Version classiqueVersion mobile

Corps, travail et statut social

 | 
Anne-Catherine Gillis

Travail et Médecine

Sport et travail dans les traités de Galien

Édouard Felsenheld

Résumé

Les traités de Galien, médecin et philosophe grec du iie siècle de notre ère, invitent à examiner les rapports qui unissent dans la société antique le sport et le travail, deux notions modernes qui, en grec, sont exprimées par des familles lexicales étroitement liées sur le plan étymologique. Galien s’intéresse aux athlètes, pour qui le sport est un métier, mais aussi aux autres professions manuelles nécessitant un effort physique : mis à part les paysans, dont l’idéal de santé est nuancé, les travailleurs doivent tous pratiquer une activité sportive pendant leur loisir s’ils souhaitent avoir une bonne hygiène de vie.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

1. Introduction

1.1. Éviter l’anachronisme

Les traités de Galien1, médecin et philosophe grec du iie siècle de notre ère, permettent de réfléchir sur les rapports qui existent entre le sport et le travail2. Toutefois, puisque ces deux concepts n’ont pas de strict équivalent en grec ancien, une telle réflexion doit reposer d’abord sur une étude des champs lexicaux permettant de rendre compte de ces notions, qui, à condition qu’on en précise le sens, peuvent être pertinentes pour parler du corps et de la société antiques.

En guise de prologue, pour poser les bases de l’analyse, il est donc utile de faire une mise au point lexicale sur les notions modernes de sport et de travail.

1.2. Prologue lexical : sport et travail en langue française3

Le nom sport est un emprunt du xixe siècle au substantif anglais sport « divertissement », qui s’applique à des activités corporelles effectuées par plaisir, souvent dans un esprit de compétition. Le mot anglais vient d’une aphérèse de disport, lui-même ...

Auteur

Université Charles-de-Gaulle – Lille 3/Université Paris 4 – Sorbonne

© Presses universitaires du Septentrion, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search