Version classiqueVersion mobile

Figurines grecques en contexte

 | 
Stéphanie Huysecom-Haxhi
, 
Arthur Muller

4. Quelles fonctions pour les terres cuites en contextes profanes ?

Domestic Cult or Culture? Figurine Fragments from a Hellenistic Housing Insula in North Syria

Culte domestique ou culture? Fragments de figurines d’un quartier d’habitation en Syrie du Nord

Heather Jackson

Résumé

La fouille d’une insula d’habitations du site hellénistique de Jebel Khalid sur l’Euphrate, fondé au début du iiie s. et abandonné à la fin des années 70 av. J.-C., a livré un certain nombre de fragments de terres cuites figurées, en majorité de fabrication locale. L’analyse du répertoire des types présents dans les maisons ainsi que le relevé de l’absence d’autres types attendus permettent de cerner les préférences culturelles des habitants. Sont ensuite examinés les espaces des maisons où ont été trouvées les terres cuites, afin de déterminer si elles sont les vestiges d’un rituel ou de simples rebuts. Enfin, la forme des terres cuites – moulées mais à revers lisse, plaques avec relief, ou rondes bosses comme le « cavalier perse » – est mise en relation avec leur fonction possible.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

This paper concerns a purely domestic context for Hellenistic Near Eastern figurines: the housing insula at Jebel Khalid in North Syria. Jebel Khalid is situated on the west bank of the Euphrates, only half a day’s journey from ancient Hierapolis, the home of the Syrian Goddess. It was a Seleucid settlement, probably founded by Seleucus I himself and intended to guard river traffic. It was abandoned in the late 70’s or early 60’s BC and not re-settled by the Romans.1 Hence it is a purely Hellenistic site in terms of chronology, but there is no doubt that the inhabitants were a mixture of Greek and Syrian.2

The housing insula is a 35 x 90 m block set on a southern-facing slope, some distance from the Acropolis (fig. 1), in a position classically approved by Greek authors, such as Xenophon or Aristotle.3 It was flanked by other insulae (unexcavated) laid out in a north-south grid system. It contained probably eight houses originally, of which seven are extant.4 The houses are variable ...

Auteur

The University of Melbourne, Australia.

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search