Version classiqueVersion mobile

Figurines de terre cuite en Méditerranée grecque et romaine

 | 
Arthur Muller
, 
Ergün Laflı

3.2. Asie mineure

Bulls and Men on the Mountaintop. Votive Terracottas from Çirişli Tepe (Central Black Sea)

Des taureaux et des hommes au sommet de la montagne. Terres cuites votives de Çirişli Tepe (mer Noire)

Lâtife Summerer

Résumé

À une cinquantaine de kilomètres au Sud d’Amisos, vers le milieu de la rive méridionale de la mer Noire, les habitants ont gravi durant des siècles au sommet d’une haute montagne pour y déposer des offrandes. Celles-ci étaient manifestement destinées à Apollon mais à l’origine peut-être à une divinité locale ; parmi elles, une inscription sur marbre, des lampes, des vases et des figurines de terre cuite. Cet ensemble a été découvert en 1883 par Alfred Bilioti au cours d’une brève visite des lieux, emporté à Londres et finalement légué au British Museum en 1885. Si la dédicace inscrite a été immédiatement publiée, les offrandes de terre cuite ont été négligées jusqu’à aujourd’hui. On présente ici et commente quelques unes des figurines : sur la base du répertoire iconographique et de son arrière-plan religieux, cet assemblage votif de Çirişli Tepe est mis en relation avec des pratiques cultuelles.

Entrées d'index

Mots clés :

sanctuaire, offrande, taureau

Keywords :

sanctuary, votive, bull

Géographique :

mer Noire

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Votive terracottas are usually considered offerings made to gods in thanks for favors expected or received. Although such objects are typical features of ancient societies they have been remarkably neglected by coroplastic studies.1 The reasons for this neglect may be derived from the fact that these simply-produced terracottas from ritual deposits and hoards generally resist typological and stylistic analyses. Votive offerings were usually not produced for artistic purposes, rather to express needs and wishes of worshippers in order to gain favour with the supernatural forces of the gods.

In this paper I will present the votive terracottas from Çirişli Tepe in the central Black Sea region of Anatolia and argue that these votive terracottas provide valuable and important data for our understanding of ancient religious practices. Focusing on their religious significance, I will discuss whether or not we can learn of the beliefs and rituals that involved the use of votive terracottas i...

Auteur

Ludwig-Maximilians-Universität, Institut für Klassische Archäologie, München, Germany.

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search