Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La dramatique conciliaire de l’Antiquité à Vatican ii

 | 
Guillaume Cuchet
, 
Charles Mériaux

Quatrième partie. La dramatique par excellence : Vatican II, les moments, les hommes, les groupes

Les traditionalistes du Coetus Internationalis Patrum dans la dramatique du concile Vatican II

Philippe Roy-Lysencourt

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pendant longtemps, il fut difficile pour l’historien d’aborder sereinement l’histoire du Coetus Internationalis Patrum (CIP)1, qui fut le principal groupe d’opposants au sein du concile Vatican II. Ce groupe fut en effet considéré comme l’un des vaincus du concile et l’histoire des perdants ne peut en général s’écrire que plusieurs années après les faits, en raison des tensions qui subsistent.

Le déroulement de Vatican II, comme celui de plusieurs conciles, pourrait – d’un certain point de vue – être comparé aux manœuvres d’une véritable guerre, avec ses armées, ses officiers et ses soldats, ses francs tireurs et ses résistants. Chaque schéma conciliaire était un champ de bataille duquel sortaient un gagnant et un perdant… même si le gagnant ne fut jamais totalement gagnant, ni le perdant complètement perdant. Ainsi, quoique la plupart des textes du concile fussent des documents de compromis, le CIP – globalement – perdit la guerre de résistance dans laquelle il s’était engagé : peu ...

Auteur

Faculté de théologie et de sciences religieuses, Université Laval, Québec, Canada

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540