Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Paul Natorp et la théorie platonicienne des Idées

 | 
Julien Servois

Bibliographie

Texte intégral

I – Platon

1. Éditions complètes des Dialogues de Platon

Œuvres complètes de Platon, tome I à XII., Paris, Collection C. U. F., 1946-1956.

Platon. Œuvres complètes, trad. nouvelle et notes L. Robin avec la collaboration de J. Moreau, Paris, Gallimard, 1950 (2 vol).

2. Ouvrages portant sur Platon

1) Livres

Diès A., Autour de Platon. Paris, 1927.

Festugière A.-J., Contemplation et vie contemplative selon Platon, Paris 1936 ; 2e éd., 1950.

Friedlander P., Platon, 3 vol. Berlin, 1928-1930.

Gadamer H., Platos dialektische Ethik, Hambourg, 1931, trad. fr. F. Vatan et V. v. Schenck, Arles, 1994.

Moreau J., La Construction de l’idéalisme platonicien, Paris, 1939.

Moreau J., Réalisme et idéalisme chez Platon, Paris, 1951.

Moreau J., L’âme du monde de Platon aux Stoïciens, Paris, 1939.

Robin L., La Théorie platonicienne des Idées et des Nombres d’après Aristote, Paris, 1908.

Rodier G., Études de philosophie grecque, Paris, 1926.

Séguy-Duclot A., Le Parménide de Platon, Paris 1998.

Wahl J., Étude sur le Parménide de Platon, Paris, 1951.

Zeller E., Platonische Studien, Tübingen, 1839, rééd. Amsterdam, 1969.

2) Articles

Chrétien J.-L., « L’immémorial et la réminiscence », dans L’inoubliable et l’inespéré, Paris, Desclée de Brouwer, 1991, p. 9-56.

Janz N., « Cassirer, double lecteur de Platon ? L’historien de la philosophie et l’épistémologue », dans Images de Platon et Lecture de ses Œuvres, Louvain-Paris, 1997, p. 417-435.

Laks A., « Platon entre Cohen et Natorp », Cahiers de philosophie politique de l’Université de Caen, Numéro spécial consacré au néokantisme, éd. F. Capeillères, 26, 1995.

Laks A., « Avant Natorp. L’interprétation des Idées platoniciennes chez H. Cohen », dans Images de Platon et Lecture de ses Œuvres, Louvain-Paris, 1997, p. 339-362.

II – Kant

1. Œuvres de Kant

Œuvres philosophiques, sous la direction de F. Alquié, 3 vol., Paris Gallimard, 1980-1986.

Logique, trad. L. Guillermit, Paris, Vrin, 1982.

D’un ton de grand seigneur adopté naguère en philosophie, trad. L. Guillermit, Paris, Vrin, 1975.

Kritik der reinen Vernunft, Hamburg, F. Meiner, 1956.

2. Ouvrages portant sur Kant

Chenet F.-X., L’Assise de l’ontologie critique : l’Esthétique transcendantale, Lille, PUL, 1994.

Dietrich A.-J., Kants Begriff des Ganzen in seiner Raum-und Zeittheorie und das Verhältnis zu Leibniz, Berlin, 1916.

Moreau J., La problématique kantienne, Paris, Vrin, 1984.

Philolenko A., L’Œuvre de Kant. La philosophie critique. T. 1. Paris, Vrin, 1969.

Longuenesse B., Kant et le pouvoir de juger, Paris, PUF, 1993.

Vuillemin J., Physique et métaphysique kantiennes, Paris, PUF, 1954.

Vuillemin J., L’intuitionnisme kantien, Paris, Vrin, 1994.

III – Les Marbourgeois

A) Ouvrages généraux

Dussort H., L’École de Marbourg, Paris, 1963.

Ferrari M., Retours à Kant, Paris, 2001.

Holzhey H., Cohen und Natorp, 2 vol, Bâle-Stuttgart, 1986.

Köhnke K.-Ch., Entstehung und Aufstieg des Neokantianismus. Die deutsche Universitätsphilosophie zwischen Idealismus und Positivismus, Francfort-sur-le-Main, 1986.

Philolenko A., L’École de Marbourg, Paris, Vrin, 1989.

Sieg U., Aufstieg und Niedergang des Marburger Neukantianismus. Die Geschichte einer philosophischen Schulgemeinschaft, Würzburg, 1994.

Stolzenberg J., Ursprung und System. Probleme der Begründung systematischer Philosophie im Werk Hermann Cohens, Paul Natorps und beim frühen Martin Heidegger, Göttingen, 1995.

Vuillemin J., L’Héritage kantien et la révolution copernicienne, Paris, PUF, 1954

B) H. Cohen

1. Œuvres de Cohen

Kants Theorie der Erfahrung, Berlin, 1871, 2e éd., 1885, 3e éd., Berlin, B. Cassirer, 1918 ; La Théorie kantienne de l’expérience, trad. E. Dufour et J. Servois, Paris, Les Éd. du Cerf, Paris 2001.

« La théorie platonicienne des Idées et des mathématiques » ; ce texte, écrit en 1878, a été publié pour la première fois en 1879 (sous forme de tiré à part des publications de l’Université de Marbourg), puis repris dans les Schriften zur Philosophie und Zeitgeschichte, 2 vol., Berlin, 1928, A. Görland et E. Cassirer (éds.), p. 336-366 ; traduction française : M. de Launay, dans Néokantismes et théorie de la connaissance, Paris, Vrin, 2000, p. 13-48.

Das Prinzip der Infinitesimal-Methode, Berlin, Dümmler, 1883, reproduction Hildesheim-New York, G. Olms, 1984 ; Le Principe de la méthode infinitésimale et son histoire, préface et traduction française de M. de Launay, Paris, Vrin, 2000.

Logik der reinen Erkenntnis, Berlin, B. Cassirer, 1902 ; rééd. Hildesheim-New York, G. Olms, 1977, Werke, vol. VI. (l’introduction de cet ouvrage est traduite par M. de Launay et C. Prompsy dans Néokantismes et théorie de la connaissance, textes réunis et traduits sous la direction de M. de Launay, Vrin, Paris, 2000, p. 49-110).

2. Ouvrages portant sur H. Cohen

1) Livre

Dufour E., Hermann Cohen, Introduction au néokantisme de Marbourg., Paris, PUF, 2001.

2) Article

Laks A., « Avant Natorp. L’interprétation des idées platoniciennes chez H. Cohen », dans Images de Platon et lectures de ses œuvres, les interprétations de Platon à travers les siècles, édité par Ada Neschke-Hentschke, éditions de l’institut supérieur de philosophie Louvain-la-Neuve, éd. Peeters, Louvain-Paris, 1997, p. 339-363.

C) P. Natorp

1. Œuvres de P. Natorp

Forschungen zur Geschichte des Erkenntnisproblems im Altertum : Protagoras, Demokrit, Epikur und die Skepsis, Berlin, 1884.

« Über objektive und subjektive Begründung der Erkenntnis », Philosophische Monatshefte, XXIII, 257 sqq., 1887, notice et traduction I. Thomas-Fogiel dans Néokantismes et théorie de la connaissance, Paris, Vrin, 2000, p. 111-139.

« Quantität und Qualität in Begriff, Urteil und gegenständlicher Erkenntnis », Philosophische Monatshefte, XXVII, 257 sqq., 1890.

« Quantität und Qualität in Cohens Kantinterpretation », 1891 ( ?), ce texte a été édité pour la première fois par Helmut Holzhey, dans son ouvrage : Cohen und Natorp, 2 vol, Bâle-Stuttgart, 1986, t. II, p. 89-96.

« Nombre, temps et espace dans leurs rapports avec les fonctions primitives de la pensée », dans Bibliothèque du congrès international de philosophie, Paris, A. Colin, 1900.

« Zur Frage der logischen Methode », Kant Studien, VI, 270, sqq., 1901.

« Zu Cohens Logik », 1902 ; ce texte a été édité pour la première fois par Helmut Holzhey, dans son ouvrage : Cohen und Natorp, 2 vol, Bâle-Stuttgart, 1986, t. II, p. 1-39.

Platos Ideenlehre. Eine Einfürung in den Idealismus., F. Meiner, Leipzig, 1903, 1921, 2e éd.

« Zu Cohens Logik (Entwurf für « Die logischen Grundlagen der exakten Wissenschaften ») », 1910 ( ?) ; ce texte a été édité pour la première fois par Helmut Holzhey, dans son ouvrage : Cohen und Natorp, 2 vol, Bâle-Stuttgart, 1986, t. II, p. 41-78.

Die logischen Grundlagen der exakten Wissenschaften, Leipzig, 1910 (2e éd., 1921) ; rééd. Wiesbaden, 1969.

« Genesis der platonischen Philosophie » et « Platons Logik », éd. dans Große Denker par E. v. Aster, vol. I, Leipzig, 1911, p. 99-136, réédité par Konrad Gaiser dans : Das Platonbild, éd. G. Olms, Hildesheim, 1969.

Philosophie. Ihr Problem und ihre Probleme, Göttingen, 1911.

« Kant et l’École de Marbourg », article paru dans les Kant Studien, vol. XVII, 1912, trad. I. Thomas-Fogiel, dans E. Cassirer, H. Cohen, P. Natorp, L’École de Marbourg, Paris, Éd. du Cerf, coll. « Passages », 1998, p. 39-66.

Allgemeine Psychologie nach kritischer Methode, livre I : Objekt und Methode der Psychologie, Tübingen, 1912.

« Ideen zu einer reiner Phänomenologie von Husserl », étude critique parue une première fois en 1913 dans la revue Die Geisteswissenschaften (I, p. 420-448) et publiée par la suite dans la revue Logos (VII), 1917-1918, p. 224-246 ; présentation et traduction par Julien Servois dans Philosophie, éd. de Minuit, Paris, No 74, juin 2002, p. 6-39.

« Philosophie und Psychologie », dans Logos, IV (1913), p. 176-202.

« Synthetische Einheit, und Ursprung », 1914 ( ?) ; ce texte a été édité pour la première fois par Helmut Holzhey, dans son ouvrage : Cohen und Natorp, 2 vol, Bâle-Stuttgart, 1986, t. II, p. 90-96.

Über Platos Ideenlehre, Berlin, 1914.

Allgemeine Logik (Vorlesung 1918), dans W. Flasch et H. Holzhey (éd.), Erkenntnistheorie und Logik in Neukantianismus, Hildesheim, 1980 ; « Logique générale », notice et traduction française par Éric Dufour dans Néokantismes et théorie de la connaissance, Paris, Vrin, 2000, p. 141-202.

« Bruno Bauchs « Immanuel Kant » und die Fortbildung des Systems des kritischen Idealismus », dans Kantstudien, XXII (1918), p. 426-459. Vorlesungen über praktische Philosophie, H. Natorp (éd.), Erlangen, 1925.

Philosophische Systematik, H. Natorp (éd.), Hambourg, 1958 (rééd. 2000).

2. Ouvrages portant sur P. Natorp

1) Livres

Arlt G., Subjektivität und Wissenschaft : zur Psychologie des Subjekt bei Natorp und Husserl, Würzburg, Königshausen und Neumann, 1985.

Lembeck K.-H., Platon in Marburg. Platonrezeption und Philosophie-Geschichtsphilosophie bei Cohen und Natorp, Würzburg, Königshausen und Neumann, 1994.

Wolzogen von Ch., Die autonome Relation, Würzburg, Königshausen und Neumann, 1984.

2) Article

Laks A., « Platon entre Cohen et Natorp », Cahiers de philosophie politique de l’Université de Caen, Numéro spécial consacré au néokantisme, éd. F. Capeillères et J. Kahn, 26, 1995, p. 47-49

D) E. Cassirer

1. Œuvres de Cassirer

Substanzbegriff und Funktionsbegriff, Berlin, 1910 ; rééd. Darmstadt, 1969. Substance et fonction, trad. fr. P. Caussat, Paris, Les éditions de Minuit, 1977.

Zur Einsteinschen Relativitätstheorie, Berlin, 1921. La Théorie de la relativité d’Einstein, trad. J. Seidengart, Paris, 2000.

Philosophie der symbolischen Formen, 3 vol., Berlin, 1923-1929 ; rééd. Darmstadt, 1994. La Philosophie des formes symboliques, 3. La Philosophie de la connaissance, trad. C. Fronty, Paris, Les Éditions de Minuit, 1972.

2. Article sur Cassirer

Fichant M., « Ernst Cassirer et les commencements de la science classique », communication parue dans : Ernst Cassirer. De Marbourg à New York : l’itinéraire philosophique, sous la direction de J. Seidengart, Paris, Les Éd. du Cerf, 1990, p. 117-140. Recueilli dans : M. Fichant, Science et Métaphysique dans Descartes et Leibniz, Paris, PUF, 1998.

IV – Autres ouvrages

Belna J.-P., La Notion de nombre chez Dedekind, Cantor, Frege, Paris, Vrin, 1996.

Belna J.-P., Cantor, Paris, 2000.

Desanti J.-T., Les Idéalités mathématiques, Paris, Le Seuil, 1968.

Goblot E., Traité de logique, Paris, A. Colin, 1947.

Maldiney, Aîtres de la langue et demeures de la pensée, Lausanne, 1975.

Weyl H., Le Continu et autres écrits, notes introductives et traduction par J. Largeault, Paris, Vrin, 1994.

© Presses universitaires du Septentrion, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540