Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Houillères entre l'État, le marché et la société

 | 
Sylvie Aprile
, 
Matthieu de Oliveira
, 
Béatrice Touchelay
, 
et al.

1.1. Résilience ou résistance ?

La grève des mineurs de 1963 dans les houillères lorraines : témoin de la résilience des syndicats de mineurs

Sylvain Cothias

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au cours des mois de mars et avril 1963, les mineurs français sont en grève cinq semaines durant. Une intense épreuve de force les oppose au pouvoir gaulliste. Inattendu, le conflit intervient dans un climat économique, politique et social a priori serein : les accords d’Evian mettant fin à la guerre d’Algérie sont signés, l’ancrage des institutions de la VRépublique introduit une réelle stabilité politique tandis que la conjoncture économique incite à l’optimisme. Pourtant, le début des années soixante reste marqué par une recrudescence des conflits du travail que l’on observe en France comme dans d’autres pays d’Europe occidentale1. Exceptionnelle par sa durée et son intensité, la grande grève des mineurs de charbon s’inscrit dans ce contexte2. En première ligne, la corporation s’engage successivement dans une grève du rendement, du 16 au 31 janvier, et une grève générale du secteur, du 1er mars au 4 avril. Son issue est victorieuse pour les mineurs qui obtiennent une hausse sub...

Auteur

EA Arts, civilisation et histoire de l’Europe, Université de Strasbourg

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540