Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Figurines de terre cuite en Méditerranée grecque et romaine

 | 
Arthur Muller
, 
Ergün Laflı

3.3. Périphéries

Un lot de figurines grecques découvert à Apollonia de Cyrénaïque

A Group of Greek Terracottas from Apollonia in Cyrenaica

Jean-Sylvain Caillou

Résumé

La découverte de figurines inédites dans une favissa du ive s. av. J.-C. à Apollonia de Cyrénaïque est en train de compléter sensiblement nos connaissances sur les cultes et la coroplathie de la Libye grecque.

The discovery of figurines in a favissa of the 4th century BC at Apollonia in Cyrenaica adds significantly to our knowledge of the cults and of coroplastic activity of Greek Libya.

Entrées d'index

Géographique :

Libye

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Depuis 2002, la mission archéologique française en Libye entreprend des fouilles à l’extrémité occidentale de l’acropole d’Apollonia, l’antique port de Cyrène1. Plusieurs monuments ont été dégagés dont une tour byzantine, une terrasse romaine, un hestiatorion de la fin du iie s. av. J.-C. comprenant une mosaïque de triclinos, une vingtaine d’autels rupestres du début de la période hellénistique et une carrière abandonnée ayant servi de favissa au ive s. av. J.-C.2.

1. Une favissa du ive s. av. J.-C.

Plus d’un millier de fragments de figurines ont été découverts dans le comblement de la carrière ainsi que plusieurs statuettes, dont trois « temple-boys », et une vingtaine de céramiques présentant des graffiti de dédicants. Le contenu de ce remblai partiellement recouvert par l’hestiatorion et la proximité des autels rupestres indiquent que la zone abritait un sanctuaire auquel la carrière abandonnée servit de favissa. Les céramiques, monnaies et timbres amphoriques trouvés dans le rembl...

Auteur

Mission archéologique française en Libye, Paris, France.

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540