Version classiqueVersion mobile

Prestiges de la jalousie

 | 
Dolorès Lyotard

Jumeaux

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

S’il se vante, je l’abaisse, s’il s’abaisse, je le vante.
Pascal

Rien ne bouge.

Une enfance au Châtain ?

« Les troupeaux ne varient pas, les horizons persistent1. »

L’œil rond des poules écarquillé sur rien et rien qui rivalise avec le ventre égal des saisons, leur redite passive dans le feuillage des grands arbres. Le monde tout entier lové dans la bouche muette de l’enfance qui ne parle pas, ignore même qu’elle est regardée. Portée, bougée, mue dans ce lieu dont elle ne sait pas le nom, qu’elle ignorera toujours si par mégarde la mort la hâte, la hache, débite son corps unique en marbre immobile, « petits frères et sœurs arrêtés sous leur forme parfaite2 ».

Perçoit-elle même l’ombre bienveillante ou vorace que le jour jette sur elle ? Il est enterré le monde de la Creuse que paysage Pierre Michon, niché en cette combe infante où, si l’apparaître existe, il s’enjupe au bleu céleste et profond de l’effusive fusion maternelle ou grommelle le fond cul de sac des choses terreuses, puits des ...

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search