Version classiqueVersion mobile

Figurines grecques en contexte

 | 
Stéphanie Huysecom-Haxhi
, 
Arthur Muller

1. Interpréter des terres cuites figurées

Shall We Dance? Terracotta Dancing Groups of the Archaic Period in the Aegean World

Invitation à la danse. Rondes en terre cuite d’époque archaïque dans le monde égéen

Marina Albertocchi

Résumé

Musique et danse sont une forme d’expression importante dans la culture grecque ancienne, associées à des rituels religieux et des moments de transition dans la vie. Même si elles sont difficilement appréhendables par l’archéologie, on sait leur importance dès l’âge du Bronze au moins. On se propose ici d’évaluer les témoignages iconographiques de danses dans des pratiques rituelles d’époque archaïque, en s’attachant particulièrement aux groupes représentant des rondes. Ces groupes, le plus souvent modelés, sont formés de trois à cinq figures féminines disposées en cercle et qui se tiennent par les mains. On examine d’abord les lieux de trouvaille, des sanctuaires exclusivement, afin de clarifier leur fonction votive et leurs éventuels changements de signification à travers des phases chronologiques différentes. Ces rondes paraissent liées aux sanctuaires consacrés à Héra ou aux Nymphes, parfois à Artémis: elles évoquent des rituels dont on essaie de préciser la nature, en relation avec les moments de la vie des femmes.

A mio padre, che sapeva danzare con la mente

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

If we want to investigate the theme of dance in Archaic Greece, we are faced with a vast literature. As a matter of fact, dance has been the subject of numerous essays taking a variety of different approaches to the study of the ancient world, ranging from the more strictly literary and philological to the anthropological, archaeological and last but not least iconographic.1

Dance, on the other hand, covers a wide range of functions: as a ritual language, rhythmic movement is an excellent medium of communication with the deity in the sacrificial sphere and is a visual manifestation of gaining awareness of group identity, of social relations and of passing on traditional skills.2 Choral dance, in short, highlights the most significant moments of social life such as puberty, marriage or death.

Given this state of affairs, it may appear superfluous to face this subject, present on various artistic media (starting from the most complex as the reliefs, to end with the craftsmanship sphere)...

Auteur

Ca’Foscari University, Venice.

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search