Version classiqueVersion mobile

Les archives de la mise en scène. Hypermédialités du théâtre

 | 
Jean-Marc Larrue
, 
Giusy Pisano

Esthétique du visuel

L’artifice du « tableau » au théâtre : du texte à la photographie

Carole Halimi

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Du tableau au tableau vivant dans le théâtre

Dans un texte qui fait se croiser peinture, théâtre et cinéma1, Roland Barthes traite du « tableau », comme dispositif de représentation que l’on qualifierait aujourd’hui d’intermédial, au sens où il conjugue différents médiums. Partant de la conception du tableau élaborée par Diderot au XVIIIsiècle, pour le théâtre, mais sur le modèle de la peinture, il interroge la composante artificielle de cet art de faire image, pour le regard d’un spectateur. Si le tableau est artificiel, c’est d’abord en raison de l’instant qu’il entend reproduire, celui « unique » dont dispose le peintre ou le sculpteur, pour figurer une action, en une image fixe. Barthes le rappelle en ces termes :

Pour raconter une histoire, le peintre ne dispose que d’un instant : celui qu’il va immobiliser sur la toile ; cet instant, il doit donc bien le choisir, lui assurant à l’avance le plus grand rendement de sens et de plaisir : nécessairement total, cet instant sera arti...

© Presses universitaires du Septentrion, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search