Version classiqueVersion mobile

Prestiges de la jalousie

 | 
Dolorès Lyotard

« Cadeau d’adieu »

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Une femme, des hommes.

Époques, contextes les séparent. Ils sont cependant de même étoffe, celle supérieure, élective, dont on fait les Preux.

Oui, Purs et Preux, ligueurs d’absolu cependant que l’infamie, le dépit, le mal, l’insuffisance les hantent, qui attisent toutes guerres, querelles, vindictes, les adoubent hauts messagers de mauvaise nouvelle. Puisqu’il semble que, pour eux, le grand large du Poème ne se gagne qu’à hisser au mât de leur œuvre, admirable, la voile hypocrite et noire qui fit mourir Tristan.

J’ose ainsi prétendre qu’ils sont contemporains, ces écrivains : du même siècle, celui tout moderne de la déception courtoise.

 

Ils aiment. Ils massacrent ce qu’ils aiment.

Pourquoi ? Parce que l’objet élu s’avère insuffisant ? Qu’il est de l’ordre de la demande que l’objet ne la comble pas et que le désir s’envenime s’éprouvant d’y rester inaccessible ?

Plus troublant, il semble qu’avec eux l’objet soit tout furet, créé de juste pour manquer à sa place. Jamais le bon, sinon que,...

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search