Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Houillères entre l'État, le marché et la société

 | 
Sylvie Aprile
, 
Matthieu de Oliveira
, 
Béatrice Touchelay
, 
et al.

1.1. Résilience ou résistance ?

La perception du risque dans les mines souterraines de l’Abitibi-Témiscamingue

Sylvain Beaupré

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ce texte porte sur la perception du risque sous terre. Lors d’une enquête, nous avons voulu comprendre comment les mineurs de fond de l’Abitibi-Témiscamingue au Québec (Canada) perçoivent les risques inhérents à leur métier et comment ils réagissent face à ces risques. Nous nous intéressons principalement aux expériences de travail à la mine.

L’Abitibi-Témiscamingue fait partie d’une région géologique nommée le Bouclier canadien. Son sous-sol est constitué de roches archéennes mises en place voilà approximativement 2,7 milliards d’années. Elles forment deux sous-ensembles : les roches volcaniques et les roches sédimentaires1. Or, il y a environ 600 millions d’années, la région a été secouée par une intense activité volcanique qui a départagé ces deux formations pour donner naissance à des cassures profondes. Les failles ainsi formées se sont emplies de métaux tels que le nickel, le cuivre, l’or, le zinc et l’argent2. La plus célèbre de ces failles est celle de Cadillac. Formée à l’ép...

Auteur

Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (Canada)

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540