Version classiqueVersion mobile

Diego Lanza, lecteur des œuvres de l'Antiquité

 | 
Rossella Saetta Cottone
, 
Philippe Rousseau

Épigraphe

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ainsi montrait-il leur miroir à ceux de Damme, de Bruges, de Blankenberghe, voire même d’Ostende. Et au lieu de leur dire en son langage flamand : « Ik ben ulieden spiegel, je suis votre miroir », il leur disait abréviant : « Ik ben ulen spiegel », ainsi que cela se dit encore présentement dans l’Oost et la West-Flandre. Et de là lui vient son surnom d’Ulenspiegel.
Charles de Coster, La légende et les aventures héroïques, joyeuses et glorieuses, d’Ulenspiegel et de Lamme Goedzak au pays de Flandres et ailleurs, livre I, chap. XX, p. 44 (18692)

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search