Version classiqueVersion mobile

Figurines de terre cuite en Méditerranée grecque et romaine

 | 
Arthur Muller
, 
Ergün Laflı

3.1. Grèce propre, îles

Cueing Behaviour. Figurines in Small Shrines at Corinth

Susciter un comportement : les figurines dans les petits sanctuaires de Corinthe

Theodora Kopestonsky

Résumé

À Corinthe, dès la période archaïque, plusieurs petits sanctuaires dispersés autour de l’agglomération ont reçu des ensembles complexes de figurines. Le sanctuaire classique extra muros de Kokkinovrysi a livré un assemblage original avec des rondes modelées de danseurs, des chiens, des chevaux, ainsi que des statuettes moulées de femmes debout drapées. Mais ce sont bien les figurines de danse qui prédominent, selon une habitude locale unique qui se démarque des pratiques votives dans les grands sanctuaires de Corinthe et, au-delà, du Péloponnèse. Ces figurines dessinent le paysage propre à ce sanctuaire et modèlent le comportement du fidèle, en lui signalant ce qu’il est approprié d’offrir ici. Dans la mesure où les figurines sont habituellement associées au culte, une meilleure compréhension de leur usage peut éclairer le réseau complexe des cultes locaux et, plus généralement, des croyances et rituels grecs. Cette contribution suggère, d’après le répertoire des offrandes et sa localisation, l’attribution du sanctuaire de Kokkinovrysi aux Nymphes, et se propose d’évaluer à partir de cet exemple la fonction des offrandes locales en dehors du cadre des grands sanctuaires.

Entrées d'index

Géographique :

Corinthe

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

In Corinth in the early Classical period,1 an extramural stele shrine was constructed at Kokkinovrysi. Located outside the city walls near a spring and next to a major thoroughfare into the city, this shrine provides an important mixed assemblage. The emphasis is on terracotta dancing groups, but the deposit does include many types of figurines found in other shrines, such as dogs, horses, and mould-made standing females. There is usually a wide range of offerings and figurine types at any given shrine. This paper will discuss what one expects to find at a stele shrine, what is found at the shrine of Kokkinovrysi, and what behaviour is associated with these shrines. The repetition of particular types of figurines can indicate the preference of the divinity and the devotee, as well as hint at ritual practices at a shrine. Moreover, the case will be made that due to its location and assemblage, the stele shrine at Kokkinovrysi was dedicated to the Nymphs, and consequently, demonstrate...

Auteur

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search