Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Houillères entre l'État, le marché et la société

 | 
Sylvie Aprile
, 
Matthieu de Oliveira
, 
Béatrice Touchelay
, 
et al.

2.2. Solidarités et cohésion

Les houillères au filtre des rapports de genre : des emplois « féminins » à l’épouse de mineur 1860-1960

Jean-Louis Escudier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La mine est par excellence industrie d’hommes. Dans la mémoire ouvrière, la force physique et la permanence du danger valorisent systématiquement les parcours masculins. En dépit de quelques études localisées dans le temps et dans l’espace, la contribution des femmes à l’industrie minière reste extrêmement lacunaire. Travaux universitaires, monographies d’entreprise et récits de vie abordent la « communauté féminine » au travers du prisme de la sociabilité des corons, magnifient le rôle de l’épouse et mère de famille dans le cadre de l’économie domestique. Pour l’essentiel, l’évocation du travail minier féminin se réduit à son traitement iconographique. La présente contribution vise à poser quelques jalons pour mieux appréhender l’emploi féminin par les compagnies houillères françaises et, à partir de 1946, aux Charbonnages de France.

Les femmes des houillères aux prises avec un travail difficile et dénigré

Les femmes sont progressivement retirées des mines de Grande-Bretagne entre 18...

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540