Version classiqueVersion mobile

Les archives de la mise en scène. Hypermédialités du théâtre

 | 
Jean-Marc Larrue
, 
Giusy Pisano

Esthétique et technologie du son

Le son de l’automobile : évolution des techniques sonores et utilisation des sons sur la scène parisienne (1900-1940)

Delphine Chambolle

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Entre la fin du XIXe siècle et le début du XXsiècle, les expériences théâtrales fleurissent un peu partout dans l’avant-garde du théâtre européen et vont entraîner des mutations esthétiques qui accordent une importance nouvelle au langage physique de la scène. La musique et le son font partie des éléments de cette rénovation scénique présents dans les réflexions et les travaux d’artistes comme Kandinsky, Adolphe Appia, Jaques-Dalcroze, Jacques Copeau, les futuristes italiens (Depero en particulier), Gordon Craig et puis Antonin Artaud. Les archives de l’Association des Régisseurs de Théâtre (ART) nous offrent la possibilité d’observer quelle place occupe le son sur une scène moins expérimentale, à Paris, dans le premiers tiers du XXsiècle. Dans ces relevés de mise en scène, les bruits sont nombreux et variés, sonneries de téléphone, claquement de porte, grincement de serrure, verre brisé, pluie, orage, bruits de la ville, train, tramway, foule, automobile. C’est ce dernier son q...

© Presses universitaires du Septentrion, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search