Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Langage et politique

 | 
Bruno Ambroise
, 
Bertrand Geay

Table des matières

Bruno Ambroise et Bertrand Geay

Introduction

Partie I. Des conditions (d'efficacité) du discours

Sophie Richardot

Comment faire faire sans le dire ? Formulation des ordres, obéissance et crimes de guerre

Les ordres laissent le choix
Les ordres sont partiels
Les ordres sont flous ou ambigus
Les ordres sont codés
Les ordres sont morcelés
Conclusion
Ross Charnock

Contraintes et pouvoir discrétionnaire dans la Common Law

Introduction
L’interprétation juridique
Règles d’interprétation
La règle littérale
Les déclarations du droit
Overruling
La théorie déclarative
Contraintes institutionnelles
Le raisonnement juridique et l’interprétation
Conclusion
Laurent Willemez

Le droit, un langage de la représentation. L’exemple du discours prud’homal

La force et les contraintes d’un discours juridique
Un discours syndical de représentation
3. Un discours sur le travail
Les conditions de félicité du discours prud’homal
Des ressources contradictoires
La figure du « virtuose »
Conclusion

Partie 2. Mobilisation politique et performativité

Bertrand Geay

Le politique, l’expert et l’animateur. Parole, corps et autorité charismatique dans les mobilisations étudiantes

D’Austin à Bourdieu, et retour
Une étude du charisme en situation
Trois postures et trois sources de l’autorité
L’utopie démocratique
Le corps mobilisé
Conclusion
Pierig Humeau

Les pratiques oratoires d’un groupe déviant : la parole punk

L’hexis punk et son franc-parler
Droit d’entrée
Prises de positions politiques dans l’espace de production
L’efficacité du langage punk
Les dispositifs scéniques
Le slogan comme énoncé « performatif » : « On n’écrit pas ce qu’on veut. »

Partie 3. La production idéologique

Françoise Dufour

« Immigration et identité nationale » : les conditions de dicibilité d’un acte de nomination impossible

Immigration et identité nationale : l’impossibilité d’une association
2. Intégration et codéveloppement : les conditions d’acceptabilité de l’association indicible
Du codéveloppement au développement solidaire
En conclusion
Thierry Guilbert

Performativité et évidence discursive. « Aujourd’hui » dans les discours politico-médiatiques

Austin et Benveniste : deux approches de la performativité
Deux analyses convergentes
Deux approches complémentaires
Performatif et effet d’évidence
L’évidence du langage naturel
Le paradoxe de l’évidence
Les performatifs implicites ?
La réalité d’aujourd’hui
Le déictique aujourd’hui
Quelques exemples d’aujourd’hui dans le discours néolibéral
La fonction d’aujourd’hui dans les discours de J. Chirac (1995-2002)
Conclusion
Frédéric Lebaron

Le discours économique comme idéologie. L’exemple de la mise en crise du modèle social français

L’imposition des catégories économiques d’évaluation
La contribution du champ politique : le rôle des agents dominants
Le modèle social préservé par le traité : la stratégie ultime de Raffarin et Chirac
La riposte sarkozyenne : le meilleur modèle social…, ce n’est donc plus le nôtre !
Échanges
Le tournant du « non » et la consécration de la notion de modèle social français par Chirac et Villepin
La reprise de l’offensive sarkozyenne et la mobilisation partisane de la catégorie
L’espace des usages du discours économique : convergences et divergences
L’espace des positions
L’espace des prises de position
Les lexiques dans l’espace des positions
Conclusion

Partie 4. Idéal délibératif et domination

Solange Chavel

Vertus du désaccord. Langage, liberté, politique

Attrait et limites du consensus
Chambres d’écho et polarisation
Information non exploitée
Légitimation, argumentation et narration
Un discours en tension
Denis Vernant

Dialogue & Praxis : Habermas ou l’usage idéologique de la pragmatique

De l’idéologie
Un processus d’autonomisation et d’idéalisation
Une légitimation de la domination
Le cas Habermas
L’attitude critique
L’approche communicationnelle
L’approche théorique du dialogue
Neutralité axiologique de la théorie
Polarité/valorisation
Hétéronomie communicationnelle
Le dialogue
L’« éthique de la discussion » comme idéologie
« L’autonomie de l’intersubjectivé langagière »
Illocutoire/perlocutoire
L’« idéalisation »
Conclusions
Discussion/dialogue social
Interactions/transactions
Valorisation indue du consensus
La pragmatique, idéologie ou critique ?
Conclusion
Bruno Ambroise

Efficacité du discours et rapports de force : le poids incompressible de l’Institution ? Remarques sur l’efficacité du langage chez Pierre Bourdieu

Le repérage des conditions sociales des énoncés performatifs et, plus généralement, des actes de parole
Les conditions sociales affectent la reconnaissance de l’efficacité du discours
L’échange linguistique efficace comme pratique sur un marché : la reconnaissance échangée
Locuteurs autorisés, rapport de pouvoir et inégalités : le pouvoir symbolique des individus comme pouvoir délégué par l’institution
Éfficacité linguistique, pouvoir symbolique et habitus des agents
Remarques finales : l’État, ses prophètes et le locuteur lambda

Références bibliographiques citées

Référence juridiques
Arrêts anglais
Arrêts US