Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le national-socialisme dans le cinéma allemand contemporain

 | 
Hélène Camarade
, 
Elizabeth Guilhamon
, 
Claire Kaiser

Troisième Partie. Résistances allemandes

Une résistance féminine ?

Rosenstraße de Margarethe von Trotta : entre mémoire et mythe

Konrad Harrer

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans son film Rosenstraße, sorti en France en 20041, Margarethe von Trotta relate les événements connus en Allemagne sous le nom de « Rosenstraße-Protest » : il s’agit de l’action menée essentiellement par des femmes dites « aryennes » pour faire libérer leurs maris juifs, qui ont été arrêtés et incarcérés dans un bâtiment de la Rosenstraße, à Berlin. Celles-ci, en se réunissant sept jours de suite (du 27 février au 6 mars 1943) devant la maison où sont retenus leurs époux et en réclamant haut et fort leur libération, obtiennent finalement gain de cause : leurs maris, sur qui pesait la menace de la déportation, sont relâchés.

Sur le plan narratif, Margarethe von Trotta, après une première version non retenue où elle avait l’intention de suivre simultanément le destin de plusieurs femmes impliquées dans ces protestations2, a choisi de resserrer le récit autour de l’une d’entre elles, Lena, une jeune pianiste d’origine noble mariée à un violoniste juif. Par ailleurs, cet épisode est mi...

Auteur

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540