’herméneutique après Kant (Ast, Schlegel, Schleiermacher). Pour une logique des positions herméneutiques », dans : J.M. Salanskis-F. Rastier-R. Scheps (éds.), Herméneutique : textes, sciences, Paris, 1997, p. 33-55.

E. Vogt, « Der Methodenstreit zwischen Flermann und Böckh und seine Bedeutung für die Geschichte der Philologie », dans : H. Flashar et al. (éds.), Philologie und Hermeneutik im 19. Jahrhundert, Göttingen, 1979, p. 103-121.

H. Wismann, « Le métier de philologue », Critique 276, 1970, p. 462-479, et 279-280, 1970, p. 774-781.

H. Wismann, « Herméneutique générale, herméneutique universelle : la place des formes symboliques de Cassirer », dans : J.M. Salanskis-F. Rastier-R. Scheps (éds.), Herméneutique : textes, sciences, Paris, 1997, p. 75-91.

Voir également supra, la section IV, Histoire du texte, tradition imprimée.

© Presses universitaires du Septentrion, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search