Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le national-socialisme dans le cinéma allemand contemporain

 | 
Hélène Camarade
, 
Elizabeth Guilhamon
, 
Claire Kaiser

Table des matières

Hélène Camarade

La mémoire du national-socialisme en République fédérale d’Allemagne : essai de périodisation

Stratégies d’autodéfense dans l’immédiat après-guerre (1945-1949)
Reconstruction et survivance du passé dans le présent (1949-1965)
La Shoah au cœur d’un nouveau paradigme mémoriel (1965-2005)
Changement de paradigme dans l’Allemagne réunifiée ?
Remarques conclusives
Claire Kaiser

L’évolution du discours mémoriel dans les œuvres filmiques depuis 1945

L’après-guerre et les années 1950 : le discours victimaire et la tentation de l’oubli
Les Trümmerfilme
Les Kriegsfilme
Les Heimatfilme
Le « Nouveau cinéma allemand » et les années 1960 à 1980 : mise en accusation des pères et dénonciation des crimes du passé
L’Allemagne réunifiée et la nouvelle normalité : une vision désinhibée du passé ?

Première Partie. Du Manifeste d'Oberhausen à l'« histotainment »

André Combes

Retour sur le Nouveau cinéma allemand

Écrans du national-socialisme : sur quelques films d’Alexander Kluge dans le contexte des années 1960-1980

Brutalität in Stein (1960)
Anita G. (Abschied von gestern, 1966)
La Patriote (Die Patriotin, 1979)
Matthias Steinle

Fiction et docufiction

Le passé national-socialiste dans le « Dokudrama » allemand contemporain : resémantisation des signes et saturation de l’image

Le docudrame, un genre influent et contesté
Le docudrame allemand depuis la réunification, un « historical event television »
La guerre en tant que père de toutes choses, le national-socialisme en tant que mère de l’histoire contemporaine
Knopp/Blumenberg : l’histoire pour et par Mme et M. Tout-le-Monde
Heinrich Breloer : de l’image d’archive à l’image de mémoire
TeamWorx : l’histoire = effets spéciaux + histoire d’amour
La Chute : convergence d’une nouvelle attitude face à l’histoire
Présence du passé national-socialiste dans la représentation de l’après-guerre
Conclusion

Deuxième Partie. Images d'Auschwitz, du musée au cinéma

Sylvie Rollet

(Ré)actualisation de l’image d’archives

Ou comment deux films de Harun Farocki parviennent à « anarchiver » le regard

L’impensé du regard
La loi de l’archive
De l’« intempestivité » cinématographique
Des « images à penser »
Une éthique du regard
Claire Kaiser

Mémoire et amnésie

Et puis les touristes et la question de la transmission : vers une mémoire individuelle ?

Résumé critique
Le musée d’Auschwitz ou la mémoire patrimoniale et institutionnalisée
La ritualisation de la mémoire ou la mémoire instrumentalisée
La relation privilégiée au témoin ou la mémoire individuelle
La disparition des traces
Claire Kaiser, Sylvie Lindeperg et Annette Wieviorka

Formes commémoratives

La Shoah : représenter, transmettre. Entretien croisé

Troisième Partie. Résistances allemandes

Edgar Lersch

La résistance institutionnalisée

« L’heure de gloire des officiers » du 20 juillet 1944, dans le contexte du soixantième anniversaire de l’attentat. Plus qu’une intrigue à suspense ?

Déroulement du « 20 juillet 1944 » dans le contexte des projets de renversement du régime venant de cercles militaires depuis 1938
La résistance dans le contexte de la culture mémorielle de la République fédérale d’Allemagne en 2004
La fictionnalisation télévisuelle contribue à la mythification. Quelques remarques relatives à la théorie des genres
Opération Walkyrie. Le complot pour tuer Hitler et L’Heure de gloire des officiers : une comparaison
Remarques conclusives
Jean-Marie Tixier

Résistances oubliées

Mémoire(s) de la résistance allemande : un point aveugle

La Rose blanche et les officiers supérieurs
Traduction cinématographique d’une mythologie
Edelweißpiraten
La disparition
La mémoire officielle
Elizabeth Guilhamon

Une figure patrimoniale de la résistance

Sophie Scholl : une figure revisitée ?

Konrad Harrer

Une résistance féminine ?

Rosenstraße de Margarethe von Trotta : entre mémoire et mythe

Quatrième Partie. Suiveurs, victimes et bourreaux dans la société allemande

Christophe Dumas

L’image de la virilité et la soif de conquête

Nordwand (2008) : nouvelle vision d’un genre ancien ?

Un héritage lourd à assumer
Les tentatives pour se démarquer de cet univers idéologiquement contaminé
Représentation du national-socialisme ou quels enseignements peut-on tirer de Nordwand quant au regard contemporain sur le national-socialisme ?
Hélène Camarade

La représentation du viol des femmes

Le retour du discours victimaire et la représentation féminine dans le film Anonyma de Max Färberböck (2008)

Éthique du discours victimaire
Le tabou transgressé ?
Représentation des ennemis et contextualisation
La représentation des femmes, une autre contribution au discours victimaire ?
Conclusion
Valérie Carré

La figure du Führer

Hitler et le bunker : peut-on parler d’un changement de paradigme dans la représentation de Hitler au cinéma ?

Le traitement de l’espace dans la représentation de Hitler au cinéma
L’hétérotopie foucaldienne
Le bunker, une hétérotopie ?
Jeu vs. authenticité ?
Jouer Hitler : au commencement était le film
« Sursémantisation »
Conclusion

Conclusion

Elizabeth Guilhamon

Rien à signaler ?

La représentation du national-socialisme dans le cinéma allemand : essai de bilan

Bibliographie sélective

Ouvrages
Articles