Version classiqueVersion mobile

Les archives de la mise en scène. Hypermédialités du théâtre

 | 
Jean-Marc Larrue
, 
Giusy Pisano

Dynamiques intermédiales

Les dispositifs mixtes théâtre/cinéma et leur mise en scène/film1

Jean-Pierre Sirois-Trahan

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le théâtre a longtemps été le mauvais objet du cinéma, sa part maudite et refoulée. Réprouver le « théâtre filmé », le « théâtre en conserve », est un argument incriminant dans l’arsenal du critique occupé à préserver la pureté de son art2. Selon ce lieu commun essentialiste, sont théâtraux les films qui ne font qu’enregistrer leur continuité dialoguée, les films bavards et statiques ou les acteurs qui ont un jeu stylisé. Le théâtre a été rejoint depuis dans l’infamie par la télévision, le clip, la pub, la bande dessinée et, plus récemment, le jeu vidéo. Il est difficile de dater le début de cette condamnation du « théâtre filmé », mais elle n’existe pas pendant le cinéma des débuts alors que le théâtre permet de légitimer une pratique autrement foraine ; l’art du cinématographe est nommément envisagé comme du Théâtre cinématographique ou du Cinéma-Théâtre. Cette condamnation a dû s’imposer au début des années 1920 pour s’exacerber à l’arrivée du parlant. Dès 1923, un Canudo pouvait...

© Presses universitaires du Septentrion, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search