Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La dramatique conciliaire de l’Antiquité à Vatican ii

 | 
Guillaume Cuchet
, 
Charles Mériaux

Première partie. Écrire et réécrire la dramatique conciliaire

Les conciles mis en textes, ou comment le Saint-Esprit écrit droit avec des lignes courbes

Martin Morard

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« La vraie intelligence (de la foi) vient de l’Écriture par les conciles », disait Thomas d’Aquin1. Mais l’intelligence des conciles ne suit pas des chemins rectilignes : elle passe par les méandres d’une documentation foisonnante ; elle exige la connaissance des arguments exposés au cours des délibérations. Le dogme ne livre son sens qu’à travers son histoire. Les six premiers conciles œcuméniques, communs à l’Orient et à l’Occident2, événements fondateurs de l’architecture doctrinale du christianisme, peuvent être envisagés comme un drame en plusieurs actes, mis en scène par leurs acteurs historiques. La construction de leur mémoire dépend de la « mise en textes » de leurs sessions, que les latins ont appelée gesta ou actiones, moins pour traduire le δρᾶμα de l’action théâtrale, que le πρᾶξις de l’agir et de son résultat. Il n’en demeure pas moins que la fabrique des documents conciliaires fait partir intégrante de la dramatique conciliaire. L’histoire des collections d’actes des ...

Auteur

CNRS, Institut de recherche et d’histoire des textes, Paris

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540