Version classiqueVersion mobile

France-Allemagne

 | 
Anne Baillot
, 
Ayşe Yuva

Qu’est-ce qui fait l’intellectuel ? Les professeurs de l’université de Berlin et leur patriotisme (1810-1820)

Anne Baillot

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La situation de Berlin à la période des guerres napoléoniennes en fait un champ d’exploration particulièrement intéressant pour retracer la façon dont les intellectuels se positionnent en tant que tels au XIXe siècle. Outre l’omniprésence de l’événement politique au quotidien, c’est aussi l’infrastructure de la ville qui donne au monde savant des moyens nouveaux d’intervenir au plan politique. Cette situation socio-historique contribue de manière essentielle à la constitution d’une intelligentsia en prise avec l’actualité non seulement littéraire ou scientifique, mais aussi sociale et politique.

Berlin a l’originalité de réunir résidence royale, gouvernement et administrations. S’y ajoute de surcroît, à partir de 1810, l’université qui, après des années de tergiversations, voit le jour sous la houlette du ministère de Wilhelm von Humboldt. L’idée d’implanter une université là même où se trouve le cœur du pouvoir est nouvelle puisque, habituellement, dans les territoires germanophones...

© Presses universitaires du Septentrion, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search