Version classiqueVersion mobile

Les archives de la mise en scène. Hypermédialités du théâtre

 | 
Jean-Marc Larrue
, 
Giusy Pisano

Dynamiques intermédiales

Migrations esthétiques et techniques de l’art magique au théâtre. Le cas d’une appropriation singulière : L’Escamoteur

Frédéric Tabet

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Étudier les rapports entre le théâtre et des formes de spectacles moins « institutionnalisées » est délicat, d’une part en raison du manque d’informations exploitables concernant ces pratiques longtemps considérées comme mineures et, d’autre part, du fait du déséquilibre des études théoriques qui leur sont consacrées.

Le traitement documentaire du fonds de l’Association des Régisseurs de Théâtre (ART) permet d’éclairer sous un jour nouveau les échanges et les interdépendances entre les œuvres théâtrales et ces autres formes tel l’art magique. Le cas de L’Escamoteur d’Adolphe d’Ennery et Jules Brésil nous semble, en ce sens, exemplaire.

L’art magique est une forme de spectacle populaire caractérisé par sa mixité, tant dans sa présentation (forme cumulative) que dans ses techniques (agencement de divers procédés). La représentation des artistes magiciens – qu’ils se nomment escamoteurs, physiciens, ou prestidigitateurs – se caractérise le plus souvent par une adresse directe au spectate...

© Presses universitaires du Septentrion, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search